Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Marrakech : guide des incontournables à voir et à savoir
Afrique, Destinations, Maroc

Marrakech : guide des incontournables à voir et à savoir

soleil
Climat Agréable
Histoire
Histoire
Petit Budget

Pour bien débuter l’année 2020, nous avons décidé de partir à la découverte d’un tout nouveau continent. Pourquoi avoir choisi le Maroc et Marrakech ? D’abord parce que nous voulions du soleil (comme d’habitude), ensuite parce que nous recherchions une véritable expérience dépaysante pour ce voyage et enfin, nous ne voulions un mix pas trop / pas trop cher.

On est vraiment passé par tous les états pendant nos 3 jours découvertes de Marrakech ! On vous donne nos endroits préférés mais aussi nos conseils sur les pièges à éviter (oui parce que ce n’est pas toujours évident et il y en a beaucoup 😅). Suivez les guides !

Quand ? du 1 au 9 Janvier 

3 jours à Marrakech ont été suffisants pour nous permettre de bien poncer la ville. On ne va pas vous le cacher, ce fut 3 jours épuisants à force de piétiner dans les petites ruelles et d’être solliciter dans la Medina. Marrakech nous a étourdi, mis à l’épreuve et dépaysé, sans pour autant qu’on se sente en insécurité. On a eu du fil à retordre pour apprivoiser ce nouvel environnement. On ressort de cette ville avec l’envie de découvrir un Maroc moins touristique et plus calme. Ça tombe bien, on a loué une voiture pour partir dans le désert !

🕌 Marrakech historique : Quels sont les incontournables à visiter ?

Marrakech est une vieille ville qui a été fondée en 1062. Elle a toujours été un carrefour d’influences culturelle, religieuse et économique entre hommes du désert, berbères, andaloux.. Et ça se retranscrit au travers d’une ambiance particulière. La fameuse Koutoubia (mosquée) garde l’entrée de la place Jemaa El Fna depuis le 12ème siècle. Chaque monument de Marrakech détient un fragment de son histoire : trace d’un sultan, nouvelle famille à la tête de la ville (et il y en a eu beaucoup) ou encore passage des caravanes berbères. Enfin, la ville laisse place à la modernité avec le Quartier Français de Gueliz où de nombreux artistes européens y ont puisé l’inspiration comme Majorelle ou Yves Saint Laurent. On vous dévoile nos visites coup de coeur ❤️

💎 Le Palais Bahia

Au sud de la Medina on trouve le très beau Palais de Bahia ! Un exemple de l’héritage culturel marocain et mauresque. Ce Palais s’est progressivement agrandi au fil des riches et puissants propriétaires jusqu’à en faire l’une des plus somptueuses résidences du Maroc. L’aile Nord a été la demeure du Vizir Si Moussa puis l’aile Sud un peu plus tard par Ahmed Ben Moussa, régent du Sultan alors âgé de 14 ans.

Construit au XIXème siècle, il est composé de plus de 150 chambres, jardins, pièces dédiées aux concubines, salons et d’une mosquée. Il a été construit dans l’objectif d’être le plus beau palais de tout les temps. Si vous êtes allés à Grenade, vous ferez le rapprochement avec le palais de l’Alhambra (si vous n’y êtes pas allé, je vous invite à aller lire notre article sur le sujet).

Seul bémol, comme c’est le plus beau palais, certaines pièces sont très chargées en touristes. Il faut avancer un peu dans les espaces plus larges pour pouvoir admirer l’architecture en paix. Il y a pas mal de visites guidées auxquelles vous pouvez vous incruster sinon il faudra louer les services d’un guide à l’entrée du palais, vous pouvez utiliser ce site de confiance (pour le Maroc ou l’étranger d’ailleurs !) et n’oubliez pas d’aller voir la section de l’article “Ce qu’il faut savoir de Marrakech” avant d’y aller.

💡Attention à venir tôt le matin, la queue est assez longue pour prendre un ticket. Pour l’entrée, c’est 10 dirhams (1€) et franchement ça vaut le coup ! Renseignez vous un peu sur les différentes pièces avec internet.. vu qu’il n’y a pas de meubles cela permet de se projeter 😊 Jetez aussi un oeil aux céramiques, elles ont toutes une signification et une histoire à raconter !

A quelques pas du Palais se situe la place des Ferblantiers qui offre une ouverture dans la muraille qui entoure le Palais El Badiî qui était en travaux et le Palais Royal. En haut des mûrs, des dizaines de nid de cigognes ! Si vous prenez sur la droite, vous atterrirez sur les tombeaux Saadiens. Nous ne les avons pas fait car les avis que nous avons lu ne nous enchantaient guère, libre à vous d’essayer ! Vanupied en parle dans son article ici.

🛍 La Medina et ses souks

Un article sur Marrakech sans parler des souks, ce serait comme un paresseux sans arbre !

La Medina, ce vaste dédale de minuscules ruelles est ponctué de placettes, de boutiques en tout genre, d’impasses, de riads et de palais. On s’y perd volontiers (et facilement). Plus on remonte vers le Nord, plus on trouve des boutiques fréquentées par les locaux, avec des prix plus abordables. La Médina est composé de plusieurs zones spécialisées dans tel ou tel artisanat. 

Ainsi, tu peux te retrouver sur la place des épices, dans le souk des bijoux, dans une ruelle avec uniquement des vêtements ou dans une autre de tapis. Attention, petite liste des endroits que l’on a beaucoup aimé dans le souk : 

  • Place des épices : une place impressionnante avec des tapis suspendus et.. des épices ! Les marchands vous feront volontiers un jeu des senteurs avec les produits.
  • Souk El Khemis : un marché aux puces gigantesque : on y trouve beaucoup de marchands de meubles au début. Au fur et à mesure, on se retrouve plus dans une brocante géante ! Mais quand on dit géant, c’est que vraiment on peut y passer des heures, des journées même ! Les locaux viennent ici faire leur shopping, chercher des pièces de rechange, meubler les riad, chiner les vinyles comme le gérant de Broc The Kasbah, ou chercher des meubles. Pour les connaisseurs, c’est les puces de Saint Ouen en moins cher et plus grand ! Attention, le souk s’étale beaucoup 😉
  • Souk Haddadine : idéal pour faire des belles photos au milieu des lampes et autres curiosités (et en acheter une vous voulez) ! Attention à toujours demander au marchand si vous pouvez faire une photo, c’est plus respectueux et on ne vous dira pas non avec un petit sourire.
  • Le passage décoré près du Café Kessabine : un très beau passage coloré avec des lampes dédié aux photos du roi et de sa famille.
  • La Galerie Atelier de Marrakech : parfait pour ramener un souvenir artistique local, pour un prix très acceptable. Il faut compter, pour un petit format unique, un peu moins de 200 dirhams (20€).  Par ailleurs, le souk autour de l’atelier est assez reposant, plus aéré, moins de monde, on recommande si vous en avez un peu marre et sentez oppressés !
  • L’Ensemble Artisanal de Marrakech : quelques boutiques d’artisanats local et un lieu agréable pour prendre un thé à le menthe ou flâner entre les fontaines.
  • Les Riad : bien cachés et dispersés dans la ville, il y a beaucoup de somptueux Riad. Glissez votre oeil à travers une porte ou une entrée pour admirer de magnifiques architectures et de belles piscines au milieu d’une cours.

💡Attention au quartier des tanneurs (identifié avec le point d’exclamation sur la carte) : Non les berbères ne descendent pas qu’une fois par mois et donc Non vous n’avez pas de la chance aujourd’hui. Par contre Oui vous pouvez visiter le quartier sans guide (ne vous faites pas avoir comme nous, on y revient dans la deuxième partie de l’article ) !

On trouve aussi des lieux à visiter au sein du souk comme le Jardin Secret que nous n’avons pas fait (un peu cher), le Musée de la photographie ou cette charmante impasse près de la boutique de Max & Jan.

🐍 La place Jemaa El Fna

La place classée au Patrimoine Mondial grouille de vie de 14h jusqu’à minuit passé. On y passe forcément une voir plusieurs fois pendant un week-end à Marrakech. En journée, la lumière écrase la grande place tandis que le soir les lampions sont de sortis et c’est une tout autre atmosphère qui se dégage. Mais alors, qu’est ce qu’on y trouve ? Petite liste non-exhaustive : 

  • Des jus de fruits : dès le matin, parfait pour commencer la journée. Environ 3-4€ pour le jus mix de 4 ou 5 fruits. 
  • Des spectacles en tout genre : charmeurs de serpents, danses, singes, henné, voyance, chants et groupes de musiques, vendeurs ambulants (des gâteaux aux mouchoirs..), de la pêche à la ligne de bouteilles (?!). On était un peu attristés de voir les nombreux animaux qui étaient mis à contribution pour les spectacles, la plupart étaient plutôt maigres..  
  • Des kiosques de nourriture à emporter ou à déguster sur place. Ce qui nous a le plus étonné ? Voir plein de stands pour manger des escargots 🐌. C’est un plat très populaire au Maroc, on l’appelle aussi le Babouch. 
Nombreux restaurants avec terrasse entour la place Jemaa El Fna. Le grand balcon du café glacier est sur 3 étages avec une vue imprenable sur la place. Parfait pour une glace.

💡Si vous avez envie de manger sur la place le soir, on vous le conseille. Petites précautions : vous allez vous faire arrêter par de nombreux rabatteurs. Préférez toujours celui où vous voyez des gens qui semblent locaux. Au final, ils font tous les mêmes prix : le problème c’est plutôt l’hygiène… Nous perso, on n’a eu aucun problème en utilisant cette bonne vieille technique : pas quelqu’un de trop insistant, des locaux attablés.

Au XIIème siècle, cette place était le lieu où justice était appliquée en public.. un peu moins réjouissant mais c’est l’histoire !

🕌 La Koutoubia

La mosquée emblématique de Marrakech sera avant tout votre premier point de repaire dans le souk. De façon globale, avant de vous aventurer dans les rues : regardez où se situe le sommet du minaret. C’est la meilleure manière pour retrouver son chemin ! 

Il n’est pas possible d’y entrer pour les non-musulmans mais le monument à lui seul en jette !  Les jardins aux alentours sont très reposants, un petit coin de verdure à deux pas du tumulte de la place Jemaa el Fna. 

Elle fut construite par la dynastie berbère en 1120 puis remaniée un peu plus tard notamment le minaret beaucoup plus travaillé que les nefs de la cours et de la salle de prière. Le monument a bien sûr était restauré mais la salle de prière reste une des plus vastes d’Europe et peu accueillir jusqu’à 20 000 fidèles (1/4 du Stade de France). L’architecture et le décor est de style Almohades comme on peut notamment retrouver en Espagne.

🏰 Les remparts de Marrakech et le quartier de Gueliz

Pour aller chercher la voiture et la déposer, nous sommes passés deux fois par le quartier de Gueliz. Le quartier français de Marrakech est plus spacieux, plus propre et on retrouve une culture occidentale plus prononcée. Les rues sont agréables mais on perd de l’authenticité du souk. Si vous allez aux jardins Majorelle à pieds, vous passerez par là de toute manière ! 

Pour y aller, vous devrez sûrement sortir de la Medina en passant par ses remparts et ses immenses portes. Petite anecdote, les trous dans les remparts sont là pour que les colombes puissent faire leur nid 😉 

Si vous marchez le long des remparts ou à proximité, vous ne trouverez que des locaux qui viennent faire leur marché, faire du troc, ou vendre des babioles de la vie quotidienne. Ces petits marchés reflètent les moyens de la population Marocaine (c’est à dire pas beaucoup, mais on en reparlera un peu plus bas dans l’article) et avec quoi les habitants vivent. Croyez nous, on ne se rend pas compte de la chance que l’on a.

Bref si vous souhaitez vous plonger dans la population locale promenez vous autour de la Bab Moussoufa ou Bab Doukkala. Les rues qui découlent de ces petites (ou grandes) n’ont pas pour habitude de voir beaucoup de touristes !

🌴 Marrakech nature : les incontournables pour se mettre au vert

Jardin Majorelle : le classique

Le Jardin Majorelle est vraiment l’emblème des jardins de Marrakech. Quand on voit ce bleu, on ne peut que tomber amoureux de cet endroit, même si il est vraiment rempli de touristes. Malgré des petits paquets à l’entrée et aux alentours de la maison, il est vraiment possible de se retrouver “presque” seul à certains endroits. On a trouvé que ce lieu avait une vraie âme et on s’y sent bien.

Une collection de plantes assez fabuleuse, il faut prendre le temps de les observer et de lire les petits écriteaux. Si vous voulez aller plus loin, il est possible de visiter le musée Yves Saint Laurent et sa maison. Si vous ne souhaitez pas le faire, le jardin se suffit bien à lui même. L’endroit est très photogénique, entre palmiers, tonnelles et étendues d’eau. Le jardin a d’abord appartenu au peintre français Jacques Majorelle pendant le protectorat français au Maroc. Il crée alors ce magnifique jardin et invite en 1937 le bleu majorelle dont la peinture orne la maison. 4 ans après le décès du peintre, Pierre Bergé et YSL achètent cette parcelle et restaurent entièrement le jardin et rebaptise la villa “Villa Oasis”. Les cendres de YSL sont dispersées dans la roseraie à sa mort.

💡L’entrée est de 70 dirhams (7€). Attention, le jardin ferme à 18H et on vous conseille d’y aller très tôt le matin pour y être plus tranquille. Nous avions fait la queue 30/40 minutes à l’ombre donc plutôt agréable.

Pour y aller deux solutions : prendre un taxi (50 DRH ou 5€, ne vous faites pas avoir et dites le prix d’entrée !) ou y aller à pieds en passant par les remparts et le quartier de Gueliz.

Les Jardins de la Menara : le méconnu

Avant d’arriver sur Marrakech, on a fait pas mal de blogs et très peu parlaient du jardin de la Menara. Après 24h dans les souks, on était déjà un peu oppressé et cette grande parcelle verte sur Google Maps me faisait un peu de l’oeil. 

On est donc partis à pied (parce qu’on ne voulait pas prendre un taxi) le long de cette grande route qui quitte la Medina pour l’aéroport pour rejoindre le jardin. Je vais pas vous mentir, ce n’est clairement pas la meilleure partie. 

Après 20 bonnes minutes de marche, nous sommes arrivés au jardin. Un havre de paix, avec très peu de gens et une magnifique vue sur un lac artificiel. Une très belle surprise, loin du tumulte de la ville avec en fond les montagnes de l’Atlas.

A la base la Menera est une immense parcelle remplie d’oliviers. L’étendue d’eau sert de réservoir pour cette plantation. On a appris plus tard que l’eau provient directement des montagnes par un système hydraulique vieux de plus de 700 ans !

Les autres poumons verts de Marrakech

Il y a plusieurs autres jardins à Marrakech. 

Nous sommes allés nous promener au Cyber park. Très bien entretenu, c’est assez étonnant de voir autant de bornes connectées dans un jardin. Ce dernier est très agréable, avec beaucoup d’endroit pour se poser, des petits chats qui s’y promènent et de belles plantations. 

💡Envie de se reposer du tumulte de Marrakech ? Il y a plein d’autres jardins à découvrir et Made in vous en fait la liste ici.

😎 Ce qu'il faut savoir avant de visiter Marrakech

Nous nous étions renseignés avant de partir à Marrakech sur les us et coutumes du pays. On notera tout d’abord que les avis sont plutôt extrémistes d’un côté comme de l’autre. Sur les forum : soit tout va bien, c’est exactement comme en Europe, no problemo, soit tout va mal, c’est terrible, on risque de se faire avoir ou pickpocketer à chaque coin de rue.

Voici quelques conseils à suivre pour profiter de votre séjour, selon nos expériences et nos mésaventures à Marrakech.

  • Les faux guides : attention, il est très probable que vous vous perdiez ou, même si vous n’être pas perdus, que l’on vous propose de vous aider pour vous montrer la route. Tous les prétextes sont bons tant bien même vous ayez le GSP dans votre main. Top 2 des raisons de faux guides :
    1) “La mosquée est fermée, il n’y a rien à voir, vous allez où  ?” :  Non la mosquée n’est surement pas fermée (d’ailleurs, vous y êtes passés une heure plus tôt)
    2) “Vous avez de la chance, les berbères ne descendent qu’une fois par mois de la montagne !” : Non les berbères ne descendent pas des montagnes une seule fois par mois pour, au choix, travailler le cuir, vendre leurs épices ou autres anecdotes.
    En ville mieux vaut éviter de suivre le premier venu, sinon vous allez vous faire délester de quelques billets (cela peut aller jusqu’à 20€ par personne pour vous avoir montré la route/fait visiter).

    On était un peu surpris au début. En même temps, en France, personne ne fait un détour de 15 minutes pour vous amener sur le lieu de votre visite.. Attention cela ne veut pas dire que les locaux ne sont pas très accueillant, il y a juste des profiteurs qui vous indiquent la route ou qui disent vous donner des bons plans boutiques comme par hasard… Et ça, ça nuit énormément à l’image des gens honnêtes notamment vis-à-vis de la police, qui pour la sécurité des touristes, ne fait pas de différence entre eux.

    Pour l’anecdote, on s’est fait avoir au quartier des tanneurs comme ça. Allégé de 20€, on était dégoutté. Mais on a appris par la suite que cet argent serait redistribué aux habitants du quartier qui, pour le coup on l’a vu, ne croûle pas sur l’or mais sous le travail. Le fond y est mais pas la forme et c’est dommage d’avoir ce sentiment de s’être fait avoir.

  • Les vêtements : ça peut sembler bête de préciser mais essayer d’éviter les vêtements en dessous du genou quand vous êtes une fille. Mimi fille a mis une robe un jour, pas bien courte pourtant, (problème de tâche sur le pantalon car problème de fille), elle ne s’est pas sentie très à l’aise. Vous allez me dire, c’est un peu bête, c’est vrai, mais elle n’avait rien d’autre, le désavantage de voyager léger.
  • Les dirhams, retraits et négociation : deux petits points ici à ne pas oublier. N’hésitez pas à retirer beaucoup d’un coup puisque souvent vous aller avoir des frais de banques étrangères (même si vous avez une carte Gold ou Revolut), mais ne gardez pas tout dans votre portefeuille (cela semble idiot mais il ne faut pas oublier. Laissez le reste de votre argent dans différents endroits (votre valise, un autre endroit de votre sac à main etc..).
    Pour la négociation, renseignez vous à préalable sur les prix, voici un article très intéressant sur Vanupied pour vous aider à en savoir plus sur le marchandage. Aucun prix n’est affiché et ça peut être trompeur. Ah, et oui on oubliait, quand vous serrez la main, le deal est fait ! Un retour en arrière serait très mal vu 😉
  • Les rabatteurs : vendeurs de safari, marchands d’épices ou de vêtements sont tenaces et n’hésitent pas à vous aborder et engager une discussion. On n’y a pas échappé avec nos mines de blanc-becs et c’est assez épuisant de dire “Non” (ou “La” en arabe) constamment. Dans le Souk, regarder est déjà une marque d’intérêt pour la marchandise du commerçant, il n’hésitera pas à vous le faire savoir ! Soyez direct, gardez le cap et tenez bon, la journée n’est pas terminée.
  • Les coups imparables : comme le garde du Palais Bahia qui vous voit admirer les belles faïences du mur, vous en dit un peu plus sur le Palais, et réclame son dû à la fin de l’histoire.
  • Les taxis : Encore une fois renseignez-vous auprès de votre hôtel / riad des tarifs pour tel ou tel trajet. Les chauffeurs vous factureront peut être deux fois le prix si vous ne dîtes pas d’entrée le prix payé pour TOUTES les personnes avant de monter à bord. 
    Exemple : un trajet Medina / aéroport de Marrakech coûte 8€ pour 15 minutes de voiture.
  • Les pourboires : on laisse en général 10% de l’addition en pourboire.
  • Quelques tarifs de base à Marrakech : cigarettes (30 Dirhams le paquet), thé à la menthe ou café (10/15 Dirham), un couscous (entre 30 et 50 Dirhams), une tajine un peu plus. Concernant les épices, Ras El Hanout (150 dhs / kilo), Paprika (30 dhs / kilo). Une coupe barbe et cheveux chez le coiffeur/barbier local (80 DHS).
  • L’eau au Maroc : L’eau n’est pas potable, pensez à prendre des grands bidons d’eau pour ensuite les dispatcher dans vos gourdes ! Vous pouvez vous brosser les dents avec l’eau du robinet, il ne vous arrivera rien 😉
  • La sécurité : Nous n’avons pas trouvé que Marrakech est une ville dangereuse, bien au contraire. Nous sommes rentrés plusieurs fois tard le soir sans problème et les personnes que nous avons rencontrées nous l’ont confirmé. Vous allez être beaucoup sollicités et devez être à l’affut des arnaques, ce qui peut être épuisant au bout de quelques jours.. D’ailleurs les habitants du Maroc surnomme cette ville Arnakech mais cela n’empêche pas de rapporter des souvenirs et de pouvoir faire de petites trouvailles !
  • Téléphone et Internet : On peut vite se perdre dans les petites ruelles du Souk de Marrakech. Acheter une carte SIM et du crédit Internet peut s’avérer être une bonne idée (afin d’éviter de demander la route à un passant cf plus haut). On a payé 10€ (SIM + 5Go) et on s’en ait bien servi pendant notre semaine au Maroc. La couverture réseau est bonne et on a eu aucun soucis.
  • Les expressions redondantes : Vous entendrez sûrement beaucoup le mot “Bienvenue”. Au début on s’est dit “Ça fait 30 minutes qu’on mange et le serveur continue à nous dire Bienvenue, bizzare”. En fait, un ami Tunisien nous a dit qu’on utilise cette expression pour dire quelque chose comme “Merci”, “À votre disposition” ou “Avec plaisir”. Ça prend du sens ! Mimi male a beaucoup entendu des locaux l’interpeler avec “Ali baba”. La raison la plus probable : la barbe. On aura pas eu le temps de tenter l’expérience barbier. La prochaine fois !

💥 Nos bonnes adresses à Marrakech

Dormir à Marrakech

  • Le Riadh BB Marrakech (environ 40-50€ la nuit) : tenu par une Belge, cette dernière a su nous accueillir et nous mettre à l’aise. Le petite déjeuner st délicieux et si vous partez tôt, pour une excursion par exemple, le petite déjeuner peut être pris “à emporter”. Les chambres sont très spacieuses, et la terrasse très agréable pour prendre le soleil.
  •  Le Riadh El Arsa (environ 30-40€ la nuit) : ce n’est pas Alain le propriétaire qui nous a accueilli mais son équipe. Mohammed s’est vraiment montré aux petits soins : nous avons pu avoir une super discussion avec lui sur sa vie quotidienne, sa famille, autour d’un (plusieurs) thé à la menthe. Il nous a aussi partagé sa map avec toutes ses bonnes adresses du quartier pour manger. Un quartier qui était d’ailleurs moins touristique, ce qui nous a permis de découvrir un peu plus la “vraie” vie de Marrakech.

Manger à Marrakech

  • La pâtisserie des Princes : un vaste choix de pâtisseries : elles sont toutes délicieuses, pour un peu moins de 10€ nous en avions pour un régiment. 
  • Broc the kasbah : un concept store entre petits créateurs et restaurant végétarien. Rappelez-vous, c’est Mohamed le gérant, le collectionneur de vinyles ! On a passé un excellent moment.
  • 12 Cool : Juste en face de Broc the Kasbah, ce petit restaurant cuisine des plats typiques marocains. C’est fait avec amour et on s’est régalé pour une modeste somme !
  • La Place Jemaa El Fna : Tellement de choix pour manger sur cette place ! Nous on a choisi le stand 31 pour deux raisons. On a discuté avec un gentil rabatteur et il y avait quelques locaux attablés. Résultat : un super tajine, des petits pains ronds délicieux et un service au top.  
  • Zeitoun café : Avec une vue imprenable sur la place depuis la terrasse, on a vraiment bien mangé chez Zeitoun. Vous retrouverez d’ailleurs d’autres café / restaurant de ce nom dans Marrakech.
  • Les petits pains ronds marocain du turfu ou batbout : À la manière des Trodlo à Prague, ces petits pains ronds sont une tuerie. Pas cher (10 centimes), et idéal comme encas ou sandwich. Le coup de coeur de mimi male.
  • Pâtisseries dans le souk : baklavas, cornes de gazelle, gâteaux aux amandes… Ça luit de sucre mais qu’est ce que c’est bon !
  • Café de France : une superbe terrasse panoramique sur 3 étages pour admirer la place Jemaa El Fna de jour comme de nuit. De bonnes glaces ou thé à la menthe pour une somme raisonnable.
  • Jus de fruits frais à Jemaa El Fna : Encore cette place ! Mais rien de tel qu’un jus de fruits frais de bon matin. Ça met en forme pour la journée ! Surtout que le jus coûte de 4 à 30 Dirhams en fonction des fruits choisis.

🗺 Notre carte de Marrakech

📍Epingle notre city guide sur Marrakech sur Pinterest 😘

- 9 février 2020

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *