Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Week-end de 3 jours à Grenade
Escapade, Long Weekend

Week-end de 3 jours à Grenade

Climat Agréable
Histoire
Ambiance

Pendant notre voyage en Andalousie, nous avons décidé de partir à la découverte de la ville de Grenade. A 1h en voiture de Nerja ou de Malaga, c’est une des plus grandes villes de la région et elle a vraiment beaucoup à offrir. Entre gastronomie, échappées nature et découverte culturelle, replongeons dans ces 3 jours.

Grenade côté mille et une nuits

Difficile de passer à côté de la culture mauresque qui est très présente à Grenade. Pour la découvrir, même si elle est visible un peu partout en ville, deux endroits en particulier : l’Alhambra, un incontournable, et le quartier d’Albayzín

L'Alhambra

Pour être parfaitement honnêtes, nous pensions que l’Alhambra était un peu surfaite et nous avons longuement hésiter à y aller, ayant peur de se retrouver au milieu d’une horde de touristes, ce que l’on n’apprécie pas spécialement lors de nos visites. Finalement nous y sommes allés pendant toute une matinée et … on ne regrette absolument pas ! Qu’est ce qu’on aurait été bêtes de louper ça 😅

💡: Focus sur les billets pour l’Alhambra parce que, pour un monument historique de cette ampleur, c’est un joyeux bordel ! Voici le site qui permet de réserver les billets “normaux” et non pas les visites guidées à 36€. Vous aurez besoin de réserver pour visiter les palais de Nasrides (ticket incluant le reste de l’Alhambra à14€), surtout en haute saison. Tentez votre chance aussi avec les visites de nuit ! En revanche pour visiter l’Alhambra (hormis les palais), pas besoin de réserver.

Nous avons donc dédiée une demie journée complète à la visite de cette merveille. Sans faire les palais Nasrides, c’était déjà bien assez !

Vous avez envie d’en savoir plus ? Qu’est ce que l’on a préféré de notre visite de l’Alhambra? 

  • Visiter les palais du Generalife : les palais Nasrides des pauvres ou des gens peu organisés 😂. En effet, ce sont les palais qui sont compris dans le billet le moins cher qui est plus facile à avoir en dernière minute. Cela dit, ils sont vraiment superbes et la vue depuis leurs jardins sur l’autre partie de l’Alhambra est vraiment magique.
  • Bien regarder dans les bassins et dans les nénuphars pour découvrir des petites grenouilles et serpent d’eau douce : toujours sympa de découvrir la faune locale !
  • Se promener dans les jardins “botaniques” après le Generalife : il y a toute sorte de plantes et on a l’impression de se promener dans une palette de peinture.
  • Regarder Grenade depuis l’Alcazaba : cela permet d’avoir un joli point de vue sur la ville de Grenade.
  • Se promener dans les allées de cyprès et de buissons taillés à côté de la Medina, qui mènent au Generalife. 
  • Profiter du calme du site : même si c’est un des endroits les plus touristiques de l’Espagne, il y a plein d’endroits reposants, où on ne croise pas beaucoup de monde et où on peut profiter du lieu. 
  • En apprendre un peu plus sur l’histoire de l’Alhambra tout en se promenant de lieu en lieu.

Les jardins de l’Alhambra ont été pensés comme un Eden, où tous les sens sont stimulés. En effet, on se promène au milieu des odeurs de fleurs, en écoutant l’eau couler un peu partout dans le parc, avec une vue sur Grenade.. C’est vraiment une visite que l’on recommande et pour laquelle il faut prendre une demi journée, pour pouvoir bien prendre le temps d’en savourer tous les aspects. 

Se perdre dans le quartier Albayzin

Se promener dans ce quartier est un incontournable lorsque l’on vient à Grenade. Il est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il est connu pour ses ruelles blanches et sa vue sur l’Alhambra. Il se situe au nord du centre-ville et longe une des murailles. Petit guide de notre itinéraire : 

  • Nous sommes arrivés par la porte d’Elvire : majestueuse, avec son entrée taillée à l’image des portes des mille et une nuit. On est plongé dans l’atmosphère directement avec des rues toutes blanches de l’autre côté et des vendeurs de lanternes.
  • Par la suite, nous avons continué à nous enfoncer dans les ruelles. On est passé devant un morceau de muraille à la Puerta Monaita, puis on a regardé la ville depuis la Placeta Cristo Azucenas… puis on s’est perdu, je saurais pas trop vous dire où, dans les ruelles ombragées. Quand on sort de ce labyrinthe, on retrouve des locaux en train de passer leur journée. On est même tombé sur deux hommes fabricants des chaises en paille en pleine rue ou sur plusieurs musiciens. 
  • Ne loupez pas la rue Caldereria Nueva : des magasins à en perdre la tête, on se croirait dans un souk avec des tapis, des lanternes, des bijoux et autres objets en tout genre. Si vous y être en début de soirée, vous pouvez vous laisser tenter par un tatouage au Henné, un couscous ou un tajin dans un des nombreux restaurants de la rue, qui donnent l’impression d’entrer dans un palais. On vous laisse découvrir ce quartier haut en couleur de l’intérieur grâce au magazine BAB qui est allé à la rencontre de la communauté dynamique qui l’habite. 

Découvrir les spas locaux

Pour finir la journée et repartir sur les chapeaux de roues, on vous conseille d’aller faire un petit tour au spa : ambiance hammam, mille et une nuits assurée. 

Nous sommes allés au Baños de Elvira. Une ambiance très intimiste : nous étions moins de 10 personnes dans la pièce : parfait pour profiter du bain à bulles et du hammam. Un thé et de fruits frais étaient compris dans la formule. Nous avons fini sur un message de 20 minutes, vraiment très agréable 💜. Il faut par contre réserver via WhatsApp.

Il y a d’autres spas sur Grenade, beaucoup de bloggers recommandent le Hammam Al Andalus, n’hésitez pas à y aller et nous dire ce que vous en avez pensé !

Grenade et ses autres quartiers à visiter

Sacromonte : quartier du flamenco

Un peu plus tard dans la journée, nous sommes allés nous promener jusqu’à la colline du Sacromonte. Et ça, c’était une bonne idée ! 

Au programme : nombreuses ruelles quasi inhabitées mais surtout du flamenco ! Le quartier de Sacromonte est tout à fait unique : occupé autrefois par la communauté gitane, c’est ici qu’est né le flamenco, autrefois appelé la Zambra Gitana. Il est possible de voir des spectacles dans les Cuevas du Sacromonte. Il faut compte environ un trentaine d’euros pour voir un spectacle, dans une petite salle de restaurant à quelques mètres des danseurs. Dépaysement garanti !

D’après Planete3w, deux salles valent vraiment le coup : Venta el Gallo et Zambra de Maria La Canastera. Les avis sur TripAdvisor sont un peu mitigés pour le premier alors que le deuxième semble être une “vraie expérience authentique”. Un autre lieu sort du lot : les Jardines de Zoraya avec des très bons commentaires, dans toutes les langues. 

Le Sacromonte est aussi connu pour ses habitations troglodytes. La communauté gitane s’était installée dans ces grottes et un musée leur est consacré. Si vous n’êtes pas trop “musée”, ne manquez pas de monter jusqu’en haut quand même, la vue est magnifique sur Grenade et l’Alhambra. 

💡: pour aller visiter la colline, on peut passer à pied depuis la Plaza Nuvea en marchant le long du Darro par le Paseo de Los Tristes. Soyez en forme parce que ça grime sec ! Sinon, il y a aussi le petit bus n°35 qui y va (1,20€ le billet et circule toutes les demi-heures. 

Passeo de los tristes

Cette petite promenade va vous porter le long du fleuve Darro pour découvrir la rue la plus connue de Grenade. Depuis plus de 500 ans, il est possible d’admirer l’Alhambra. Elle était empruntée par les cortèges funéraires, d’où son nom “de los tristes” ou les gens tristes.

C’est un endroit idéal pour boire un verre, avec plusieurs terrasses mais aussi pour se rafraichir ! En effet, il est possible de descendre au plus près de la rivière et de se baigner un petit peu !

Sur la route, arrêtez vous au Patio de los parfumes : une entreprise d’origine française qui fait des parfums artisanaux, avec un mini musée du parfum et une très belle cour végétale pour faire une belle photo Instagram 😉

Nous avons aussi fait un stop à la Galeria Alea qui avait des oeuvres locales très originales, un potentiel souvenir ou cadeau pour vos proches !

Centro Sagrario : le quartier pour tout trouver !

Central, le quartier Sagrario est la quartier catholique de la ville. Il est marqué par de nombreux lieux de culte, comme la Cathédrale de l’Incarnation construite sur l’ancienne mosquée. Si vous avez envie d’en savoir plus sur l’histoire de la ville, renseignez vous sur les anecdotes qui collent avec chaque coin de rue. Voici quelques lieux qui nous ont marqué : 

  • Le Monastère de Jeronimo : appelé comme ça pour rendre hommage au protecteur de la ville qui, parait-il, a convaincu de roi Boabdil de rendre les clés de la ville, sonnant le glas de la dynastie des Nasrides. 
  • Dans la rue San Juan de Dios, nous avons pu rentrer dans un palais en rénovation absolument magnifique. Gardez les yeux ouverts et n’hésitez pas à demander si vous avez envie de découvrir des lieux très peu fréquentés.
  • Le Palacio de niñas dobles : un très joli palais avec de drôle de petites boites qui font voyager dans le temps.
  • Le Mercado San Augustin : très bel endroit pour déjeuner des spécialités locales. 
  • La Plaza Pescaderia avec plusieurs jolis cafés qui donnent envie de faire une pause sous les 40°.

Ce quartier est très vivant, on y trouve de nombreux restaurants et bars. C’est d’ailleurs là que l’on a mangé le premier jour un délicieux bocadillo 😋mais on y reviendra très vite, juste en dessous. Le Centro Sagrario est aussi idéal pour faire un peu de shopping et ramener quelques souvenirs. 

Grenade côté gastronomie

Pour découvrir la gastronomie locale, nous avons décidé de faire un tapatathon. Spécificité de Grenade, les tapas viennent systématiquement avec un verre à Grenade (ou le verre avec les tapas ça dépend de comment on le prend), c’est donc une merveilleuse occasion de goûter plein de recettes ET de découvrir la vie nocturne de Grenade. On vous conseille la Calle Virgen del Rosario, très animée 🔥 

Nous avons donc fait différentes adresses : 

  • La Bodega Castañeda : le lieu était joli mais le service débordé. Nous avons attendu très longtemps pour être servis et la commande n’était même pas complète. La tapas était bonne. 
  • Le Patio Braserito : Une adresse de grande qualité : le vin rouge était très bon, puissant comme on l’aime (demandez l’Aster 2014) et la tapas sardine/thon était délicieuse et copieuse.
  • Le Disloque : il y a une partie bar et une partie restaurant. Malheureusement le deuxième était était complet. Le vin que nous avons goûté au bar par contre était très bon.
  • El Conde : LE meilleur bar que l’on aie fait, c’était vraiment délicieux. Tout avait l’air si bon que l’on s’est laissé séduire par un assortiment de tapas. Plein de choses dessus, vraiment délicieuses (une petite pensée pour les olives frites ❤️). On a fait la fermeture, le vin était très bon, tout comme les cocktails !
  • le Café Futbol : on voulait finir la soirée sur des churros con chocolate et ce bar nous a été recommandé par l’un des bars. Il fallait le coup, les churros étaient très bons (même si un peu cher).
  • Et on a fini sur le Rooftop de notre hôtel : un très belle vue sur Grenade et une bière 50cl à 3,5€ à 2h du matin.. C’est pas Paris !

Globalement, le verre de vin coutait entre 3 et 4 euros. On a du dépenser un peu plus de 50€ pour deux alcool et miam compris 😇

 

Grenade côté nature

Le but ultime de notre séjour à Grenade était de partir à l’assaut de la Sierra Nevada. Si j’avais en tête de randonner parmi les nuages et ses hauts sommets, nous avons dû revoir nos exigences à la baisse compte tenu de la météo. On s’est dit que ce n’était peut être pas une super idée de partir dans les montagnes arides alors qu’il faisait 40° à l’ombre.. 

Nous sommes donc partis à la découverte du chemin de Los Cahorros, à Monachil. Une randonnée simple mais très agréable car en majorité à l’ombre et près d’un cours d’eau. 

💡: Comment aller à Monachil ? Rien de plus simple, mais faut le savoir ! Si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez prendre le bus 183 de l’autre côté du Genil. Cela dure environ 30 minutes et ne vous coutera que 1,50€ par personne / trajet . 

Monachil est une des portes d’entrée de la Sierra Nevada. Station de ski l’hiver, c’est une très belle randonnée une fois la glace fondue, avec toute une partie baignée dans les plantations d’oliviers. C’est vraiment une randonnée idéale pour les débutants ou les personnes avec des enfants. 

Au programme ? On commence par longer le fleuve Monachil. Si au début, c’est facile, le chemin se corse petit à petit : on doit engager de gros troncs d’arbres et se frayer un chemin entre les branches. Après 30-40 minutes de marche, on arrive au premier pont suspendu à quelques mètres de haut. C’est vraiment chouette, même si personnellement, j’ai le vertige. On continue, avec plusieurs ponts. Par la suite, on est sur un niveau de difficulté supplémentaire : il faut longer le long des falaises : soit on se colle à la paroi, soit on rampe au sol dans un petit trou, soit on fait des squats.. ça dépend un peu chacun son style ! 

Tout au long du parcours, il est possible de se baigner dans le rio, attention c’est un peu frais 😅 mais tellement rafraîchissant.

En sortant du canyon, ça grimpe dur, on commence à sentir le soleil qui tape, la montagne est dépourvue d’ombres. La vue est vraiment très belle. On finit la randonnée en traversant les cultures : avocats, figues, pommes, raisins, mûres… un petit goûter sur la route qui est le bienvenu !

Avant de repartir du Grenade, en attendant le bus, nous avons fait une petite pause au café El Kiosko, juste à côté de l’arrêt de bus. Une très belle surprise : avec nos boissons, on a eu une très belle assiette de tapas : un poulet et ses pomme de terre : parfait pour se remettre de la randonnée. 

Epingle nous sur Pinterest 😘

Epingle Pinterest Grenade

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *