Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Que faire au lac Atitlan : guide pour explorer un des plus beaux lacs du monde.
Amérique Centrale, Destinations, Guatemala

Que faire au lac Atitlan : guide pour explorer un des plus beaux lacs du monde.

🏞Introduction à ce lac bien mystérieux

Le lac Atitlan, plus joli que ses compères italiens ?

Aussi surnommé par Aldous Huxley “Le lac le plus beau du monde” ou “le lac de Côme embelli de volcans immenses. Il est vraiment au-dessus de tout”, voici comment on décrit le lac Atitlan dans la littérature. Nous avions hâte de découvrir ce lieu mystique où Antoine Saint Exupéry aurait trouvé l’inspiration pour écrire le Petit Prince ! 

Ce lac est le résultat de l’effondrement d’un volcan il y a des millions d’années de cela. Nous sommes donc face à une ancienne chambre magmatique, je vous laisse imaginer la taille du volcan, IMMENSE ! C’est maintenant 3 volcans qui siègent autour d’Atitlan : le volcan San Pedro, le volcan Tolimán et le volcan Atitlán. Malheureusement, cette magnifique étendue aquatique est en danger et son eau est très polluée à cause des activités humaines : introduction de nouvelles espèces de poissons, eaux usées, pesticides.. Les communautés locales se mobilisent mais le chemin sera long.. 

Le matin, le temps est calme, le lac reflète le ciel comme un miroir. A midi, le vent Xocomil, qui serait d’après les légendes les soupirs d’une princesse attendant le retour de son amant, vient le tourmenter (et parfois beaucoup !). 

Une mixité culturelle très intéressante

Pour les Mayas, le lac Atitlan est un lieu sacré. Ils le surnomment d’ailleurs “Grand-mère Atitlan”. Différentes communautés indigènes s’y sont installées. On note un style vestimentaire différent selon les villages par exemple. 

Les légendes autour du lac Atitlan sont légions (tout comme la quantité de langues parlées). Prenons le cas du personnage mythique de Maximon, vénéré par certains des habitants de Santiago. L’histoire raconte qu’il incarnait une personnalité très importante au moment de l’arrivée des Espagnols. Il lisait l’astrologie, pouvait prédire la météo et j’en passe. Les Espagnols avaient peur de ses capacités divinatoires et de son influence et ont donc décidé de le jeter en prison dont il réussit à s’échapper. C’est pieds et poings liés que finira Maximon. Les habitants lui donnaient de la nourriture, du tabac et de l’alcool. Cette tradition s’est perpétuée, aujourd’hui on met un cigare dans la bouche de la statue du Maximon !

On peut trouver différents Maximon au Guatemala. Cependant, la localité originale est située au village de Santiago au bord du lac Atitlan ce qui en fait l’attraction principale du village. 

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur le culte et l’histoire de Maximon, allez lire cet article très intéressant sur CAIRN.

Le Lac Atitlan est donc un lieu très intéressant pour découvrir la vie locale guatémaltèque. N’hésitez pas à échanger avec les locaux, nous n’avons jamais été déçus et avons toujours appris quelque chose.

🌻Visiter le village le plus hippie du lac Atitlan : San Marco

Accueilli par un homme à moitié nu en train de méditer sur un des pontons, vous comprendrez rapidement où vous avez mis les pieds en descendant de la lancha. Sur votre gauche, vous rencontrerez peut-être l’homme qui purifie les passants grâce aux sons d’un vase en verre. Bienvenue à San Marcos : village où se côtoient occidentaux en quête de nouvelles expériences et locaux. Danse Ecstatic, cérémonie de purification, visite holistique de son moi intérieur à coup de champignons, retraite spirituelle centré autour du yoga. C’est sans conteste l’un des villages les plus dynamiques, touristiquement parlant, à faire au lac Atitlan. De nombreuses boutiques et restaurants pour manger végétarien animé par une grande communauté d’expatriés venus monter leur business hippie.

En parlant de manger, nous avons déjeuné au Moon Fish Restaurant pour un prix très abordable, des snacks végétariens (et dieu sait que c’est difficile de manger végé au Guatemala..). 

Aller faire un tour à l’Eagle Nest pour admirer la vue sur le lac Atitlan

Que faire au lac Atitlan si on veut faire du yoga dans un lieu d’exception ? Grimper à l’Eagle Nest! L’hôtel est perché à flanc de falaise et dispose d’une plate-forme de yoga suspendue dans le vide. Dans son coin restaurant, il y a des balançoires et des poufs pour se détendre. Une ambiance hyper agréable avec une vue magnifique sur le lac. Idéal pour les digital nomades.

On vous conseille d’y prendre un cours de yoga ou un déjeuner, nous étions malades ce jour-là et nous ne l’avons pas fait mais ça a l’air de valoir vraiment le coup ! Nous avons aimé échanger avec son propriétaire, un français qui a décidé de changer de vie après avoir travaillé dans la finance. Le lieu organise de nombreux événements autour du partage, de la musique et du yoga !

Il est possible d’y aller à pied mais attention, c’est vraiment raide. Si vous ne vous sentez pas de marcher 20-30 minutes de montée sèche, vous pouvez prendre un tuktuk en bas qui vous fera économiser une partie du trajet.

Visiter la réserve naturelle du Cerro Tzankujil et faire un saut de 12m

Amateurs de sensations fortes comme Mimi, vous allez adorer cette expérience ! Depuis l’embarcadère, prenez à droite pour vous rendre au Cerro Tzankujil. Une petite balade dans les arbres est à disposition mais c’est surtout une chouette baignade dans l’un des espaces les plus propres du lac.

Vous pourrez y faire un saut de plus de 12m depuis une plateforme. Mimi ne s’est pas fait prier et ça décoiffe ! C’est vraiment haut et il a pu compter les secondes de chute avant de toucher l’eau. Un incontournable à visiter au Lac Atitlan pour se rafraîchir et flipper un coup avant de s’élancer

Comptez une dizaine de Quetzals pour accéder au parc “légalement”. Nous avons vu des personnes escalader l’entrée après sa fermeture. On n’a pas voulu pousser Mémé dans les orties (ou les haricots).

🕵🏼Observer le contraste entre tradition et tourisme à San Pedro de la Laguna

Parfait pour faire l'expérience du local

Un de nos villages coup de cœur de la lagune. Nous avons passé un très bon moment à visiter le village de San Pedro de la Laguna. Au premier abord, ne soyez pas étonnés, c’est touriste land avec une belle poignée de magasins de souvenirs, de tour, d’hôtels et de personnes qui viennent te démarcher etc.. Passez outre et grimpez au village ou promenez vous sur les bords du lac. Ce sera l’occasion de faire connaissance avec l’Atitlan traditionnel.

La balade dans les ruelles est très agréable et permet d’admirer le street art et les boutiques colorées. Ce fut aussi pour nous l’occasion d’observer le travail de la communauté pour nettoyer le lac et d’échanger avec les habitants au sujet de ces problématiques. Des efforts sont faits mais ce n’est pas suffisant pour l’instant pour que le lac retrouve sa pureté d’antan..

L'illustration d'un lac abimé par les hommes

Le lac Atitlan est malheureusement très abîmé par les hommes.. Pour le rendre “touristique”, des américains y ont introduit des poissons carnivores faciles à pêcher : résultat, l’écosystème du lac a été complètement perturbé et ont a constaté la disparition de nombreuses espèces endémiques mangées par les nouveaux venus. Aujourd’hui, des algues toxiques prolifèrent dans le lac à cause du déversement des déchets et des eaux usées des villages, cultures..

🐬Faire de belles photos colorées à Santa Catarina de Palopo

Envie de faire un voyage au pays des Schtroumpfs mais un peu plus mayas ? On a ce qu’il vous faut, direction Santa Catarina Palopo, près de Panajachel pour une expérience authentique et colorée. Il n’y a pas grand chose à faire dans ce petit village, on ne va pas se mentir, mais il est vraiment très joli et la vie locale se concentre autour de la place centrale et de l’école. 

Ne manquez pas de vous arrêter à la boutique d’artisanats fabriqués par les parents d’élèves, juste en dessous de l’école. Soutenus par une association de Mont de Marsan (40) ils proposent des objets faits mains abordables qui permettent à ses femmes d’avoir un revenu et de financer en partie l’éducation. Nous avons pris une petite manique aux motifs typiques pour le papa d’Elisa.  

Pour vous rendre à Santa Catarina Palopo, prenez la lancha jusqu’à Panajachel. Ensuite, deux options : le collectivo public, qui se prend dans le village et qui coûte 6Q pour deux, ou le tuk tuk qui est directement à l’embarcadère négociable à 35Q.

🙊Où très bien manger et soutenir l’initiative sociale locale ? Santa Cruz de la Laguna

Que faire à Atitlan si on veut bien manger ? On vous recommande d’aller faire un tour à Santa Cruz Laguna pour une expérience visuelle et culinaire au top ! Le Café Sabor vous accueille avec l’une des plus belles vues sur le lac pour vous mettre en appétit.

Fruit du travail de l’association Los Amigos de Santa Cruz qui lutte contre la pauvreté au sein du village et accompagne les femmes dans la construction d’une activité professionnelle, c’est les plats des élèves cuisiniers que vous allez déguster. Spoiler alert : c’est l’un des meilleurs repas que l’on aie mangé au Guatemala et cela, pour 4€ par personne. Mention spéciale au carrot cake et sa glace maison au cacao, un vrai délice !

Ne manquez donc pas de faire un petit tour au restaurant, l’occasion de se régaler avec des plats typiques bien présentés et plusieurs options végétariennes. En plus de ça, vous aidez la communauté locale, autant associer l’utile à l’agréable non ? Une fois votre panse bien remplie, rendez-vous au rez-de-chaussé pour faire un tour à la boutique exposant les créations des femmes du village. Avec une plus grande valise, on aurait sûrement ramené quelque chose !

les paresseux curieux mangent au cafe sabor à San Marcos
Plan typique guatemalteque

👃🏽Que faire au Lac Atitlan si on veut prendre de la hauteur : la randonnée de l’Indian Nose

Le plus beau point de vue sur Atitlan

Cela fait donc le troisième plus beau point de vue que nous vous vendons. On sait qu’il y a des amateurs de randonnée parmi nos lecteurs et on a ce qu’il vous faut dans ce chapitre. Prenez la direction de San Juan de la Laguna pour aller gratter de la narine. Oui oui vous avez bien lu !

Type : 4,3 km (aller/retour)
Dénivelé : 492 m
Durée: 2h
Altitude maximale : 2093m
Difficulté : Modéré, le dénivelé est constant
Plus d’informations techniques sur la randonnée Alltrails.

L’Indian Nose : l’endroit où les montagnes dessinent le visage d’un indien allongé. C’est surtout là que vous verrez une des plus belles vues du Lac Atitlan. La montée n’est pas rude mais le dénivelé est constant. Pas de plat pour vous reposer cette fois-ci ! Un rocher se dresse même au milieu du paysage où notre petit drone a pu se régaler et prendre des images de Maxime, notre rencontre à Atitlan, les pieds dans le vide ! 

Mais derrière ce paysage de carte postale se cachent des histoires un peu sordides. Vous entendrez sûrement celle des bandits qui œuvrent aux alentours. Et effectivement, c’est une randonnée qu’il faut faire en connaissant un minimum le contexte.

Atitlan : un repère à bandits

Focus sur l'Indian Nose

Le nez de l’Indien est à cheval entre deux villages : San Juan et Santa Clara. Malheureusement, les deux municipalités n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord sur la gestion de ce sentier de randonnée. Résultat, chacun veut sa part du gâteau. Si vous commencez par San Juan, vous devrez vous acquitter d’un droit d’entrée de 10Q. Attention, lorsque vous arrivez en haut, si vous dépassez la narine… un “bandit” dans son hamac va vous demander 35Q pour continuer votre chemin, plus bas, même scénario.. bref un climat anxiogène.

Notre conseil : faire la randonnée au départ de San Juan, et s’arrêter au niveau du menton (là où il y a ce fameux rocher). La vue est magnifique et pas de bandits. Autre option, rencontrer le dit bandit et faire demi-tour à ce moment-là. Easy peasy !

Preuve qu’on ne bluff pas, si vous regardez sur maps.me, des utilisateurs ont ajouté un point “Bandit’s house” (Maison de Bandit) pour marquer leur emplacement.

Mais qui n'est pas un cas isolé

Attention avant de vous lancer dans des randonnées autour du lac Atitlan, renseignez vous bien auprès de votre hôtel. Quand nous y étions par exemple, des touristes s’étaient fait braquer en grimpant le volcan San Pedro. Il y a des randonnées à ne pas faire seuls. Si vous souhaitez faire l’Indian Nose au lever du soleil par exemple, préférez passer par un guide, cela pourrait être dangereux de le faire seul de nuit. 

😻L’excursion à faire depuis Atitlan : le marché de Chichicastenango

Le plus grand marché d’artisanat à ne pas louper lorsque l’on visite le Guatemala

Quasiment personne ne l’appelle par son nom complet, bienvenue à Chichi, le marché le plus coloré du Guatemala. Il se tient le jeudi et le dimanche, chaque semaine. Si vous êtes en quête d’un joli souvenir à ramener du lac Atitlan, n’achetez rien à San Marcos tout vient de Chichi. Ce sera déjà beaucoup moins cher et bien plus sympa en allant y faire un tour.

Fun fact, les Guatémaltèques sont vraiment de petites tailles. Ils sont d’ailleurs classés au 4ème rang mondial de la population la plus petite avec une moyenne de 1,63m pour les hommes. Imaginez Mimi du haut de ses 1,85 m au beau milieu de cette foule. Il avait peur de blesser quelqu’un avec ses coudes !

Mais qu'est ce qu'on y trouve ?

Des masques traditionnels, des sacs, des portes monnaies, du tissu.. des fleurs et de quoi manger, des potteries, de drôles d’objets qui ont l’air sortis de ruines mayas. Il y avait même de superbes housses d’ordinateur brodées de motifs mayas à la main pour 10€, on regrette de ne pas en avoir pris une. Touristes et locaux cohabitent dans cette fourmilière géante. Chacun fait ses courses au milieu de ce grand bazar organisé. Sur la place principale, près de l’église, vous sentirez l’encens en milieu des dames aux fleurs. Un lieu impressionnant à ne pas louper lors de votre voyage au Guatemala.

Comment se rendre à Chichicastenango depuis le lac Atitlan ?

Depuis Panajachel, direction Los Encuentros (encore cet endroit ?!?!) en chicken bus. Ensuite, demandez la direction de Chichicastenango, on vous mettra dans le bon bus sans problème à la manière d’une épreuve de Koh Lante. La route est montagneuse et pleine de dos d’âne. Un vrai bonheur pour les fessiers.

Comptez environ 2 heures de transport et moins de 80Q. On vous conseille de partir très tôt le matin pour profiter du marché tranquillement sans la foule. Nous y étions à 9h et c’était parfait pour prendre son temps et tout explorer ! 

🏕Où dormir au Lac Atitlan ? le glamping éco-responsable à Free Cerveza

On ne peut que vous conseiller de poser vos bagages à Free Cerveza à Santa Cruz de la Laguna. Nous avons beaucoup aimé notre séjour là bas et on vous dit pourquoi avec 5 raisons : 

  • une des plus jolies vues sur le lac, le camping fait face aux 3 volcans;
  • des paddles et canoë à disposition gratuitement;
  • la cuisine est très bonne;
  • la tente est vraiment bien équipée et on se sent comme dans un petit cocon;
  • il y a des bières gratuites !

On espère que vous êtes convaincus la mif, parce que c’était un délice de se réveiller chaque matin (et non, on n’est pas sponsorisé). 

Comptez entre 25 et 30€ la nuit. On n’est pas sur le logement économique. Attention, autour du lac Atitlan, les restaurants ferment très tôt. Les hôtels n’ont pas de cuisine et proposent des formules dîner à réserver dans l’après midi. Très bon mais moins économique que si nous avions cuisiné nous-même, comptez 7€ pour entrée/plat/dessert à Free Cerveza. C’est à peu près le même prix que dans les autres hôtels dans lesquels vous pouvez aussi aller dîner 😉

🚤 Comment se déplacer au Lac Atitlan ?

Les lanchas : obligatoires

Les lanchas vous permettront de vous déplacer d’une village à l’autre sur le lac. Un moyen de transport plutôt sympa pour admirer le paysage mais attention, ce n’est pas bon marché de se déplacer en tant que touriste. Il n’y a pas de grille tarifaire affichée, c’est donc un peu à la tête du client et la confiance que vous dégagez. 

Notre conseil, demandez bien le prix à votre hôtel avant de partir.  Surtout, ne le demandez pas au pilote et donnez-lui la somme exacte en Quetzales à la sortie du bateau. Parfois, il vous demandera plus, parfois ça passe. 

Petit tableau des prix

Voici une petite table des prix indicatifs, qui peuvent varier en fonction du chauffeur et de votre niveau de bronzage : 

  • Panajachel – Santa Cruz : 20Q;
  • Santa Cruz – Jabalito : 10Q;
  • San Marcos – Panajachel : 25Q;
  • San Pedro – Panajachel : 35Q;
  • Santiago – Panajachel : 30Q;
prix des bateaux à Atitlan

🚘Comment se rendre au Lac Atitlan ?

Comme c’est un endroit très touristique, c’est un lieu très bien desservi et ça, ça fait plaisir ! On vous déconseille d’y aller en voiture puisque cette dernière sera sûrement coincée à Panajachel pendant plusieurs jours tant les routes entre les villages sont difficilement praticables.

Vous pouvez toujours prendre une shuttle pour rejoindre Panajachel. Comptez en moyenne entre 10 et 20€.

Voici comment rejoindre Atitlan en transport en commun : 

  • Depuis Antigua (3h) : prenez un chicken bus jusqu’à San Juan, puis un autre bus direction Los Encuentros. Arrivés à Los Encuentros, on vous montrera la direction du chicken bus pour le Lac Atitlan;
  • Depuis Quetzaltenango (4h) : vous pouvez prendre un chicken bus direction Los Encuentros tout pareil mais un peu différent ! 

 

On espère que vous avez aimé découvrir avec nous le plus beau lac du monde et que cela vous a encore plus donné envie de partir à la découverte du Guatemala. Nous avons vraiment été séduits par Atitlan et ses multiples facettes.Elisa a eu le mal de mer à cause des lanchas successifs pour se déplacer ! Ce n’est pas le plus économique du Guatemala mais c’est un endroit parfait pour expérimenter différentes cultures et se reposer.

❤️Epingle nous pour marcher sur les traces de St Exupery

que faire au lac atitlan : eagle nest pinterest
Pinterest epingle chichicastenango visiter Atitlan
indian noise atitlan que faire
- 12 juin 2021

2 Commentaires

  • Visiter le Guatemala : guide complet pour partir au pays des Quetzals ! 2 juillet 2021 at 6:22

    […] par jour et de profiter de l’ambiance unique qui s’en dégage. Chacun a sa personnalité et si vous logez à Free Cerveza comme nous, vous pourrez profiter des paddles et des kayaks pour faire de belles balades sur le […]

    Reply
  • Les Mimistoires : 5 nuances de bleu pour visiter Semuc Champey 15 juin 2021 at 5:54

    […] Le village étant vraiment petit, il n’y a pas de restaurant ni de supérette. Vous devrez donc manger les petits plats fraîchement sortis des fourneaux de Andres, le cuisinier. Petit-déjeuner, déjeuner ou dîner, la cuisine est bonne, à un prix accessible. Cependant, gardez en tête que cela vous coûtera un peu plus cher que si vous cuisiniez vous-même. Même format qu’au Free Cerveza d’Atitlan. […]

    Reply
  • Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *