Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Visiter le Chiapas en 10 jours : que faire depuis San Cristobal ?
Amérique Centrale, Destinations, Mexique

Visiter le Chiapas en 10 jours : que faire depuis San Cristobal ?

Suite logique de nos aventures dans la péninsule du Yucatan, nous partons visiter le Chiapas, un nouvel État du Mexique. Terre des peuples originels aux traditions ancestrales encore très présentes, ces 15 jours de vadrouilles nous réservent bien des surprises !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que visiter le Chiapas ne nous a pas laissé indifférent et n’a pas été avare en émotions ! Tantôt ébahis devant la cascade El Chiflon, tantôt fasciné dans l’église de San Juan Chamula, c’est avec une belle pièce d’artisanat local que nous repartons. Visiter le Chiapas n’est pas une expérience que nous sommes prêts d’oublier. On espère que ce guide vous accompagnera pour une exploration des plus enrichissantes !

⛪ San Juan Chamula et Zinacantan : plongée dans les traditions Tzotzil du Chiapas

Pas le temps de niaisé, c’est avec, à notre sens, la balade à NE PAS LOUPER lors de votre visite du Chiapas que nous entamons cet article. Une expérience culturelle difficilement descriptible avec des mots vous attend dans ce petit village. Ici, les vieilles coutumes sont encore très présentes et vous en apprendrez plus sur les habitudes et traditions des peuples originels.

Visiter le Chiapas, premier arrêt : Zinacantan

C’est avec deux autres couples rencontrés à San Cristobal que nous débarquons pour un premier stop. Il faut savoir que la production de fleurs est la spécialité du village de Zinacantan. Du moins sur le papier, car malheureusement nous n’en avons pas vu beaucoup sur place. Le marché n’était pas au top de sa forme, pour ne pas dire claqué au sol. On suppose donc que les bouquets sont plus vendus dans les environs. 

Par chance, c’est le jour de la réunion des chefs du canton. Un événement qui ne se tient que quelques fois dans l’année, afin de collecter les impôts. Chaque représentant de famille est vêtu de son habit traditionnel. Beaucoup de couleurs, des motifs variés et des tissus cousus main se mélangent sur la place de l’église, sous les fanions polychrome. Quelle scène fascinante à regarder !

memoji elisa 2Il est possible de visiter une fabrique de tissus à Zinacantan. Nous ne l’avons pas fait mais il paraît que c’est assez intéressant. On vous propose de la visiter dès la descente du taxi 😉

Visiter le Chiapas, deuxième stop : San Juan Chamula

Passion marché

A peine descendu du taxi que nos yeux sont assaillis par tous ces parasols colorés qui forment le marché de San Juan Chamula. Un joli tableau d’un village de campagne Mexicaine qui inclut sur des étals avec les habits traditionnels en peau de chèvre noire. Cela semble plutôt lourd à porter (poids et style) ! Des enfants commencent à nous suivre et à nous demander de l’argent. Ils ne lâchent pas l’affaire et sont assez tactiles. On nous avait prévenu, Mimi se sentait très oppressé.  

Nous tentons de rapidement nous frayer un chemin en direction de l’église, parce que c’est la bas que ça se passe. Mais quoi vous demandez-vous peut-être ? Revenons en arrière si vous le voulez bien. Les habitants de San Juan Chamula, lors de l’arrivée des évangélisateurs, ont composé avec leurs anciennes croyances et les nouvelles doctrines. Le résultat ? Rentrez dans l’église pour le voir.

L’église de San Juan Chamula

On pense vraiment que l’expérience est d’autant plus intéressante si il y a un peu de suspens. Vous avez le choix ! Si vous êtes très curieux et voulez savoir ce qu’il y a dans l’église, déroulez l’accordéon.

Au sol, des centaines de milliers d’aiguilles de pin. On compte presque autant de bougies. Dans l’air, le mélange de cire, d’encens, d’alcool et de pin envoûte les narines. Construite en bois, on se demande même comment l’église n’a pas fait pour être déjà brûlé. Ici pas de banc, c’est par terre que les rituels et cérémonies se déroulent. Parmi les habitudes, on compte la consommation de posch (l’alcool du Chiapas) ou d’une boisson gazeuse pour expulser les mauvais esprits. Voici pourquoi certains vous diront que les habitants de San Juan Chamula vénèrent le Coca Cola. Ceci n’est donc pas exact, la marque de soda coûte juste moins cher que cet alcool artisanal.

Les bougies sont collées sur les pavés après des incantations. Aussi, la couleur de la cire a une importance capitale. Elle détermine le caractère de la bénédiction (famille, santé etc..). Peut être aurez vous la chance (ou la malchance) d’assister au sacrifice d’un poulet. Pas d’inquiétude, il n’y a pas de sang partout !

Informations pratiques sur l’église de San Juan Chamula

Les photos et vidéos sont interdites à l’intérieur de l’église. Vous pouvez aussi prendre un guide local sur place qui vous expliquera quelques trucs au cas où vous n’avez pas lu cet article 😉

La consommation de Coca Cola au Mexique est l’une des plus élevées au monde. L’implantation de la firme américaine a des conséquences bien plus graves sur l’économie et la vie de la région. On vous invite à lire cet article pour en savoir plus sur la question. Nous avons été particulièrement choqués par le fait que quasiment toute l’eau du Chiapas était détenue par Coca, pour ensuite la vendre en bouteille.

Le tarif d’entrée de l’église est de 25 MXN par personne. A régler au monsieur dans la petite cabane sur le côté gauche. N’oubliez pas de faire un petit tour dans le parc botanique qui fait le tour des flancs du bâtiment.

Comment se rendre à San Juan Chamula et Zinacantan depuis San Cristobal ?

Tour ou pas Tour ? Nous avons hésité mais c’est finalement sans guide que nous sommes partis faire cette balade. Grâce aux fabuleux systèmes des colectivos mexicains, c’est très facile de s’y rendre par soi même et pour pas cher !

Partez du Marché de San Cristobal. Il y a ici deux « stations » différentes, l’une partant vers San Juan Chamula, l’autre vers Zinacantan pour environ 25 pesos par personne. Partir en taxi vous coûtera un peu plus cher mais reste abordable. Pour relier les deux villages, un taxi fera l’affaire (comptez 60 pesos la course à diviser avec les passagers). Deux conseils forts pratiques des Paresseux Curieux :

  1. Partez faire cette aventure le Dimanche car le marché de Zinacantan n’est que ce jour-là. On vous conseille aussi de commencer par ce village ;
  2. Dirigez vous ensuite vers San Juan Chamula pour le déjeuner. Le marché finit vers 15h, vous aurez donc le temps d’en profiter et de débusquer votre comedor favori.

Il sera ensuite temps de rentrer avec l’un des collectivos (18 pesos par personne) situés sur le bord de la place centrale (si cette indication n’est pas assez claire, n’hésitez pas à demander aux locaux !).

⛱ L’Arcotete : eco-parc aux portes de San Cristobal

Odeur de pin...

Cette petite balade accessible en collectivo depuis San Cristobal est parfaite pour ceux qui ont envie d’un peu de nature sans passer des heures en voiture ! Je te dirais même plus, pour ceux qui ont envie d’aventure. Les poètes apprécieront ce jeu de rimes.

Le Parque Ecoturismo Arcotete se compose de forêts de pins, d’une arche taillée dans la roche plutôt impressionnante, son attraction principale, ainsi qu’un jeu de caves qu’il est possible de visiter. C’est vraiment une sortie verdure proche de San Cristobal. Emmenez votre glacière de Mexicain et profitez des nombreux spots et balançoires sur place !

memoji elisa 2Si vous avez le cœur sensible, préparez les mouchoirs. L’Arcotete a une histoire très triste à nous raconter. Son nom proviendrait de celui d’un soldat français, Jean François d’Arcotete, qui se serait jeté du haut de l’arche suite à la perte de sa bien-aimée.. On aime tellement l’Amour en France qu’on l’exporte jusqu’au Mexique !

Notre conseil ultime ? Surtout NE PAS s’arrêter à la vue de l’arche. Il faut aller derrière pour avoir la chance de découvrir son réseau de grottes (moyennant 30 pesos supplémentaires). C’est vraiment amusant de se promener dans les cavités connectées par des boyaux de tailles plus ou moins grandes. En plus, elles donnent accès à de jolies vues mais surtout c’est l’opportunité unique de rencontrer un alien ET Spiderman.

Et Tyrolienne !

Parmi les activités sur place, des tyroliennes, des descentes en rappel et de l’escalade (60 pesos l’entrée) pour ceux qui veulent un peu de sensations.

Il est aussi  possible de camper sur place pour la modique somme de 25 pesos. Et franchement, il y a de la place pour planter sa tente (en plus d’avoir des toilettes à disposition). A Arcotete, on peut aussi bien y passer une heure qu’une journée ! Et grâce à notre ami AllTrails, on vous a trouvé deux randonnées ici et .

Informations pratiques pour visiter l’Arcotete et faire un bisou à Spiderman dans le Chiapas

Point info des Mimis
Entrée : 30 MXN
Comment se rendre à l’Arcotete : il faudra attraper un colectivo à deux blocs de l’église de la Guadalupe. Référez vous au plan sur la photo ci-dessous (indice, il faut trouver deux poteaux noir avec un sticker jaune dessus) ou demandez aux locaux. Une fois au bon endroit, il y aura écrit Parque Ecoturismo sur le pare-brise du colectivo. C’est comme le porc salut !

Encore un lieu curieux à visiter dans le Chiapas !

poteaux noirs et jaunes à repérer
emplacement colectivo arcotete depuis san cristobal
colectivo pour arcotete depuis san cristobal

🌊Les Cascades El Chiflon : visiter le Chiapas sous une douche naturelle

El Chiflon, c’est la bonne surprise lors de notre passage dans le Chiapas. Après le Costa Rica, nous ne pensions pas pouvoir être étonnés par des cascades à nouveau. Et bien visiter le Chiapas et les cascades El Chiflon nous ont bien donné tort !

Situées à 1h30 de San Cristobal, voici l’occasion que vous avez tant espérée de faire travailler vos muscles fessiers tout en se rafraîchissant. Oui, vous pourrez vous baigner bien sûr, en bas de la première cascade dans les piscines naturelles, mais ce n’est pas le rafraîchissement le plus intéressant ! 

Petite précision avant de commencer l’aventure, le Tour nous a déposés sur le sentier de droite. Parfois c’est sur la gauche. En vrai, on pense que la droite est mieux. Demandez au chauffeur !

5 pour le prix d’une

El Chiflon, c’est en fait un ensemble de 5 cascades qui s’étalent sur plus d’un kilomètre de haut !

Le chemin pavé depuis le guichet d’entrée longe la rivière sur un petit kilomètre. Il ne faut pas longtemps pour tomber sur une première petite cascade, El Supiro (25 mètres). Un peu plus loin, on croise quelques magasins de souvenirs et des comedors pour prendre de l’énergie avant la montée. 

Ça grimpe pour arriver jusqu’à la deuxième cascade, Ala de Angel (30 mètres), mais une petite brume froide vient nous rafraîchir. Il est possible d’y descendre pour se retrouver dans une ambiance féerique lorsque l’eau est bleu turquoise. Pas le temps pour nous, nous n’avons que 2 heures et on veut grimper le plus possible !

visiter chiapas el chiflon

Le mirador ou ... la douche !

Les cuisses chauffent mais tout est dans le mental comme nous le rappellent les quelques panneaux d’encouragements disposés le long du sentier. Courage, vous voyez déjà le mirador qui fait face à la troisième et plus impressionnante des 5 cascades, Velo de Novia (120 mètres). 

Préparez vos maillots de bain, enlevez vos chaussures (et/ou votre pantalon) et partez prendre… une douche sur le mirador. Le débit est si puissant pendant la saison des pluies que le voile d’eau nous a trempé en un rien de temps. C’était presque mission impossible de prendre une photo ! Ne manquez pas ce moment vraiment amusant et majestueux (si vous avez un change pour le retour).

L’eau des cascades El Chiflon est normalement bleue. Cependant, si vous les visitez pendant la saison des pluies, elles seront plutôt marrons. Cela n’enlève rien à la beauté du site.

Grimper ou glisser il faut choisir

En arrivant, vous pouvez faire comme 90% des visiteurs et vous arrêtez là. Vous pouvez même vous laisser tenter par une petite descente en tyrolienne au-dessus des cascades avant d’aller vous baigner.

Ou alors vous pouvez tout aussi bien partir à l’assaut de la quatrième, Arcoiris (53 mètres) et cinquième, Quinceanera (60 mètres), cascade pour un point de vue magnifique sur l’ensemble. Remplissez bien votre gourde et hydratez-vous car, même si vous avez déjà fait la moitié du chemin, le plus dur reste à faire.

La vue est au niveau de l’effort fourni. Coup de cœur pour la cascade Quinceanera. Pause pic-nic au sommet et vol en drône au-dessus de la cascade El Chiflon. Impossible de le faire voler plus bas à cause des projections d’eau. C’est donc sur ce dernier belvédère qu’il est parti nous ramener de belles images.

Attention, pas le temps de blablater, le circuit dure 1h45 sans baignade ce qui ne nous laissé que 15 minutes de détente avec le tour.

Enfin, l’ensemble du circuit dure 1h45, baignade non incluse.

Comment se rendre aux cascades El Chiflon depuis San Cristobal

Nous vous recommandons de vous rendre aux Cascades El Chiflon avec un tour depuis San Cristobal. Cette étape était inclue dans le programme avec la lagune de Montebello, que l’on vous présente dans le paragraphe suivant. Accompagnés de vos acolytes du jour, un minibus vous emmènera à bon port.

Avec notre auberge Casa Gaia, le tour (Chiflon + Montebello) était à 350 pesos par personne. Départ 8h, et c’est parti pour toute la journée !

Si vous êtes véhiculés, comptez 2 bonnes heures de route depuis San Cristobal. Bien sûr, cela peut se faire aussi en collectivo mais il faudra faire une correspondance par Comitan de Dominguez.

Il y a deux accès possibles. On vous conseille de demander celui de droite pour avoir accès au mirador/douche ! Comptez seulement 30 pesos (soit un peu plus d’1€) pour rentrer (normalement inclus avec un tour). Si vous voulez faire un peu de tyrolienne, il y a différentes distances à faire (400 m 150$ MXN, 600 m 200$ MXN ou les 2 pour 300$ MXN).

Différentes options pour manger sur place, prendre une michelada, une bière ou de l’eau avec des prix plus élevés qu’en ville (est-ce surprenant ?). Il nous semble avoir lu qu’il y avait un camping et quelques cabanes à la location.

🦆 Les Lagunes de Montebello : un petit air de Canada dans le Chiapas

Pourquoi aller visiter les lacs du Chiapas ?

Les lagunes de Montebello est un immense parc naturel composé de 50 lacs, au milieu d’une grande forêt de pins. Si vous cherchez du calme, un brin de Canada, un espace inscrit au patrimoine de l’UNESCO et à l’écart du flot de San Cristobal, rouler jusqu’aux lagunes satisfera probablement cette soif de liberté. 

Nous ne vous parlerons pas de tous les lacs (car il y en a beaucoup) mais des deux où nous nous sommes arrêtés dans le cadre de notre tour : 

  • le lago Pojoj : une jolie étendue d’eau à observer depuis la rive, vue du ciel ou sur l’eau ! Si vous vous sentez l’âme d’un marin, grimpez sur des morceaux de rondins attachés les uns aux autres.. go for it ! Il est possible de faire une petite balade sur le lac pour la somme de 250 pesos par barque. La grande traversée coûte un peu plus cher. Nous ne l’avons pas fait, car nous sommes des mauvais touristes et avons préféré envoyer le drone observer à notre place;
  • Lago Internacional : c’est ici que vous pourrez passer au Guatemala et prendre une photo avec une partie du corps dans chaque pays. Le lac est costaud et il y a quelques cabanons super sympas dans lesquels il est possible de se ressourcer. L’endroit est vraiment grand, on se croirait au milieu d’un lac en Suède.

Est ce que ça vaut le coup ?

Globalement, nous avons trouvé que, même si les lagunes étaient belles, nous aurions sûrement été déçus d’avoir fait le déplacement si il n’y avait pas eu les cascades El Chiflon. Trop calme à notre goût, pas assez chaud pour se baigner, un ciel chargé.. bref : une jolie promenade pour une journée, même si ça fait quand même beaucoup de voiture. En tant qu’Européen, le paysage vous décevra peut-être si vous avez déjà été dans les Dolomites ou le Canada par exemple. Mais en tant que Mexicain, on se doute que ce doit être quelque chose de voir ça !

Si vous êtes véhiculés et avez envie d’y passer quelques jours, il y a plus de 50 lacs à découvrir dans les alentours !

Comment se rendre aux Lagunes de Montebello ?

Ce petit havre de paix est situé à plus de 4h de San Cristobal, ce n’est pas la porte à côté. Vous êtes donc face à deux options, qui seront dépendantes de votre moyen de transport : 

  • vous êtes en voiture : compte tenu de la route entre la ville et les lagunes, on vous conseille de passer deux jours et de louer une cabinas pour profiter des lacs (entre 50$ et 110$ la nuit);
  • avec vos petits pieds : il est possible de s’y rendre en bus, mais c’est franchement l’enfer, la meilleure option est alors de faire un tour qui combine la cascade El Chiflon (comptez 350 pesos par personne).  

Sur place, il y a de quoi manger, boire et trouver des souvenirs Guatémaltèque pour brouiller les pistes.

visiter chiapas lagune

👀Le Canyon de Sumidero : balade en barque, crocodile et mirador !

Bienvenue dans le lit de la rivière Grijalva, qui creuse le Canyon de Sumidero depuis 35 millions d’années. Lui et le Grand Canyon ont d’ailleurs à peu près le même âge. Il est tellement grand qu’il y a plusieurs façons d’en faire l’expérience. C’est d’ailleurs une des activités les plus populaires lorsque l’on va visiter le Chiapas. En bateau ou depuis les miradors, on vous raconte !

Que voir lors de votre découverte au Canyon de Sumidero ?

Séparons cette visite en 3 temps forts (celle du Tour que nous avons pris). “Vous prenez beaucoup de tour pour des gens qui n’aiment pas ça !”. Effectivement, mais pour le coup cela revenait moins cher, c’était moins galère et on aurait fait les mêmes choses que si on en avait pas pris un.

Miradors

Clairement la partie que nous avons préférée : la vue est absolument époustouflante sur le Canyon de Sumidero depuis les falaises. Sa forme courbée est vraiment superbe et c’est un bon moment pour les amateurs de drones si vous avez un mode panorama ou globe dans l’application.

Tour de bateau sur le rio Grijalva

Si vous n’avez jamais vu des crocodiles en liberté ou des singes araignées, voici le temps fort de votre aventure. Franchement, si les singes araignées sont toujours aussi mignons, on n’a plus trop envie de laisser ses coudes dépasser du bateau après avoir vu les mastodontes qui roupillent le long des berges.

Pendant cette balade en bateau, vous passerez devant l’arbre de Noël (Arbol de Navidad), la chapelle rose (Cueva de Colores), des bateaux qui vendent des bières et des chips.. bref, tant de moments qui rendent cette balade assez curieuse. La lumière ne rendait pas hommage au lieu ni à la hauteur impressionnante des falaises (1000 mètres de vertige). Le manque cruel de relief se ressent fortement dans les photos que nous avons faites. De plus, le soleil tape fort, pensez à vous protéger.

Le Canyon de Sumidero a aussi été le théâtre d’évènements tragiques. Lors de l’arrivée des conquistadors, un des peuples originels, les Chiapanecas, se sont tous jetés du haut de la plus haute falaise du Canyon, plutôt que de céder à l’occupant.

Chiapa de Corzo

Terminus de la balade en bateau. Ce charmant village n’est pas très grand mais mignon à souhait. Nous avons beaucoup aimé flâner sous les arches, lorgner sur les tenues traditionnelles, engloutir une paletas et déguster du pozole, spécialité du coin (même si on en retrouve partout au Chiapas). D’ailleurs, si vous visitez la région au mois de janvier, ne manquez pas la fête des Parachicos, du 4 au 23 janvier. Voir une danse avec ce type de masque a l’air assez curieux !

Faut-il faire un tour pour visiter cette célébrité du Chiapas ?

Il est parfaitement possible de faire le canyon sans tour. Aller de San Cristóbal à Tuxtla est très facile en collectivo. Ensuite, vous pourrez rejoindre Chiapa de Corzo en prenant un combi (10 pesos) depuis la Avenida principal de Tuxtla. Après, prenez le bateau et faites votre balade pour 190 pesos par personne. 

Si vous voulez faire les miradors, ce sera par contre impossible sans voiture ou à pieds.

Voici donc notre conseil : prendre un tour pour explorer le Canyon de Sumidero. Pour moins de 400 pesos (moins de 20€), vous ferez les miradors, le tour en barque et la pause à Chiapa de Corzo. En général, on n’est pas fans des tours car nous aimons prendre le temps. Cependant, celui-ci a vraiment été parfait au niveau du timing


Cela dit, si vous souhaitez faire de belles photos du Canyon, on vous conseille d’y aller peut-être par vous même. La lumière est vraiment très violente, le tour en bateau étant en début d’après-midi.

visiter canyon del sumidero

⁉Les activités plus excentrées hors des sentiers battus pour visiter le Chiapas

Jusqu’à présent, nous vous avons parlé des lieux que nous avons faits. Le Chiapas est une grande région dont une partie est couverte de jungle. Certaines attractions touristiques sont très excentrées et attirent donc moins de touristes à cause de leur complexité d’accès.

Voici une liste non exhaustive pour sortir des sentiers battus :

  1. Cascades de Las Nubes : encore une fois, il faut aller les chercher ces cascades ! Vraiment perdues mais vraiment belles notamment avec cette eau turquoise ;
  2. Faire un trek ou passer une nuit dans la jungle de Lacandon : au milieu de nul part, la selva était une terre sacré pour les mayas. Une forêt primaire et une végétation verdoyante cachent les ruines de cité encore ensevelies ;
  3. L’Arco del tiempo : une arche de 200 mètres de haut impressionnante mais vraiment perdue au milieu de nul part ;
  4. Sima de las Cotorras (El Ocote Biosphere Reserve) : littéralement un trou de 120 mètres dans lequel on peut descendre en rappel ! Frissons garantis ;
  5. Las 3 Tzimoleras : les petites soeurs de El Chiflon, sauf qu’il n’y en a que 3 ;
  6. Les ruines de Yuxchilan : uniquement accessible en cayuco (bateau traditionnel), c’est dans la peau d’Indiana Jones que vous vous retrouverez. Elles sont à peine hors de la végétation car elles viennent d’être découvertes !
Enfin, si vous avez envie de vous rendre à Palenque, la ville voisine (enfin y’a 7h de route quand même), voici les 3 bonnes raisons de partir l’explorer dans un autre de nos articles ! 

🌽 Epingle pour partir visiter le Chiapas avec nous

epingle pinterest visiter chiapas chiflon
lagunas montebello pinterest visiter chiapas
san cristobal visiter chiapas
- 11 septembre 2021

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *