Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

La Paz en Bolivie : guide pour visiter la capitale la plus haute du monde !
Amérique du Sud, Bolivie, Destinations

La Paz en Bolivie : guide pour visiter la capitale la plus haute du monde !

Capitale administrative de la Bolivie, La Paz est un carrefour entre la jungle Amazonienne, la cordillère Orientale, l’Isla del Sol et le lac Titicaca. Passage presque obligé d’un séjour au pays des chapeaux melons, on peut dire que nous avons été surpris.

Pour être honnêtes, les échos entendus de la part d’autres voyageurs étaient très contrastés. La plupart y ont été malades, ont eu trop froid… d’autres ont adoré ! Mais que nous réserve donc la capitale la plus haute du monde ?

Scènes de vies, marchés (beaucoup de marchés), randonnée d’acclimatation et, surtout, beaucoup de découvertes curieuses vous attendent lors d’un voyage à La Paz en Bolivie. Notez que le centre historique de La Paz ne présente pas grand intérêt, on ne s’étendra donc pas dessus. Accrochez vous, prenez une feuille de coca et faufilez vous dans notre télécabine avant qu’elle ne parte !

❤️ La ville de La Paz : jolie ou pas jolie ?

Le basique de l'info !

Autrement connue sous le nom de Chuqi Yapu en Aymara, La Paz est la deuxième capitale de la Bolivie. C’est une véritable fourmilière avec plus de 2,3 millions d’habitants. D’ailleurs, il est très facile de constater l’expansion de la ville à flanc de montagne de toute part.

Deux capitales, mais que se passe t-il dans ce pays ? Sucre en est la capitale constitutionnelle et judiciaire. Santa Cruz est informellement la capitale économique du pays.

Cela étant dit, vous voulez notre humble avis sur la ville de La Paz d’un point de vue architectural ? Ce n’est pas particulièrement joli. Bien sûr, il y a des petites rues charmantes et quelques places, vestiges de l’empire colonial espagnol. Mais, vous en ferez vite le tour et on ne pense pas que ce soit ce que vous raconterez à vos petits-enfants.

Les quelques endroits à voir

Si vous venez voir une ville coloniale comme Sucre, vous serez déçus. La Paz, ça grouille, ça se vit plus que ça s’admire. Nous y avons trouvé beaucoup de beauté dans les scènes de vie, les tenues des Chuletas, le bazar ambiant dans les marchés de rues, les téléphériques et les montagnes en fond.

Voici quand même une petite liste des jolis lieux à voir :

  • Plaza Murillo avec les principales institutions ;
  • Calle Jaen : classique ruelle coloniale avec galeries aux alentours ;
  • Plaza Mayor de San Francisco : avec la principale église de la ville et où il y a de l’ambiance les après-midi ;
  • Calle Sagargana : des parapluies et de jolis magasins.

Le saviez-vous ? La ville de La Paz défie les lois de la physique.
En effet, l’eau y bout à 87° au lieu de 100° normalement ! Fou non ?

Le lieu le plus curieux à visiter à La Paz en Bolivie : le Mercado de las Brujas

Rue mystique enguirlandée de sachets d’épices et d’encens, il ne faut pas manquer le Mercado de las Brujas. Petite précision, il s’agit de quelques magasins et non pas d’une rue entière ou d’un espace spécifique. On la retrouve dans la plupart des guides, et ce n’est pas sans raison. C’est un endroit extrêmement curieux pour nous Occidentaux de part les marchandises ésotériques qui y sont vendues.

Qu’est ce que les sorcières ont avoir avec ça ?

Que trouver au Mercado de la Brujas ?

Un peu de contexte : les croyances des peuples originels sont encore très fortes en Bolivie et surtout dans la région de La Paz. Les offrandes sont donc encore beaucoup pratiquées, même si une partie de la population va aussi à l’église. Voici donc quelques exemples de ce que vous pourrez y trouver (et leur usage) :

  • lamas séchés : utilisés pour protéger les maisons du mauvais œil. Parfois on en insère un dans les murs pendant la construction par exemple ;
  • becs de toucans : pour guérir les blessures ;
  • grenouilles séchées : pour la bonne fortune.

Notre expérience du marché

Vous serez sûrement choqués par ces animaux que l’on préfère voir gambader en toute liberté. Lors de notre partage sur notre compte Instagram, nous avions reçu beaucoup de réactions face au fœtus de lamas. La plupart sont issues de portées qui ne sont pas arrivées au terme. Il s’agit de traditions ancestrales et il n’y a pas d’abattages massifs de lamas pour fournir les étals du marché des sorcières.

Si vous n’êtes pas très offrandes, c’est aussi l’occasion d’acheter des huiles, épices ou herbes pour vos remèdes de grand-mère ! Il y en a vraiment à foison et on en vient même parfois à se demander qu’est ce que ça peut bien être.

Le quartier touristique

Aux alentours du marché des sorcières, on notera 3 rues populaires des touristes à La Paz. La calle Sagarnaga et la calle Linares sont parsemées de boutiques de souvenirs, d’hôtels et de quelques cafés. Vous y passerez forcément, et c’est là où la concentration de touriste est la plus élevée.

Pour une petite coupe de cheveux, ça se passe dans la calle Murillo, située juste en dessous. Les techniques d’approche des barbiers sont… assez spéciales !

“Hey caballero, on dirait que tu as besoin d’une petite coupe de cheveux !”

De belles allusions pour dire qu’on est moche et qu’on sera bien mieux après un passage dans sa boutique ! Et il n’a pas tort car pour 30 bolivianos (4€) on ressort avec la barbe taillée et une belle coupe. Du beau travail. Dommage que le lendemain devant la même boutique, le barbier m’est démarché de la même manière !

🚡 Prendre le cable car pour aller au marché d’El Alto

Une des activités incontournables à faire pour visiter La Paz en Bolivie : prendre le téléphérique (ou cable car) le plus haut du monde pour survoler la ville et y remarquer quelques curiosités. Bien sûr, allions l’utile à l’agréable en rejoignant la ville voisine : El Alto, deuxième ville la plus peuplée de Bolivie avec 1 million d’habitants. Pour cela, on vous conseille d’y aller jour de marché sinon, pour être honnête, ce n’est pas très intéressant.

Le téléférique pas à pas

Il vous faudra prendre le téléférique rouge depuis la Estacion Central TAYPI UTA. Deux arrêts qui vous feront passer au-dessus du cimetière. Regardez bien en bas, il y a des fresques peintes sur les toits des bâtiments ! Descendez ensuite à la station 16 de Julio (JACH’A QUATCHU). Le trajet coûte 3 BOB par personne au guichet de la station et vous n’avez pas besoin de carte de transport.

Quelques informations curieuses sur le téléférique : les 3 premières lignes sont au couleur de la Bolivie. Vous avez donc un rouge, un vert et un jaune. En 2018, c’était le réseau de téléphérique le plus long et le plus haut du monde, et ça on ne s’y attendait pas !

Sur ce même trajet se trouve le quartier multicolore de Chualluma. Cette fois-ci les murs de terre sont ornés de fresques peintes par quelque 140 artistes locaux. Des lignes épurées aléatoires qui fragmentent les façades d’un méli-mélo de couleurs vives. Quelques scènes dépeignent l’histoire des gens du quartier. Un projet financé par l’Etat afin de dynamiser le tourisme dans cette zone où la majorité des habitants sont d’origine Aymara.

memoji elisa 2

Vous voulez un truc vraiment plus curieux pour occuper vos 10 minutes d’ascension ? Si vous regardez sur la gauche, vous y verrez 4 immeubles un peu plus grands et colorés que les autres. Leur façades sont ornées de motifs andins ! On vous explique le pourquoi du comment juste après 😉

A quoi s’attendre à El Alto ?

Arrivé en haut un jour de marché, c’est un grand bazar organisé qui surplombe la ville et ses innombrables bâtiments en brique rouge. La ville est si étendue qu’on dirait une coulée de maisonnette. Cette vue vertigineuse ne nous a pas coupé l’appétit, les stands de street-food nous font de l’œil. 

“Cuanto es ?” – “5 cada uno”. Nous optons pour quelques saltenas (comprenez, les empanadas boliviennes) et un choripan (sandwich à la saucisse grillée) bien rico ! Pour le désert, un api, boisson au maïs fermenté typique accompagné d’un bunuelos ou d’un pasteles. Attention, on devient vite accro à ce genre de sucrerie ! On vous fera un récap des mets à découvrir un peu plus loin dans l’article car nous nous enfonçons maintenant dans un véritable labyrinthe et avons besoin d’une totale concentration.

Le marché de El Alto à La Paz en Bolivie

Oubliez tout ce que vous savez sur les marchés. Celui-ci dépasse l’entendement tant il est gigantesque et à la fois ordonné et en désordre.

Sans comprendre le pourquoi du comment, vous êtes confronté à des stands entiers de pièces détachées de voiture : volant, essuie glace, rétroviseur, enfin bref tout. Sans prévenir c’est le rayon vêtements puis d’un coup c’est au tour de la quincaillerie avant de passer sur les jouets. Entre temps, vous aurez esquivé 3 mamies bien pressées, 1 poussette au milieu de la route, un chauffeur de bus fier de sa nouvelle moumoute de volant et un ouvrier portant une gouttière de 6 mètres.

C’est un marché populaire qui s’installe tous les jeudis et dimanche. Les locaux viennent y faire leur course car on sait qu’on y trouvera ce dont on a besoin. L’essentiel c’est de savoir où dans le marché se situe la catégorie de ce que vous cherchez. Quel intérêt pour un touriste ? Une vue imprenable sur la Paz et se rendre compte de ses propres yeux la taille spectaculaire de ce marché.

Faites bien attention à vos sacs et à vos poches, le quartier d’El Alto n’est pas bien réputé. Il ne se passera rien si vous restez sur la grande rue principale avec vue sur la ville et si vous rentrez avant la nuit.

L’architecture néo-andine et les Party Halls

On vous a dit de regarder à gauche dans le téléphérique en direction d’El Alto, vous vous souvenez ?

Freddy Mamani a eu l’idée d’associer la culture andine à l’architecture monochrome de la ville. Le résultat, ce sont des bâtiments haut en couleur à la géométrie presque futuriste surnommés “Party Halls”. L’architecte a été inspiré par la civilisation pré-Inca de Tiwanaku dont la capitale se trouve à 60 km de là. Une identité qu’il retranscrit dans les lignes et courbes des façades et même des intérieurs de plus de 60 édifices !

El Alto est un quartier pauvre, c’est donc d’autant plus intéressant que l’architecte ait choisi cet emplacement. Voici la carte des bâtiments originaux à aller voir (attention à votre sécurité).

localisation des party halls à El Alto

Pour en savoir plus sur le quartier d’El Alto et sur les Party Halls de Freddy Mamani, cet article vous éclairera.

Les combats de catch de Cholitas

Les cholas, ou cholitas, sont un personnage féminin emblématiques de la culture originelle Bolivienne. Elles sont facilement reconnaissables par le bombin (sorte de chapeau melon) ainsi que leur robe à volant très colorée. Leurs longs cheveux d’un noir profond, héritage de la culture d’Aymara, sont généralement tressés en une belle natte.

La Bolivie est un pays machiste et la maltraitance des femmes accompagne cette tendance bien qu’elles soient un élément central si ce n’est fondamental de la famille et de la société. Une double discrimination qui a relégué les cholitas à un élément du paysage jusqu’à leur interdire l’accès à certains lieux.

Les Cholitas Luchadoras sont plus qu’un spectacle de catch au féminin : c’est une émancipation et une affirmation de leur place dans la société. Les combats (scénarisés) représentent une clé de bras symbolique à leur statut, et leur situation s’améliorer au fur et à mesure que le mouvement prend de l’ampleur. Sous la présidence de Evo Morales, elles travaillent, s’impliquent en politique, montent des écoles, sont mannequins et gravissent littéralement des sommets (une histoire folle à lire !). Plus qu’un symbole du paysage Bolivien, c’est une révolution que les cholitas ont entrepris.

memoji elisa 2

Pour assister à un spectacle de Cholitas Luchadoras, ça se passe ici. Le quartier n’étant pas très sécure, nous vous invitons à choisir une activité organisée par votre auberge avec transport inclus. Entre 80 et 90 BOB la soirée.

🛍 Besoin de faire des emplettes ? Direction le Barrio Chino

Votre chargeur d’ordinateur vient de vous lâcher ? Vous avez besoin de nouveaux écouteurs pour masquer les ronflements de votre voisin dans le prochain bus de nuit ? Nous avons le lieu qu’il vous faut avec le Barrio Chino!

Ici, on trouve de tout. Des écouteurs Apple au jean Levis, a un prix défiant toute concurrence. Bon, on ne va pas vous dire que c’est du vrai, il y aura peut-être écrit Calvin Klun sur votre caleçon… mais c’est l’occasion de faire de bonnes affaires et la qualité est au rendez-vous !

PS : Le Jean Noir de Mimi n’a pas bougé en 6 mois de voyage et plusieurs lavages.

Même si vous n’avez rien à acheter, nous avons beaucoup aimé nous perdre dans les alentours. Vivre La Paz, c’est s’immiscer dans le quotidien de Boliviens et capturer dans ces innombrables scènes de vie. On y retrouve les fameux chapeaux melons mais aussi les boutiques où les Cholitas viennent acheter leur robe traditionnelle, et les étales de biscuit et produits ménagers. Chaque rue (parfois quartier) a sa thématique. Un coin sera spécialisé dans le téléphone, l’autre dans les imprimantes, 5 blocs plus loin ce sera les chaussures ou les DVD.

Sans jamais être subjugué par l’architecture, c’est la vie et le fourmillement de la ville qui a attiré notre attention.

📚 Un musée ? El museo de Etnografía y del Folklore de La Paz en Bolivie

Il y a plusieurs musées à faire à La Paz, mais pour être honnêtes, un seul nous a donné vraiment envie de le découvrir. On vous invite vous aussi à aller au Musée d’Ethnographie y del Folklore lors de votre visite de La Paz. Pourquoi ?

  1. Le bâtiment est vraiment joli, avec un patio, des salles bien aménagées. Pas de chance, il est interdit de prendre des photos. Mais on est des oufs du coup on l’a fait quand même ;
  2. Des expositions intéressantes : les permanentes permettent d’observer beaucoup d’artisanat des peuples originels et de se rendre compte de leur diversité. Lorsque nous y étions, on a eu la chance de voir une exposition temporaire sur les masques de Carnaval : passionnant !

memoji elisa 2

L’entrée n’est encore pas bien chère : 20 BOB, soit 2,5€ par personne. Attention le musée fait sa dernière entrée à 15h. 1 heure sur place est suffisant.

🌳 Envie de marcher dans la nature ? Muelle del Diablo et autres balades pour découvrir les alentours de La Paz

Il y a de multiples randonnées à faire dans les alentours de La Paz. Comme Elisa était un peu malade lors de notre séjour, nous avons décidé de n’en faire qu’une seule à des fins d’acclimatation : celle de la Muela Del Diablo.

Informations pratiques pour faire la Muela del Diablo

Comment y aller ? Il faut prendre un truffi de Plaza Uyuni jusqu’à Cataloto. Ensuite, il vous fait prendre un autre truffi jusqu’à Rosales ou Pedregal. Le total dure 40 minutes de trajet. Si vous vous débrouillez bien, vous trouverez peut être un transport direct jusqu’au pieds de la randonnée !

Comme d’habitude, on vous laisse avec la carte Wikiloc de la randonnée pour ne pas vous perdre. Nous avons personnellement emprunté le chemin de gauche à l’aller et au retour. En prenant celui de droite, vous passerez à côté d’une maison de sorcière !

Powered by Wikiloc

Depuis l’arrêt de colectivo, montez la colline qui traverse le village : attention ça grimpe jusqu’au petit village puis ça regrimpe encore après ! Comptez 1h45 jusqu’à la Muela del Diablo. Le paysage est composé principalement de champs, des petites maisons de campagne et de montagnes coupées au couteau. Arrivés en haut, vous avez une vue sur les cheminées de fée mais surtout sur la tentaculaire ville de La Paz.

memoji elisa 2

Mais pourquoi ce nom ? La légende raconte que les anges et les démons se battaient dans les cieux. Au milieu de ces féroces combats, un diable perdit une dent.. qui est tombée sur terre ! Et voilà, vous avez la Muela del Diablo !

Autres balades à faire autour de La Paz

Si vous avez des envies de nature, voici quelques autres idées de promenades pour visiter La Paz et ses environs en Bolivie :

  •  Vallée de las Animas (4h) : des cheminées des fées comme on en voit dans le Salar. L’itinéraire de la randonnée est disponible sur la page wikiloc ici ;
  • Vallée de la Luna (1h) : encore un beau travail de l’érosion. Pour y accéder, prenez un truffi en direction de Mallasa et demander qu’on vous laisse devant l’entrée. Ouvert tous les jours jusqu’à 17h, 15BS par personne (prix étranger).;
  • Canon de Palca : la randonnée est disponible ici. Bien sur vous pouvez faire demi-tour à tout moment !
  • Sendero del Aguila (4h) : sentier facile avec différentes vues sur la vallée ;
  • Descendre la Death Road (route de la mort) en vélo de montagne. Sur une journée et accessible à tous niveau : entre 35 et 120€ selon les agences (et la qualité du matériel) pour descendre l’une des routes les plus dangereuses de Bolivie !

Si vous voulez faire des treks sur plusieurs jours, on vous laisse une liste ici. N’oubliez pas de prendre garde à l’altitude et de bien vous acclimater.

🍖 Popular Cocina Boliviana, LE restaurant à tester

Notre coup de cœur culinaire de la Bolivie (en même temps, c’est pas difficile, on est pas sur une grande variété) : Popular Cocina Boliviana. C’est LA bonne adresse pour manger une cuisine populaire revisitée à La Paz.

Qui dit cuisine ouverte, dit expérience visuelle ! On vous conseille de manger au bar pour voir s’activer les chefs pendant le dressage. Nous avons adoré les voir préparer les plats, avec beaucoup d’applications. Ensuite, nous avons pu goûter des plats traditionnels  mais beaucoup plus travaillés, autant visuellement que sur les goûts. Saltenas, Hot Dogs, glace… Un déjeuner très intéressant !

Pour nous, il est important de goûter la gastronomie locale. La traditionnelle qui se vend dans les marchés, la populaire dans la rue. On apprécie d’autant plus de la voir au goût du jour et modernisée !

Vous allez me dire : mais on va être ruinés après ça ? Et bien même pas ! Comptez 80 BOB (10€) pour le déjeuner (entrée-plat-désert). Uniquement ouvert le midi.

memoji elisa 2

On nous a aussi recommandé le Ali Pacha (200 BOB (27€) – 5 plats) si vous avez envie de vous faire un autre plaisir ! Autre recommandation : Gustu situé à l’extérieur du centre de La Paz.

👘 Sopocachi : le quartier bobo de La Paz en Bolivie

Le street art, les boutiques de produits naturels, des restaurants branchés et même une boulangerie française… Bienvenue à Sopocachi, le quartier des ambassades, universités et des expats.

Il n’y a pas grand chose à faire dans ce quartier mis à part flâner pour être tout à fait honnête. Mais nous l’avons bien aimé. La grande rue est agréable à marcher, les boutiques plutôt jolies avec des produits qui changent des chinoiseries habituelles. Si vous voulez sortir le soir, c’est aussi là que ça se passe ! Nous étions à la recherche de quelqu’un qui pouvait nous imprimer des cartes de visite en petite quantité… Peine perdue mais on a bien déambulé dans la zone !

⛪️ Le Cementerio General : une visite ornée de fresques murales colorées

Oui, ça a l’air un peu glauque comme ça mais ne vous méprenez pas, ce ne ressemble pas à ceux français ! Nous avons trouvé une ambiance très particulière dans les cimetières boliviens. On y voit souvent les familles venir, rire et partager un moment près de la tombe d’un être cher.

En plus d’y retrouver cette ambiance, le cimetière de La Paz est magnifique. Beaucoup de couleurs et surtout des immenses fresques réalisées par différents street-artistes qui illustrent la vie locale, les traditions, les personnages… Magnifique si vous aimez ce genre d’art et un incontournable à visiter à La Paz en Bolivie.

Il y a deux manières d’aller au Cimetière. Vous pouvez prendre le téléférique rouge à la Estacion Central ou prendre un mini combi depuis la Plaza San Francisco. Cherchez sur le pare-brise une pancarte CEMETERIO.

🍟 Goûter la street food à la Paz

Avant de commencer cette partie qui va vous mettre l’eau à la bouche, on vous invite à regarder la série (bien romancée) Street Food South America pour votre première soirée à La Paz. Cela vous donnera une idée précise de où va se passer votre prochain déjeuner. Si tu n’as pas Netflix, on te fait un récap des délicias à goûter lors de ton séjour et où les trouver:

  •  partager des Papas Rellenas d’Emilia : une boule de purée de pommes de terres fourrée avec un mélange de viande et d’épices, le tout pané. Le meilleur, c’est les sauces et condiments disponibles en libre service. A la bonne franquette dans la rue : on adore ;
  • déguster un Api et un pasteles ou un bunuelos (beignet) : ça c’était notre petit plaisir du matin ou au goûter… une boisson épaisse de maïs violet fermenté, avec un petit arrière gout de cannelle, et ce beignet aérien qui nous fait saliver quand on y repense ;
  • croquer dans une saltenas : une empanadas juteuse qui peut te servir de déjeuner. Attention, celui qui renverse son contenu paie l’addition et/ou ne sait pas embrasser (merci à nos amis @lodisey pour l’anecdote) ;
  • commander un sandwich de Chola : de la pense de cochon, des cornichons, de la salade.. et servie par une Cholita.

Normalement, avec ça, vous devriez être bien repus. Sinon, il y a d’autres plats à tester !

🏙 Où loger à La Paz en Bolivie ?

On vous conseille de loger dans le quartier de Miraflores si vous visitez La Paz en Bolivie. C’est un quartier un peu à l’écart du centre historique (5-10 minutes en trufi ou 20 minutes à pied) mais il y fait bon vivre. Moins bruyants, petits marchés pour faire ses courses et surtout une offre de logement plus intéressant si vous avez envie de changer des auberges de jeunesses.

On vous conseille ce chouette appartement, super bien situé. Pour 15€ la nuit nous avions un T2 avec baignoire qui fait des bulles, le chauffage (assez rare pour le souligner), un wifi qui déménageait.. bref, on était au TOP !

memoji elisa 2

Si vous avez juste besoin de deux nuits et pas envie de vous prendre la tête, nous avons aussi testé le Rooftop Hostel à côté de la gare routière (du coup en Centre Ville). La prestation était correcte (17€/nuit en chambre privée) surtout pour les espaces communs : grande cuisine, grande télé, beaucoup d’espaces et surtout un rooftop avec une super vue sur la ville !

💸 Quel budget pour visiter La Paz ?

Petit rappel de notre façon de voyager avant de clôturer sur le budget. Généralement, nous cuisinons un repas sur deux et nous dormons en chambre privée avec salle de bain partagée ou privée. Notre budget logement est fixé en prenant le tiers du budget journalier total. On se déplace principalement en transport collectif.

D’un point de vue hébergement, nous avons cette fois-ci choisi un appartement (qui ne revenait pas beaucoup plus cher que l’auberge) pour des raisons de confort.

Nous avons dépensé 300€ pour deux sur une semaine à La Paz. 42% du budget correspond à notre logement. Les activités sont très peu chères et il est possible de s’occuper facilement sans dépenser beaucoup ! Niveau météo, c’est une ville en haute altitude et en montagne. Le climat peut vite tourner et être imprévisible. Evitez Janvier, Février, Mars, à part si la pluie et vous c’est une histoire d’amour.

On espère que ce guide pour visiter La Paz en Bolivie vous aidera à y vivre une chouette expérience comme nous ! Surtout n’oubliez pas, attention à ne pas boire l’eau et surtout à prendre le temps de bien s’acclimater à l’altitude (et donc de ne pas trop brusquer son petit corps). Faites la bise aux Cholitas de notre part, et profitez bien de notre combi favori, un api con pasteles !

🧷 Epingle nous pour visiter La Paz !

visiter la paz bolivie pinterest
teleferique la paz visiter bolivie
la paz bolivie visiter guide
- 20 mai 2022

1 commentaire

  • Guide voyage Bolivie : bien préparer son séjour dans le pays des extrêmes 30 mai 2022 at 3:26

    […] attention à ses affaires et se renseigner sur les endroits où loger avant d’arriver. Évitez El Alto à La Paz par exemple. Sinon, les Boliviens se sont toujours montrés très amicaux, chaleureux et attentifs […]

    Reply
  • Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    1 jour 1 corail popup