Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Road trip dans la péninsule du Yucatan : notre guide cenotes, plongée et villes coloniales
Amérique Centrale, Destinations, Mexique

Road trip dans la péninsule du Yucatan : notre guide cenotes, plongée et villes coloniales

Les cenotes, puits mystiques, l’eau turquoise des Caraïbes et les belles villes coloniales bien colorées. Un road trip dans la péninsule du Yucatan, c’est savourer un menu bien copieux ! Attention, on ne parle pas uniquement de l’État, mais plus globalement de la péninsule du Yucatan. Nous incluons donc dans cet itinéraire deux  États du Mexique, le Yucatan et le Quintana Roo. Une mise en bouche mexicaine qui a ajouté quelques épices dans notre vie et qui, on l’espère, suscitera la même curiosité chez vous ! Déjà curieux ?

❓ Pourquoi faire un road trip dans le Yucatan ?

Pour les habitués du blog, vous avez déjà vu cette question sur nos guides du Costa Rica et du Guatemala. En effet, il nous semble important de souligner pour quel type de voyageur est fait cette destination. Ce n’est pas une science exacte, mais ça vous donnera déjà une idée !

  1. Amateur de plongée sous-marine ? Il y a tant à découvrir sous l’eau douce et salée. Des cenotes du Quintana Roo à la barrière de corail de Cozumel, on vous le dit, c’est le Disneyland de la plongée. Franchement, si on devait retourner dans cette région du Mexique, on le ferait uniquement pour ça ;
  2. L’aventure, mais pas trop quand même ? Faire un road trip dans la péninsule du Yucatan, ce n’est pas renoncer à son confort. Tout est très bien (trop pour nous peut être) aménagé pour le touriste. Vous n’aurez par exemple aucun mal à communiquer en anglais si l’espagnol vous fait défaut. Attention, du coup, les prix sont aussi adaptés au tourisme. Ainsi, prévoyez un budget conséquent pour les activités (ce qui ne serait pas le cas en voyageant dans un autre état). Et ce, notamment depuis la pandémie COVID, qui a justifié des prix multipliés par 3 dans certains lieux touristiques (cenotes et ruines par exemple).
Des rencontres impressionnantes visiter Yucatan

A notre sens, un road trip dans la péninsule du Yucatan n’est pas une expérience 100% Mexique. Le Quintana Roo est vraiment une région à part. Les aménagements touristiques massifs et la présence de nombreux Occidentaux, rendent l’atmosphère moins  “mexicaine”. Cependant, c’est un bon point de départ et cela n’enlève rien à la beauté des cenotes et des plages (sans sargasses !). Le Yucatan est plus authentique et il sera plus simple de vous plonger dans la belle et riche culture mexicaine.

🚐 Quel itinéraire pour un road trip de 2 semaines dans le Yucatan

Comme d’habitude, chaque étape est détaillée dans un article dédié. On vous met le lien correspondant à l’intérieur de chaque résumé, soyez curieux et cliquez ! ❤️

guide yucatan mexique

Où atterrir pour visiter le Yucatan ? Départ de Cancun (1 demi-journée)

Votre avion atterrira sûrement sur le tarmac de l’aéroport de Cancun. Même si il est possible de rallier directement Merida, il semblerait que les vols soient plus chers que ceux qui relient l’Europe à Cancun.

Si vous avez un timing serré, on vous conseille de partir directement en direction de votre prochaine destination ! Si vous voulez explorer la ville de Cancun avec nous, c’est possible, les plages y sont très agréables. C’est d’ailleurs à peu près tout ce qu’il y a à faire. Mais du sable, vous allez en voir pendant ce Road Trip dans le Yucatan. Ne vous y attardez donc pas si vous avez seulement 15 jours.

Premier contact avec le paradis à Isla Mujeres (2 jours)

Fuyez l’aéroport pour foncer prendre le ferry pour Isla Mujeres ! Un petit bout de paradis facilement accessible depuis Cancun donc on peut faire le tour en seulement quelques jours. En effet, si les amateurs d’île auront le choix entre Cozumel et Isla Mujeres, nous conseillons à ceux qui n’ont que 15 jours de privilégier la deuxième, plus petite, qui pourra être explorée rapidement.

Deuxième île incontournable d'un road trip au Yucatan : Holbox (2-3 jours)

Vous ne pouvez pas manquer l’île d’Holbox et le banc de sable de la Punta Mosquito, une des plus jolies promenades que nous ayons vu pendant ce voyage dans le Yucatan. La farniente, le repos et les cocktails sur la plage sont les spécialités de l’île. En même temps, ’il n’y a pas grand chose d’autre à faire qu’on se le dise !

Valladolid : première ville de ce séjour (2-3 jours)

Après Holbox, c’est au tour de Valladolid d’être passé au peigne fin. Un excellent point de chute pour visiter les alentours avec Chichen Itza et des cenotes. Une bien belle ville coloniale, colorée à souhait dont le tour se fait en une journée (baignade en cenote incluse). Consacrez ensuite une journée à votre exploration de la 7ème merveille du monde moderne : Chichen Itza. Saupoudrez le tout de quelques autres cenotes et le tour est joué !

Merida, la belle capitale du Yucatan (2-3 jours)

Depuis Valladolid, faites un arrêt d’une demi-journée à Izamal, la ville jaune du Yucatan. Ensuite, on vous conseille de rester 3 jours pleins à Merida. Nous avons trouvé qu’il y avait un certain nombre de petites choses à découvrir dans la ville et on regrette par exemple de ne pas avoir pris un peu plus le temps ! Ne manquez pas de faire quelques explorations cenotesques ou de ruines mayas à Uxmal si le cœur vous en dit.

Bacalar, la lagune aux 7 nuances de bleu (2 jours)

Un de nos coups de cœur lors de ce road trip dans la péninsule du Yucatan : la petite ville pirate de Bacalar et sa lagune aux 7 couleurs. Une sortie en voilier, une après-midi dans des petits rapides couleurs turquoises.. Il n’y a pas non plus énormément de choses à faire mais si vous avez envie de vous détendre, vous êtes au bon endroit.

Tulum, ruines et plage (si il n’y a pas de sargasses) (1,5 jour)

Si vous avez lu notre article sur la Riviera Maya, vous savez que nous n’avons pas accroché avec Tulum. Notre conseil ? Faites vous votre propre avis avec une halte d’un week-end. La recette ? Les ruines mayas de Tulum et de Coba, de la plage (sans sargasse si possible), une pincée de street art et un petit morceau de beach strip. Sur la route pour rejoindre Playa del Carmen, passez par Akumal pour observer les tortues en snorkeling gratuitement (si vous suivez nos conseils).

Playa del Carmen : fiesta et plongée (3-4 jours)

Pour conclure en beauté votre séjour, posez vos valises à Playa del Carmen pour une touche de farniente et de… plongée sous-marine ! La ville est en face de la barrière de corail de Cozumel et juste à côté de très beaux cenotes à découvrir en nageant ou en plongeant. Ce serait dommage de ne pas en profiter !

Les impasses de notre road trip au Yucatan

Notre temps dans la région du Yucatan était compté et nous avons donc du faire des choix. Voici une liste succinctes des endroits que nous avions dans la tête : 

  • Rio Lagartos et Las Coloradas : les fameuses lacs roses accompagnés de leur fidèle flamants roses. Plutôt loin de Valladolid et impossible d’y accéder sans guide. Ce post facebook explique bien la situation et pourquoi on n’a pas pris le temps de le faire . En plus il est interdit d’y faire voler son drone, bien dommage quand même;
  • Les ruines de Calakmul et de Coba : on a entendu beaucoup de bien de ces 2 cités mayas. Uxmal et Chichen Itza nous ont suffit du coup nous n’avons pas voulu en faire plus ;
  • Toujours plus de cenotes : certaines ont vu leur prix d’entrée doubler voir tripler ! Nous avons du faire des choix et exclure les cenotes Oxman, Calavera, Kantun-Chi, Rio Secreto et bien d’autres !

⏲ Quand aller dans le Yucatan ou le Quintana Roo ?

La meilleure saison pour partir en vacances dans la péninsule du Yucatan est , d’après nous, de décembre à mai. Effectivement, le risque de pluie est proche de 0 ainsi que le risque de faire un bain de sargasses ! 

Néanmoins, si vous planifiez de venir sur une autre période, sachez que la saison des pluies ne vous empêche pas d’en profiter ! La saucée surgit aux alentours de 17-18h. Déso pour les lèves-tard mais il faudra privilégier le matin pour les activités.

Mais qui sont ces fameuses sargasses ? Des algues à l’odeur nauséabonde et qui envahissent les côtes Caraïbes à partir du mois de juin. Impossible de se baigner quand elles sont là. Depuis une dizaine d’années, elles sont chaque année de plus en plus nombreuse. Certains diront réchauffement climatique d’autres l’ordre naturel des choses. Quoi qu’on en dise, elles forment une couche épaisse à la surface de l’eau qui prive les coraux de lumière et les déciment progressivement.

🔪 Un road trip au Yucatan : est-ce dangereux ?

Tout d’abord, il faut bien se rendre compte que la péninsule du Yucatan est la région la plus touristique du Mexique. Ainsi, 7 touristes sur 10 concentreront leur activité dans ce secteur. Par conséquent, le circuit est très bien balisé. Pour faire court, nous ne nous sommes JAMAIS sentis en danger ou en insécurité lors de notre séjour dans le Yucatan.

La Belle et le cartel

Avant de se lancer dans l’aventure Tacos Go (Pokemon Go mais en version tacos), il est important de souligner deux éléments qui peuvent venir troubler votre tranquillité :

  • qui dit zone touristique dit fêtes et argent. Souvent cela rime avec consommation de drogue et donc une clientèle idéale pour les cartels dans certaines zones. Vous entendrez peut-être parler de coup de feu sur la plage à Tulum par exemple ou de règlement de compte à Playa del Carmen. La presse Mexicaine n’est pas avare en images choquantes et titres évocateurs. Personnellement, nous n’avons vécu ni entendu aucune histoire malheureuse une fois sur place. Des situations faciles à éviter avec un peu de bon sens et si vous ne faites pas n’importe quoi ;
  • les forces de police sont corrompues au Mexique. Impossible de généraliser à l’ensemble des effectifs mais c’est un fait qui concerne 9 policiers sur 10 (et ce sont des paroles de mexicains). Ils ne manqueront pas une occasion de soutirer au touriste blanc un petit billet. Ainsi, par temps de COVID, n’oubliez pas de porter votre masque si c’est obligatoire ou de bien respecter les limitations sur la route.

Mieux vaut prévenir que guérir

Le truc avec la police corrompue, c’est qu’on peut venir voir les coups fourrés d’assez loin. Et si vous êtes pris la main dans le sac, il y a toujours une ou deux astuces pour s’en sortir.

Prévenir

Le parcours pour devenir policier au Mexique est beaucoup moins sélectif et pénible qu’en France. Pour faire simple, c’est globalement un poste qui est occupé par des personnes n’ayant ni étude ni carrière. Il signe un papier, on leur donne un uniforme, un beau pick-up et c’est parti.

  1. Un policier seul, c’est toujours suspect au Mexique. Encore plus si il a les yeux injectés de sang;
  2. Respecter le code de la route et surtout les limitations de vitesse;
  3. Se renseigner et appliquer les mesures COVID en vigueur dans la ville. La police n’a rien à voir avec les services de l’immigration. Si on commence à vous mettre la pression sur un document manquant ou comme quoi vous êtes au Mexique illégalement, sachez que la police ne peut pas vous mettre d’amende pour ces motifs. C’est l’immigration qui est en charge de ces sujets.

Guerrir

Nous nous sommes fait arrêter suite à un contact un peu agressif avec un dos d’âne. Voici donc l’astuce de Mimi si le policier vous semble louche (du genre, il écrit un nombre sur un papier blanc sorti de son chapeau ?) : lui dire qu’il faut envoyer l’amende à l’agence de location et que c’est cette dernière qui règlera le PV directement auprès de l’administration. Si jamais, ajoutez qu’elle vous a bien précisé de ne rien payer sur le coup. Le notre, ça l’a découragé !

Ne vous laissez pas démonter par les techniques d’intimidation de la police. Ils chercheront à vous isoler puis à trouver un élément compromettant sur vous ou vos effets personnels. Du temps, ils en ont devant eux quitte à fouiller vos bagages de fond en comble. Parfois, ils tenteront de vous déstabiliser en vous menaçant d’aller au poste, en inventant des faits ou des objets ne vous appartenant pas.

Le pire qui puisse vous arriver est d’aller au poste quelques heures le temps qu’ils se rendent compte que vous ne rentrerez pas dans leur petit jeu.

🚌 Comment se déplacer dans le Yucatán ?

Pour se promener sereinement dans le Yucatan, le moyen de locomotion dépendra de votre budget. On vous détaille ci- dessous les options petite et grande bourse !

Petits budgetitos avec les transports en commun

Pour ceux qui ont une bourse un peu plus serrée, le bus sera la meilleure solution (et en prime, ce ne sera même pas trop la galère !). Deux options s’offrent à vous dans les trajets du quotidien : 

  1. Pour les longues distances, privilégiez les bus grandes lignes :ADO, OCC, AU. Demandez au terminal les prix et prenez l’alternative la moins chère. Si vous réservez en ligne sur le site web ou l’appli ADO, les billets sont parfois à moitié prix ! Comptez par exemple 15€ pour faire Cancun-Holbox ou 30€ pour aller jusqu’à Merida;
  2. Courtes distances, place aux transports collectifs dits.. les collectivos ! Ces minibus, vans ou voitures vous permettront de faire des trajets à petits prix. La destination est écrite sur le pare brise. Vous n’avez qu’à lever la main et le collectivo s’arrêtera si il lui reste encore de la place. Posez la question de la destination au chauffeur !

Quand rien de tout ça n’est disponible, malheureusement, il va falloir passer par la case taxi (et croyez-nous, c’est un peu comme tirer une mauvaise carte chance au Monopoly). Demandez bien le prix avant d’embarquer.

Budgetos plus importants avec une location de voiture réussie pour visiter la péninsule du Yucatan

Pour ceux qui ont un peu plus d’argent ou qui voyagent à plusieurs : la voiture est l’option la plus facile pour visiter le Yucatan et le Quintana Roo. En effet, certaines ruines et ou des cenotes ne sont pas accessibles en transports en commun (ou alors c’est vraiment la galère). Ce sera donc plus simple de partir à l’aventure avec votre véhicule !

Quelques tips de curieux

Louer une voiture au Mexique, sounds scary right ? Déjà que louer une voiture tout court, c’est jamais une partie de plaisir, les retours de voyageurs sur des arnaques à tout va nous ont donné quelques sueurs froides. Voici notre retour d’expérience. 

Nous sommes arrivés comme des fleurs à l’agence Europcar à Cancun, évitant celles de l’aéroport (qui sont plus chères). Quelques recherches sur Kayak avant de négocier et nous savions que le prix de la location devait être entre 27 et 35$. Rapidement, nous sommes parvenus à un accord avec le vendeur pour un prix de 32$ par jour

Voici les points à retenir pour louer une voiture sereinement à bon prix : 

  • éviter l’aéroport;
  • réserver si vous venez en pleine saison mais gardez en tête qu’il y a une “taxe mexicaine” qui va s’ajouter au moment du règlement;
  • vérifier que votre carte bleue comprend bien une assurance pour le véhicule;
  • faire un état des lieux méticuleux (pensez à la roue de secours et au kit de réparation) et insistez pour avoir une copie des documents. Si quelque chose vous semble louche, contestez ! Vous êtes le client après tous et votre sécurité est primordiale;
  • sympathiser avec le loueur et avoir son numéro WhatsApp au cas où.

L’état des routes dans le Yucatan et le Quintana Roo

Seul bémol de cette histoire : les routes ou plus précisément.. les dos d’ânes ou TOPE en espagnol ! En effet, si les routes ne sont pas si mal (attention quand même, il y a quelques trous qui surgissent par-ci par-là), ces dernières sont pleines de ralentisseurs qui sont 1. bien costauds et 2. très mal indiqués.

Prenez garde à ne pas rouler trop vite pour ne pas abimer votre voiture ET/OU récolter une petite amende d’un policier qui sera ravi de vous l’écrire sur un bout de papier blanc pour faire son chiffre du jour. Au passage, si vous utilisez la climatisation, il est normal d’avoir du liquide qui coule sous la voiture 😉

saison des pluies à Holbox

💰Quel budget pour un road trip dans le Yucatan et le Quintana Roo ?

La péninsule du Yucatan est-elle bon marché ?

Sur les 3 mois de notre voyage au Mexique, la péninsule du Yucatan est la région qui a le plus plombé notre budget. Les budgets journaliers ne sont pas identiques par région, qui plus est dans des pays aussi grands que le Mexique. 

Notre conclusion : un budget plus élevé est nécessaire dans ces deux régions que dans le reste du Mexique.

  • Les activités sont nombreuses et variées mais à des prix européens;
  • En comparaison avec les autres Etats du Mexique et compte tenu de la fréquentation touristique, le prix des logements et des restaurants est logiquement plus élevé;
  • Les transports publics sont bon marché. Louer une voiture peut s’avérer utile si vous êtes plusieurs ;
  • Prenez en compte que vous passerez par, je cite les mots du Commandant Cousteau, “Cozumel […] le meilleur spot de plongée au monde”. Si vous prévoyez des sorties plongées en cenotes ou sur la barrière de corail de Cozumel, il faudra ajouter 70$ par immersion. La facture grimpe vite, mais qu’est ce que ça vaut le coup !

Pour vous faciliter la tâche, nous avons fait nos calculs de budget avec et sans la plongée. Comme ça, tout le monde sera content !

Notre budget global pour un road trip au Yucatan pendant 1 mois

Avant notre départ au Mexique, nous avions planifié un budget quotidien unique pour l’ensemble du Mexique de 84$ pour deux personnes. 1 mois après, nous dépassons le budget de 12$ sans inclure les dépenses liées à la plongée. 

“Que 12$, ça va en vrai, le Yucatan ce n’est pas si cher si on ne fait pas de plongée !” 

En fait, si nous avons réussi à conserver un budget quotidien si proche de l’estimation initiale c’est grâce à nos amis Marine et Iskan qui nous ont rejoint pour ce roadtrip dans le Yucatan. Nous avons partagé les frais , amortis la voiture et, surtout, pu tenir un budget logement de 25$ par nuit (nos amis ayant compensé la différence <3). Sans cela, cela aurait été bien difficile de coller avec nos prévisions.

budget roadtrip peninsule yucatan
budget quotidien roadtrip yucatan

Notre budget détaillé pour un road trip au Yucatan pendant 1 mois

Détail avec plongée
Détail avec plongée
Détail sans plongée
Détail sans plongée

Le graphique parle de lui même, la plongée a bien modifié le budget global. Mais nous avions prévu de telles dépenses pendant notre tour du monde. Sans surprise, nous aurions pu voir moins cher en Asie mais pas une si belle barrière de corail ni de cenotes.

Sinon 50% des dépenses sont réparties entre les activités (25€ par personne pour Chichen Itza, ça pique) et les logements. Prenons par exemple Holbox, les activités ne nous ont rien coutées mais le logement a été un peu plus cher. Encore une fois, notre budget de 25€ par nuit a été respecté grâce à Marine et Iskan qui ont compensé la différence.

💳 Faut-il un visa pour entrer au Mexique ?

Avec votre passeport français, vous n’aurez pas besoin de visa pour entrer sur le territoire mexicain. Attention à bien conserver votre formulaire d’entrée sur le territoire. On vous le demandera lors d’un contrôle de la migration et lors de la sortie du pays. 

Vous avez le droit de rester jusqu’à 6 mois consécutifs sur le territoire mexicain.

Flash spécial pour ceux qui rentrent par la voie terrestre. Il faut s’acquitter d’une taxe d’entrée sur le territoire. Lorsque l’on voyage par avion, cette dernière est comprise dans le prix du billet mais pas quand on rentre avec nos petits pieds ! Comptez 25$ par personne.

🦠 Petit point restriction COVID

Le Mexique n’a jamais exigé de tests pour entrer sur son territoire jusqu’à présent (Aout 2021). Nous avons été agréablement surpris de voir que le Mexique et le COVID et bien… ce n’est pas vraiment ce que l’on vous raconte dans les médias français. Les Mexicains n’en n’ont pas rien à faire du COVID. On ira même jusqu’à dire qu’ils étaient bien plus rigoureux dans le port du masque, l’utilisation du gel et le contrôle de la température. Si les restrictions d’ouvertures des commerces, restaurants sont plus souples, dans les villes, le port du masque est quasi automatique même si non obligatoire (en fonction des états). Par respect des populations locales, nous adoptions la même conduite. 

Certaines banderoles et revendications dans la rue nous ont vraiment marquées. Pour la plupart des Mexicains, c’est “abrir o morir” car ils n’ont que très peu d’aides sociales si leur affaire ferme même temporairement.

🏅 Conseils pratiques pour visiter la péninsule du Yucatan au Mexique

Où retirer de l’argent au Mexique ?

Si vous sortez des sentiers ultra touristiques, vous ne paierez pratiquement jamais pas carte. Et même si vous pouvez, il faudra ajouter en moyenne 5% de la note en commission via le TPE. Demandez directement s’il y a un extra ou payez en effectivo. Le liquide est le plus pratique pour le quotidien. Pensez à ne pas prendre trop avec vous et a étaler les coupures dans différentes cachettes de vos sacs.

Toutes les banques prennent un commission qui va de 30 pesos à 200 pesos lorsque vous faites un retrait (max 5000 pesos par retrait). Voici donc notre sélection de distributeurs spéciale petite commission : 

  • Banco Azteca : 30 pesos par retrait. Se trouve à l’intérieur des magasins Electra au fond ;
  • BanCoppel : se trouve dans les magasins Coppel. Pas facile à trouver la commission de 18 pesos est la plus faible que l’on ait trouvé;
  • City Banamex : 30 pesos par retrait. Beaucoup plus de distributeurs notamment dans les 7/11 (mais ils ne sont pas indiqués sinon ça serait trop facile). On trouve des banques assez facilement en ville.

Comment avoir Internet sur son téléphone pendant un roadtrip dans le Yucatan ?

Rien de plus simple avec Movistar, Telcel ou AT&T ! Nous, nous avons opté par un petit forfait prépayé Movistar à 200 pesos (9€) rechargeable. Il nous tenait environ 2 à 3 semaines pour les données Internet. En bonus, les réseaux sociaux illimités ainsi que SMS et quelques minutes d’appel.

Il a juste fallu se rendre dans un revendeur officiel Movistar pour avoir la carte SIM et quelques explications. Des petites boutiques comme ça, il y en a partout et sont faciles à repérer avec leur grand Kakémono devant. Ensuite, les recharges s’achètent directement dans les tiendas ou abarrotes. Si vous n’en trouvez pas autour de vous, c’est que vous êtes en train de plonger à Cozumel !

Le Forfait Free à 20€/mois inclut 25Go de données mobiles par an à l’étranger. Les pays comme le Mexique et les USA font partis de la liste. Cependant, vous n’aurez pas la possibilité d’envoyer et d’appeler sans surcoût.

La nourriture au Yucatan : à quoi s’attendre ?

Visiter la péninsule du Yucatan, cela passe avant tout par la découverte des spécialités de ces deux régions ! Si votre vocabulaire culinaire s’arrête à “Tacos et Burritos”, vous allez être surpris de voir que c’est bien plus que ça 😉

Préparez bien votre palet car les Mexicains ne sont pas fâchés avec les piments et ce qui pique. D’ailleurs Mimi s’est très vite habitué aux différentes sauces et mangeait comme un Mexicain au bout de 3 mois. Mimi elle, par contre, n’a pas pu dépasser la salsa verde. En général, les choses qui piquent sont servies à côté 🙂

Dans la péninsule du Yucatan, la cuisine est assez européenne. On trouve beaucoup de restaurants qui tentent de reproduire les saveurs de la maison ! Nous, nous recherchions vraiment de nouveaux goûts et de nouvelles recettes dans la cuisine Mexicaine et avons essayé d’éviter le plus possible la cuisine que nous connaissons.

L’accès à l’eau potable

L’eau n’est pas potable dans la péninsule du Yucatan. En revanche vous n’aurez aucun problème dans ces deux régions pour vous laver les dents avec par exemple.

Il faudra donc acheter l’eau en bouteille dans les supérettes. Vous pouvez aussi prendre des bidons de 5L ou 10L (sans consigne) et 20L (avec consigne car rechargeable).

Quelques spécialités de la péninsule du Yucatan

Comme en France, chaque région du Mexique a ses spécialités et c’est d’autant vrai avec les tacos.

Dans le Yucatan c’est le tacos cochinita pibil qui est la vedette. Le pibil est un mode de cuisson. La viande est d’abord marinée avec des épices et de l’achiote, un fruit dont les graines donnent la couleur orange/rouge au plat. Ensuite enroulé dans des feuilles de bananiers, ça prend la direction du four pour une longue heure de cuisson. On peut aussi trouver du pollo pibil sous la forme d’un plat principal aussi.

Parmi les spécialités Yucatèque on retrouve le Tikin Xic (poisson à la maya), les Papadzules et les Panuchos de Cancun, la soupe au citron vert (sopa de lima), le Poc Chuc (porc braisé) ou les Lomitas (porc) à Valladolid.

Classiques de la gastronomie Mexicaine, resservez vous en chilaques, tamales, enchiladas, tortas, quesadillas, guacamole, mole et nachos. Pour le dessert un peu de gelé ou un pastel de momentos, c’est vous qui choisissez !

4 outils à mettre sur son téléphone lors de son séjour au Mexique

  1. ADO : l’application pour réserver ses billets de bus au Mexique. Toutes les compagnies et tout les trajets sont disponibles. Possibilité de réserver et parfois de tomber sur de belles promotions à -60%. Pour nous, c’est un indispensable;
  2. Cabify : UBER ne fonctionne pas dans certains endroits du Mexique. Ne vous inquiétez pas, Cabify fait le même travail mais avec une zone plus étendue et les tarifs sont plus intéressants;
  3.  La page facebook de surveillance des sargasses du Yucatan : pour connaître les vagues de sargasse sur la côte. Hyper pratique pour planifier ses virées dans les villes littorales et pouvoir profiter de la plage. En plus ça vous évitera de poster un énième message dans le groupe suivant;
  4. La page facebook des français au Mexique et des francophones au Mexique pour rencontrer d’autres personnes sur place, avoir des bons plans ou poser vos questions.  Une jolie communauté !

Les indispensables à mettre dans votre valise pour votre road trip dans le Yucatan

Si les check-lists c’est votre vie, vous allez aimer celle qui suit. Les Paresseux Curieux vous simplifient la vie avec les indispensables à embarquer pour un road trip dans le Yucatan.

❒Crème solaire 50, respectueuse de la biodiversité marine. Le soleil du Yucatan ne plaisante pas, surtout près de l’eau ;
❒ Ta plus belle paire de tongs ;
❒ Masque et tuba pour le snorkeling ;
❒ T-Shirt UV pour les heures de soleil fort. Vous remarquerez sans doute que même les Mexicains se baignent en t-shirt ;
❒ Biafine (on sous estime ce petit bijou !) ;
❒ Des habits légers, qui sèchent vite : on transpire beaucoup ;
❒ Un imperméable léger (on est jamais trop prudents) ;
❒ Chaussures de marche qui sèchent rapidement ;
❒ De l’anti-moustique !

🤓Notre avis sur la péninsule du Yucatan au Mexique

En toute honnêteté, la péninsule du Yucatan n’est pas l’expérience la plus authentique que nous ayons vécu au Mexique. Par contre, on doit dire que nous avons été surpris par la quantité d’activités disponibles surtout lorsque vous avez accès à une voiture.

Les plages sont magnifiques lorsqu’il n’y a pas de sargasses. L’architecture coloniale et moderne est super intéressante et c’est une excellente initiation à la culture Mexicaine. Les routes sont en assez bonne état et vous n’aurez pas de problème pour trouver de la gastronomie européenne si le pays vous manque.

Si nous devions revenir dans la péninsule du Yucatan cela serait pour la plongée. Vraiment, cette expérience fut incroyable et nous la recommanderions avec grand plaisir.

❤️Epingle notre guide pour un road trip dans le Yucatan

guide yucatan pin pinterest
pinterest guide yucatan
pinterest guide yucatan
- 1 septembre 2021

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *