Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Visiter le parc Manuel Antonio au Costa Rica : que faire sur 3 jours ?
Amérique Centrale, Costa Rica, Destinations

Visiter le parc Manuel Antonio au Costa Rica : que faire sur 3 jours ?

Manuel Antonio, c’est un des endroits les plus touristiques du Costa Rica. Envie de passer du bon temps sur une plage élue Traveller’s Choice 2013” sur TripAdvisor ? Ou vous avez peut-être une petite fringale de nature et de forêt tropicale luxuriante sans dire adieu à un certain confort ? Vous trouverez votre bonheur en séjournant 3 jours aux alentours de Manuel Antonio, au Costa Rica. Pensez à ajouter à votre to-do list : une randonnée dans un parc naturel, un parcours initiatique pour découvrir les animaux locaux, une bonne session de surf et du chill avec des iguanes sur des plages sublimes !  Que demande le peuple ? Suivez le guide.

🦜 L’incontournable : le parc naturel de Manuel Antonio

Lorsque l’on décide de séjourner quelque temps à Manuel Antonio, ce n’est pas pour visiter le centre-ville de Quepos mais bel et bien pour visiter le parc national qui porte le même nom. C’est probablement l’un des parcs naturels les plus populaires du Costa Rica. Le magazine Forbes l’a classé parmi les 12 plus beaux parcs du monde à visiter en 2011. Pour y accéder, rien de plus simple, vous pouvez prendre votre voiture, ou le seul bus qui traverse Manuel Antonio toutes les 30 minutes (350 C le trajet). Descendez ensuite au terminus.

Endroit connu rime avec … tout nu ! Non je rigole, ça rime avec « réveil matinal ». On ne peut que vous conseiller de venir tôt pour visiter le parc, soit à l’ouverture à 7h du matin. C’est ce que nous avons fait et nous étions quasiment seuls sur les sentiers. Cela n’a pas de prix !

Notre avis général sur le parc

Et d’après le “Mimi Magazine” qu’est ce que vaut le parc national Manuel Antonio ? Niveau animaux, nous en avons vu mais ce n’était pas non plus le festival de la bestiole. Si c’est vraiment le côté poilu que vous êtes venus chercher au Costa Rica, il y a d’autres parcs qui vous satisferont plus comme le Corcovado. 

Voici la liste des individus qui ont croisé notre chemin (ou inversement on ne sait plus trop) : deux biches, des agupis (une sorte de gros hamster), un paresseux à 3 griffes que l’on a vu de très très loin (et qui n’a pas daigné bougé fidèle à sa réputation), des oiseaux un peu agressifs, des singes capucins et des singes hurleurs. 

Pour notre défense, nous n’avons pas pris de guide pour ce parc. Pourquoi ? Car nous avons lu plusieurs fois que ce n’était pas le meilleur endroit pour débourser 60$ en plus. D’autre part, nous savions que nous allions faire d’autres parcs sur notre itinéraire. A vous de choisir !

La partie facile pour accéder à la plage

Ce parc est très bien balisé, avec des sentiers très bien aménagés (parfois trop à notre goût), des escaliers, des passerelles en bois, des points de vue.. Si vous avez envie d’une balade vraiment tranquille, vous pouvez rester sur le sentier principal qui mène à la plage.. Manuel Antonio. Aucune difficulté particulière si ce n’est la chaleur du sable sous vos pieds.

Nous vous conseillons vraiment d’aller profiter de la presqu’île jusqu’à Punta Catedral. La vue sur la baie met vraiment en valeur la clarté de l’eau et vous pourrez rencontrer sur votre chemin des singes capucins plutôt curieux.

La partie pour les durs et avoir de beaux points de vue

En vrai, on exagère. Mis à part la chaleur tropicale (qui peut déstabiliser les nouveaux arrivants), ces sentiers ne présentent pas de difficultés particulières. Alors oui ça grimpe un peu, mais rien d’extraordinaire !

Par contre, ce qui est hors du commun, ce sont les splendides vues que vous aurez sur la baie en étant courageux et en y laissant quelques gouttes de sueur 😅.

Informations pratiques pour votre visite :
Prix du parc : 18$ (attention, paiement seulement possible en carte bancaire) ;
Horaires d’ouverture : 7-16h (évacuation du parc 1h avant la fermeture) ;
Durée de la randonnée : 5h (pour faire tous les sentiers et parcourir le parc sous toutes les coutures).

Restauration : attention à ne pas croire le site web officiel du parc, la nourriture y est STRICTEMENT interdite. Si vous avez des victuailles, les gardes vous demanderont gentiment de le mettre dans les casiers situés juste avant l’entrée. Ces restrictions visent surtout à que les touristes ne nourrissent pas les animaux afin qu’ils puissent chasser par eux-même. Nous pensons qu’il y a du vrai là dedans mais qu’aussi cela permet au petit kiosque dans le parc de combler le petit creux que vous aurez après 4 heures dans le parc (2000 Colones la part de pizza margherita).

🌴 Les plages gratuites pour varier les plaisirs : Playa Biensanz et Playa Espadilla

Vous avez fait le parc Manuel Antonio mais ne pensez surtout pas que l’aventure s’arrête là ! On vous conseille d’ailleurs de rester une journée de plus pour vous imprégner de la Pura Vida locale et découvrir les petites (ou grandes) plages des environs.

Lors de notre arrivée au Costa Rica, on nous a mis en garde contre les vols sur la plage. Ce n’est pas systématique mais un peu de vigilance est de mise. Évitez de trop vous éloigner de vos affaires si vous disposez d’objets de valeur. Enfin comme en France en fait, faites preuve de bon sens.

Playa Biensanz : une belle balade pour une immersion dans la vie des ticos

Commençons par la Playa Biensanz : une petite plage accessible en voiture (ou à pied pour les courageux) depuis la route principale de Manuel Antonio. C’est beaucoup plus petit que la Playa Espadilla et vous y croiserez de nombreux locaux. Une atmosphère très sympathique : il est aussi possible d’y louer des paddles et kayaks pour explorer les environs. 

Escalader les rochers, vous donnera accès aux petites criques adjacentes à la plage principale. Mais attention à la marée qui monte à vitesse grand V et peut en surprendre plus d’un, surtout si vous avez pris vos téléphones.

Nos âmes d’aventuriers en herbe ont beaucoup aimé cet endroit plein de charme où la végétation florissante cache entre autres aras et capucins. L’eau y était délicieuse même si le snorkeling est vraiment décevant notamment à cause de la faible visibilité. Cette plage n’est absolument pas propice à la pratique de sports aquatiques (au cas où vous vous poseriez la question).

Il est possible d’y accéder en voiture et de se garer au bord de la route. Les gardiens au parking sauvage (en gilet jaune) vous demanderont 2000 C afin que vous puissiez vous garer.

Playa Espadilla : des activités ? En veux-tu en voilà !

Bienvenue sur la plus grande et la plus dynamique des plages de Manuel Antonio. Du sable blanc, des palmiers et des cocotiers, le bruit des vagues, le kiff quoi ! En plus, le bus public de Manuel Antonio dépose juste devant pour 350 C le trajet.

La playa Espadilla commence juste au niveau de l’entrée du parc national Manuel Antonio et se prolonge sur pas moins de 3,5 km. Du côté des petits commerces, vous aurez la possibilité de louer des kayaks, des planches de surf et de paddle ou de faire un tour de parachute ascensionnel. Plus loin sur la droite, vous trouverez les meilleurs spots de surf de la plage (un grand rocher dans l’eau sera votre repère).

Faites attention aux courants qui peuvent être violents à des moments de l’année. Nous n’avons eu aucun problème mais c’est pour vous rappeler qu’il s’agit d’un océan et non pas d’une grande piscine 😉

Cette plage est idéale pour admirer le coucher du soleil ! Si vous venez un week-end, vous verrez sûrement des Ticos sortir leur équipement de pic-nic. Et on peut vous dire qu’ils ne font pas rire les mouettes ! Leur Hyundai ou Toyota garée à même la plage, la famille peut sortir la tonnelle, les glacières et la sono. Pas de place à l’approximation !

❓ Informations pratiques pour visiter Manuel Antonio

Comme beaucoup d’endroits touristiques au Costa Rica, il va falloir mettre la main à la poche si vous voulez faire des activités sur place. Coup de bol, Manuel Antonio n’est pas le plus cher et vous pouvez vous débrouiller facilement pour ne pas exploser votre budget.

Ou dormir pendant votre séjour à Manuel Antonio ?

Gardez bien en tête que Manuel Antonio est très touristique. Logiquement, les prix sont à la hauteur de la réputation du lieu vous vous en doutez.. Nous avons donc choisi l’option chambre privée dans un hostel (auberge) : le Teva Hotel and Hostel. L’endroit était vraiment sympa : une petite piscine, un bel espace pour se poser, des chambres plutôt mignonnes, les sanitaires propres et une cuisine pour se faire des petits plats. Le bonus ? Deux couples de Aras rouges et de Toucans habitent les lieux. Une parfaite occasion de les observer si vous ne les avez pas vu lors de votre visite du parc naturel. Comme quoi parfois, il est à votre porte !

Chambre privatives et dortoirs disponibles. Tarif : 47$ (39€) pour une chambre privative avec salle de bain commune, 16$ (13€) pour une chambre dans un dortoir de 16 lits.

Se déplacer à Manuel Antonio en transport en commun

Depuis San José, il y a 7 bus par jour qui vont à Manuel Antonio. Il vous suffit de vous rendre au Terminal de bus Tracopa. Comptez 8$ pour Quepos en aller simple. Une fois à Quepos, vous pouvez vous déplacer en taxi (2000 à  3000 colonnes pour rejoindre Manuel Antonio) ou en transport public (collectivos) à 375 colonnes par trajet. 

Une fois à notre hôtel, nous avons pris le collectivos et c’était parfait ! Il fait de nombreux arrêts et le prix défie toute concurrence. Il passe toutes les 20 minutes environ.

Où manger à Manuel Antonio

Nous n’avons pas beaucoup mangé dehors sur Manuel Antonio, préférant faire des petites courses et nous préparer des repas à l’hostel. Si vous souhaitez faire comme nous, on vous conseille de vous arrêter au Super Joseth, le moins cher des différents supermarchés.

En revanche, si vous souhaitez vous faire un ou plusieurs petits plaisirs (comme nous aussi finalement), foncez à El Avion. Pourquoi ? Car le restaurant se situe vraiment dans l’épave d’un avion cargo. En plus de ça, la nourriture est très correcte et les cocktails bien costauds ! Cerise sur le gâteau, un superbe panorama.

Si vous vous arrêtez à Quepos et que vous voulez y manger, nous vous conseillons le Tentacion, un petit restaurant / café en plein sur l’avenue de la plage. Les prix sont corrects et la qualité / quantité est au rendez-vous !

On recommande vraiment de commencer votre séjour par le parc Manuel Antonio et ses alentours. C’est une parfaite mise en bouche, accessible facilement en bus depuis San José avec des plages, de la jungle et du surf. Le cocktail parfait pour un bon moment et vos premiers pas au Costa Rica. 

❤️ Epingle nous pour visiter Manuel Antonio plus tard !

epingle pinterest que faire a manuel antonio
pinterest pin manuel antonio costa rica
pin pinterest manuel antonio
- 17 mars 2021

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *