Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Riviera Maya : de Playa del Carmen à Tulum, les Paresseux Curieux en visite balnéaire.
Amérique Centrale, Destinations, Mexique

Riviera Maya : de Playa del Carmen à Tulum, les Paresseux Curieux en visite balnéaire.

La Riviera Maya, ses plages de sable fin, ses eaux transparentes et ses fonds marins éblouissants, ses palmiers et ses fêtes incroyables qu’on a tous vu dans un reportage d’enquête exclusive.. qui n’en a pas déjà entendu parlé ?

Playa del Carmen et Tulum, deux villes balnéaires emblématiques. Surtout depuis que les Marseillais y ont tourné une saison. Nous, les Paresseux Curieux, y avons passé une quinzaine de jours et on a mené notre propre enquête ! Sans coupure publicitaire, on vous raconte pourquoi la Riviera Maya est capable du meilleur comme du pire.

🐠 Playa del Carmen, le petit village de pêcheurs devenu station balnéaire de la Riviera Maya

La petite sœur de Cancun est-elle à la hauteur ?

PDC c’est qui ?

Située entre Tulum (au Sud) et Cancun (au Nord), l’ambiance de Playa del Carmen (ou PDC pour les intimes) se situe aussi à mi-chemin entre les deux : moins complexe hôtelier imposant que Cancun, mais plus familiale et populaire que Tulum. Cet ancien village de pêcheurs est, selon nous, un bon lieu central pour se loger lors de son exploration de la Riviera Maya.

La ville en elle-même n’a rien de fantastique à offrir, si ce n’est de belles plages. Mais la plus grande station balnéaire de la péninsule du Yucatan n’y a pas été par quatre chemins et a tout misé sur trois numéros :

  • 5 pour la Quinta Avenida (rue principale) et son ambiance de folie;
  • 17 correspondant à la distance en kilomètre de la deuxième plus grande barrière de corail au monde à Cozumel;
  • 4 relatif aux 4 grandes plages publiques situées à quelques mètres de l’avenue principale.

Le développement de Playa del Carmen s’est déclenché lorsque la zone hôtelière de Cancun a commencé à montrer ses limites. En 26 ans, la population a été multipliée par 50, passant de 5000 en 1992 à 252 000 en 2018.

Pourquoi être venus à Playa del Carmen ?

En plus d’être à côté de plusieurs cenotes, Playa del Carmen est un point de départ idéal pour plonger dans les environs.

Si l’activité vous tente, on vous recommande d’aller chez Dive Mexico Playa. Manuel et son équipe se sont montrés très à l’écoute et nous avons passé une superbe expérience avec eux. Notre niveau 2  de plongée nous a coûté 420$ incluant : 

  • deux plongées à Playa del Carmen, dont une profonde à 40m;
  • une paire de plongées dans deux cenotes différents ;
  • deux plongées sur le récif de Cozumel.

Voici LA raison principale de notre venue à Playa del Carmen

7 choses à faire à Playa del Carmen

  1. Affronter la foule sur la Quinta Avenida : vendeurs, bars, mayas danseurs, personnages de Disney.. Vous pouvez tout y croiser;
  2. Faire une partie de volley à la Playa Avenida Colosio;
  3. Découvrir les ruines de Coba et de Chichen Itza
  4. Le 3D Museum of Wonders (30$ l’entrée);
  5. Plonger et passer ses niveaux sur Cozumel ou en cenote;
  6. S’émerveiller devant les spectacles du Parque Los Fundadores;
  7. Se détendre à la plage publique.

Nos bonnes adresses sur Playa del Carmen

Pour les papilles

Si vous décidez de loger sur Playa del Carmen lors de votre exploration de la Riviera Maya, voici quelques bonnes adresses : 

  • Sushi Roll : le bon plan pour les amateurs de poisson cru, 1 roll acheté pour 1 roll offert du lundi au mercredi soir, soit 4€ pour 20 makis. Imaginez l’état d’Elisa lorsqu’elle a découvert cette nouvelle ;
  • Cerveceria Chapultepec : le MEILLEUR bon plan pour boire un verre entre amis. Le principe est simple, tout est à 23 pesos (soit moins de 1€), tapas, bières, cocktails, tacos. Simple et efficace;
  • le 7/11 : oui, vous avez bien lu. Il est tard, plus d’options pour manger et vous avez faim. Et bien sachez que les pizzas n’y sont pas si infâmes que ça;
  • Chez Celine : une très chouette pâtisserie française, parfaite pour travailler et manger des pâtisseries qui rappellent le goût de la maison;
  • ACA Los Tacos : des tacos Al Pastor vraiment bons et pas chers (55$ les 5) localisés à quelques blocks de la rue commerçante. Chapeau à la rapidité d’exécution et la précision de la coupe (vous comprendrez en y allant) !

Sortez de la Quinta Avenida pour dégoter de bonnes adresses à l’écart de l’agitation de l’avenue touristique. 

Pour faire de beaux rêves

Ce qui suit n’est pas un bon plan mais un mauvais plan. 

Ne prenez surtout pas un logement dans le bas de la Calle 12 Norte. Par exemple, on évite l’hôtel Partyholic. La raison ? 3 boîtes de nuit ouvertes sur l’extérieur qui font chaque soir un concours de celui qui émettra le plus de décibels. Si vous arrivez à vous endormir avant 3 heures du matin, envoyez-nous la marque de vos boules quies.

Se rendre à Playa del Carmen depuis Cancun

Depuis le terminal de bus ADO, différentes compagnies de bus font la navette plusieurs fois par jour jusqu’à Playa del Carmen. Les prix varient mais nous avions payé 38 pesos par personne avec Maya Bus. L’heure de bus passe vite !

Vous pouvez aussi choisir de faire ce trajet en colectivo monnayant quelques arrêts à droite et à gauche pour 30 à 40 pesos par personne. Très bien expliqué et illustré ici, sachant que le plus pénible est de trouver le point de départ des colectivo.

🐬 Plonger avec des requins baleines

Que ce soit depuis Cancun, Tulum, Holbox ou Playa del Carmen, quand c’est la saison, vous pouvez partie à l’aventure en haute mer pour nager avec le plus grand poisson du monde. 

Mais c'est une baleine, un requin ?

Le requin baleine est bien un poisson. Il se déplace lentement (tout est relatif quand tu es à côté qu’on se le dise) et rempli le rôle de filtreur de l’océan avec sa grande bouche, composée de plus de 300 minuscules petites dents. 

Avec sa moyenne de 14m, et sa taille maximum allant jusqu’à 20 mètres, c’est le plus grand poisson du monde. Sa peau est très dure et râpeuse comme du papier de verre. 

Quand peut-on nager avec des requins baleines au Mexique ?

Pour nager avec ces grosses bêbêttes, il faut être là entre fin mai et septembre. Vous serrez alors témoin d’un des plus gros rassemblement de requins baleines au monde ! Ils viennent ici pour se nourrir de plancton. En effet, la zone au large d’Isla Mujeres en est particulièrement riche. 

Si vous n’y êtes pas à cette période, n’essayez pas de chercher une excursion : ces dernières sont illégale hors de la période règlementaire. Si quelqu’un vous le propose, il s’agit probablement d’un mauvais coup !

Nous avons nagé avec les requins baleines : on vous raconte !

On embarque donc sur un bateau, direction le large. Le capitaine nous incite à prendre une pilule pour le mal de mer, on le fait sans rechigner (le récit de certaines personnes qui ne l’avaient pas fait nous a plutôt incité à lui faire confiance). 

Ce sera la première fois de notre vie que nous ne verrons plus la terre. Plus on avance, plus l’océan s’agite. Le guide plongeur nous explique comment l’expérience va se dérouler. Deux par deux, nous allons plonger deux fois, armés de nos masque et tuba. Il faudra alors palmer fort pour nager avec le requin (qui est quand même rapide qu’on se le dise). 

On arrive sur le site. Il y a environ une dizaine de bateau. Soyons honnête sur ce point, nous n’étions pas très à l’aise de voir autant d’embarcations.. Imaginez qu’en août, il peut y en avoir jusqu’au double.. 

Bref, c’est notre tour. On s’accroche au bord du bateau alors que le capitaine manoeuvre pour nous déposer en amont du requin baleine. Notre guide crie : “go go go !”. On se jette à l’eau. Cette dernière est agitée, le tuba doit être vidé toute les deux minutes. Et là.. le voilà ! Majestueux, avec des beaux reflets bleutés.. on palme de toute nos forces pour rester avec lui le plus longtemps possible.

La deuxième fois, Elisa se retrouve nez à nez avec la bête, pétrifiée (il avait décidé de finalement faire demi-tour, peut être pour lui faire un bisou). Heureusement, le guide plongeur est très réactif et vous guide tout au long de la pratique. 

Bref, une expérience sublime ! 

Prix et informations pratiques

memoji elisa 2 Les excursions requin-baleine peuvent aller jusqu’à 200$ ! Faites bien attention lors de votre reservation à vous renseigner sur l’agence qui pratique l’excursion etc.. Dans le cadre d’un package incluant la plongée, nous avons pu avoir une réduction sur la notre avec Dive Mexico Playa. Au lieu de 160$, cela nous a coûté 130$ par personne

Attention : la crème solaire est interdite pour protéger les requin (vous aimeriez qu’on mette de la crème solaire sur votre déjeuner vous ?). Préférez donc votre bon vieux T-shirt UV pour vous protéger (et surtout protéger le poisson). 

😎 Tulum : hot spot pour jet setteurs en herbe

Même sans le vouloir, vous connaissez déjà probablement une partie du beach strip de Tulum depuis votre Instagram. Oui, vous savez, cette imposante statue de lianes qui ouvre son cœur de feuille.

Comme toujours, nous allons être franc avec vous et ne pas faire de chichi. Nous n’avons pas du tout aimé Tulum et, par conséquent, nous ne nous étalerons pas sur le sujet. Le plus important c’est de vous expliquer pourquoi nous avons eu ce ressenti et pourquoi nous comprenons que cela peut plaire à certaines personnes.

L’ambiance générale

Dans le titre, nous employons le mot jet setteur et ce n’est pas pour rien.

Le beach strip de Tulum est un endroit, à notre sens, où l’on vient pour se montrer et surtout, prouver qu’on a les moyens. Taxi hors de prix, soirée à plus de 50€ l’entrée, bière à presque 10€, une salle “musée” de 30m2 à 12€ l’entrée.. 

Malheureusement, cette route de terre toute cabossée, qui pourrait être agréable avec ses hôtels et restaurants qui rivalisent de prouesses architecturales et de créativité, ne l’est même pas.

Il faut avancer nez à nez avec les pots d’échappement dignes d’une file sur la rocade bondée en heure de pointe. Les trottoirs ne sont ni plus ni moins qu’un mélange de sable, de terre et d’eau.

C’est sur le beach strip où nous avons été saisis pour la première fois lors de notre roadtrip au Mexique par une triste réalité. Le contraste, exposé au grand jour, entre les ouvriers locaux entassés dans de vieux pick up pour rentrer chez eux à une heure de route, et les touristes sortant des taxis en habits de lumière. Dérangeant à notre sens. 

Nuançons quand même nos propos. Si vous venez le matin, c’est moins la foire et vous pouvez observer de drôles de constructions. On notera le lapin, la statue, le trou béant.. La concurrence force les restaurants à rivaliser d’originalité et on doit dire que c’est plutôt réussi.

Un village street art (mais il ne faut pas aller trop loin)

Maintenant, le bourg. On y trouve des œuvres de street art plutôt chouettes, c’est vrai. Mais si vous souhaitez y passer plus d’une heure, vous serez vite à court d’observation. Quand on s’éloigne de l’allée centrale, c’est tout de suite moins glamour.

Nous avons quand même apprécié notre courte visite de cette partie de la ville. Si vous visitez Tulum sur une journée, cela peut être l’occasion de prendre le petit-déjeuner ou déjeuner à un prix raisonnable

Les sargasses à Tulum

Pour conclure, c’est privé de la plus belle chose à faire (gratuite en plus) que nous avons visité Tulum. C’est en pleine période de sargasses que, malheureusement, notre expérience a eu lieu.

On ne doute à aucun moment que la plage doit être magnifique et nous étions tristes de ne pas pouvoir la voir sous son meilleur jour. Ce problème, couplé à la fermeture des ruines de Tulum pour COVID, a sans aucun doute participé au fait que nous n’avons pas du tout aimé ce Pueblo Magico, qui pour nous n’a rien eu de magique (sauf le Chedraui).

Notre conclusion sur Tulum, sur la Riviera Maya

Nous conseillons de passer une journée, voire deux maximum à Tulum, quand il n’y a pas de sargasses. Il y a quand même à faire et c’est quelque chose à voir. On vous invite donc à vous faire votre propre avis sur le sujet !

Paradoxalement, nous ne regrettons pas notre expérience et d’avoir vu cette facette du Mexique sur la Riviera Maya. Voici le programme que nous conseillons sur deux jours et croyez-nous, ne pas y rester longtemps soignera aussi votre portefeuille.

Jour 1 : Plages et Ruines

Arrivée sur Tulum, foncez directement aux ruines (moins de 5€ l’entrée). Apparemment, la vue sans sargasses sur la mer est splendide, et ça on veut bien le croire !

Ensuite, profitez des plages pour un petit bain de soleil. Pour les aficionados de pierres sacrés, nous avons entendu beaucoup de bien sur les ruines de Coba.

Jour 2 : Beach Strip et Cenote Azul

Nous vous conseillons fortement de profiter du calme matinal pour aller faire le beach strip et observer ses drôles de structures.

Lorsque les choses commencent à s’agiter, c’est le moment de mettre les voiles direction un cenote pour faire un petit plouf. On vous conseille le Cenote Azul ou le Gran Cenote. Plus de détails dans la partie consacrée aux cenotes de la Riviera Maya un peu plus bas.

🐢 Akumal : la pause tortues de l’aventure

Situé à équidistance de Playa del Carmen et de Tulum, nous vous souhaitons la bienvenue à Akumal ! Enfin bienvenue… c’est vite dit ! Si, sur le papier, la petite station balnéaire à l’air d’un eldorado pour les familles amoureuses de snorkelling, la réalité est tout autre.

Akumal est connue pour sa réserve naturelle et sa population de tortues. En Maya, son nom évocateur signifie : pays des tortues. On aime bien ce côté “droit au but” des Mayas ! Revenons à nos tortues. Elles se retrouvent à cet endroit pour se reproduire. Deux espèces peuvent y être observées : la tortue caouanne et la tortue verte.

Comment accéder à la plage d’Akumal ?

On ne peut pas dire que Akumal soit une ville. C’est plutôt une concentration de résidences de vacances et c’est là où les choses se compliquent.

Aucune plage n’est publique à Akumal. Par conséquent, pour se baigner, il faudra vous garer et consommer dans un restaurant ou un hôtel. De préférence, on préfère éviter de ET payer le parking ET les consommations donc nous avons obtenu une bonne adresse de nos copains Latitude Voyage, eux aussi en tour du monde. 

Direction le Restaurant Lol Ha. Pour le prix, la nourriture n’est clairement pas au niveau. Mais au moins, vous pouvez prendre quelque chose de pas trop cher et avoir accès à un parking gratuit et à la plage.

Est-on obligé de prendre un guide pour faire du snorkeling à Akumal ?

Non mes amis, il n’est pas obligatoire de prendre un guide pour voir les tortues à Akumal. Souvenez-vous en parce qu’on tentera de vous persuader du contraire à de multiples reprises.

Vous n’avez pas besoin de guide mais...

Le ton est donné dès notre arrivée sur le parking où nous sommes accueillis par un “Maître Nageur”, du moins c’est ce qu’il y a écrit sur son lycra. Il nous accompagne à notre table et nous introduit auprès d’un “guide certifié”. 

Apparemment, la baignade sans cet acteur et sans gilet de sauvetage est limitée à deux pauvres pédiluves où l’eau arrive aux genoux. 

Intrigués, nous vérifions ces informations sur internet. Au final c’est un conglomérat de mensonges et une escroquerie bien organisée autour d’Akumal et son sanctuaire de tortues. Mais c’est tellement gros qu’on dirait que c’est vrai ! 

Les bonhommes ont été jusqu’à créer un faux parc naturel pour privatiser la plage publique d’Akumal ainsi que des pseudos règles. Un sifflet à la bouche plus tard, la caisse à billet se remplit. 

Pour information, les plages sont propriété fédérale au Mexique, elles appartiennent à tous.

Ce que nous avons fait pour faire du snorkeling à Akumal

Nous longeons la plage vers l’extérieur des lignes. Nos tubas cachés, l’air déterminé.. 1, 2, 3, nagez ! On arrive rapidement au bout du lignage. Sous nos yeux, un cimetière de coraux, tout a été arraché. On décide de passer de l’autre côté de la ligne, là où sont les tortues. 

Elles sont bien là, on en croise plusieurs en plein festin ainsi que quelques raies. Magnifique mais triste de les savoir parquées dans ce petit espace. Autour de nous, des personnes qui ne savent pas nager et utilisent des palmes de façon erratique, bien trop proche des animaux.. Bref, on quitte les tortues un pincement au cœur et une pensée pour ces pauvres coraux.

memoji elisa 2Les guides peuvent se montrer très agressifs pour vendre leur excursion à 60$. Avant que nous allions faire notre balade sous-marine, Elisa est allée tester leur réaction en allant se baigner à la limite des lignes sans leur consentement. A sa sortie, pas moins de 4 guides se sont jetés sur elle, la menaçant si elle recommençait.

Que faire à Akumal si on y reste plusieurs jours ?

A Akumal ce n’est pas la taille qui compte ! La concentration d’activités dans cet espace réduit est surprenante. On peut y passer plusieurs jours sans s’ennuyer. Voici des exemples d’activités qui ont retenu notre attention. 

  • prendre une bain de soleil à la Half Moon Bay, une très belles plages de palmiers;
  • découvrir le lagon Yal-ku : pour faire un peu de snorkeling et voir des poissons cette fois-ci;
  • explorer le parc naturel d’Aktun Chen : un parc naturel avec des cavernes et une tyrolienne qui a l’air plutôt stylée !

🏊🏼 Les cenotes de la Riviera Maya

Elu meilleur ambiance de l’été, le Cenote Azul

Après avoir été sèchement déçu par Tulum et essuyé deux échecs cuisants avec des cenotes à 300 pesos l’entrée, c’est avec appréhension que nous arrivons à la cenote azul. 

Première bonne surprise, le prix n’a pas changé avec la pandémie ! 120 pesos par personne, parking inclus.

Soulagés, on attaque notre découverte et.. quel joli cenote ! Nous pourrions presque dire quels jolis cenotes puisque l’ensemble est composé de plusieurs bassins tant est si bien qu’il est possible de se trouver un petit coin tranquille à l’abri des regards. 

On recommande 1000 fois le Cenote azul entre Playa del Carmen et Tulum !Un vrai crush qui en plus de vous baigner, vous fait faire le warrior en sautant devant une foule en délire. Elisa a peur du vide mais a voulu impressionner Mimi. Et vraiment, l’ensemble du cenote l’a encouragé, on se serait cru sur un Paris-Marseille au vélodrome.

Pour faire voler son drone : Cenote Corazon

Ne manquez pas ce petit cenote en forme de cœur vu du ciel : le cenote Corazon. Bon à l’intérieur, c’est une piscine, à 150 pesos l’entrée, et apparemment ce n’est pas à tomber par terre MAIS, si vous avez un drone, le shoot espéré peut se faire depuis l’extérieur. 

Si vous avez des fourmis dans les doigts et avez envie de faire un petit shooting, on vous conseille d’y faire un stop.

Pour plonger : Cenote Chac-Mool et Kukulkan

Si vous n’avez pas déjà lu le récit de nos aventures dans la rubrique les Carnets de plongée, c’est le moment d’y aller.

Plonger en cenote est une activité unique au monde à faire sur la Riviera Maya que nous avons adoré !

L’impression de plonger dans une cathédrale de pierre, complètement hors du temps avec des jeux de lumières fascinants : voici ce qui vous attend. Nos plongées se sont déroulées dans les cenotes de Chac Mool et Kukulkan, nos deux divinités mayas préférées, et nous ne sommes pas prêts de les oublier.

memoji elisa 2Une kyrielle de cenotes est à visiter entre Tulum et Cancun. Au même titre que la “route du vin” en Gironde, on trouve la “ruta de los cenotes” dans le Quintana Roo.

Notons cependant que, suite à la pandémie du COVID-19, une sombre histoire de sous vient assombrir le tableau. En effet, les prix d’entrée ont quadruplé ! Nous avons donc fait beaucoup moins de cenotes que prévu malheureusement. 

Il y en a plus de 30 à collectionner dans le coin. On remercie chaudement Boundlesstravel pour son travail de présentation que l’on vous partage !

🌞 Notre avis pour conclure sur la Riviera Maya

Une terre de contrastes

Contraste. Voici le mot qui vient résumer notre avis sur la Riviera Maya et qui illustre bien le Quintana Roo, au Mexique.

Un contraste de bleu pour commencer. Nous avons eu l’occasion d’admirer l’eau sous des formes différentes. Des profondeurs de la barrière de corail à Cozumel à l’eau transparente et bleu électrique d’Isla Mujeres, en passant par les cenotes : le bonheur.

Mais au-delà de ses paysages, c’est une réalité contrastée à laquelle nous avons été confrontés. En effet, l’écart entre touristes et population locale y est plus frappant que partout ailleurs au Mexique (et nous écrivons cet article après avoir visité 3 autres Etats). Parfois insupportable à l’image de Tulum, cette sensation a pesé sur notre expérience.

Cela s’est aussi ressenti sur notre budget qui a dû être revu à la hausse dans la péninsule du Yucatan. Mais ça, on y reviendra.

Loin de l’image paradisiaque qui nous est vendue par les médias occidentaux, on se retrouve face à la réalité aseptisée des grands condos versus les camions remplis de travailleurs précaires. Cela n’enlève rien à la beauté des paysages et des fonds marins… pour l’instant.

Y-retournera-t-on ?

Emblème du tourisme de masse, nous trouvons dommage de résumer le Mexique à ces quelques aspects. A notre humble avis d’explorateur, le Quintana Roo est un état complètement à part. Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner est de partir découvrir d’autres régions au Mexique, en plus de la Riviera Maya.

Nous sommes contents d’avoir fait l’expérience de la Riviera Maya, ajoutant du contraste et du relief à la suite de nos aventures au Mexique. Mais pour honnête, s’il n’y avait pas la plongée, ce n’est pas une destination que nous aimerions refaire.

🐳 Epingle nous pour partir à la découverte de la Riviera Maya

cenote corazon epingle
riviera maya pinteres
pin cenote azul on pinterest
- 11 août 2021

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *