Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Visiter San Cristobal de las Casas : coup de coeur cosmopolite du Chiapas
Amérique Centrale, Destinations, Mexique

Visiter San Cristobal de las Casas : coup de coeur cosmopolite du Chiapas

Si vous envisagez de découvrir la région du Chiapas au Mexique, visiter San Cristobal de las Casas fait sûrement partie de votre plan. Ce pueblo magico est la capitale culturelle informelle de la région et ,sans nulle doute, la ville la plus cosmopolite. Touristes, étrangers tombés amoureux de la ville, Mexicains de divers horizons, tous vivent en harmonie à San Cristobal. En plus d’être un point central pour arpenter la région, c’est un très bon lieu pour chiner, manger, boire, travailler et s’ambiancer. Partez avec nous à la découverte de cette ville partagée entre hippies et zapatistes mais aussi coup de cœur de notre visite du Chiapas voir du Mexique !

📚 Un peu d’Histoire

Fondation et changement de noms

San Cristobal de Las Casas est une des villes les plus anciennes de la Nouvelle-Espagne, fondée en 1528. Elle a changé de nom 6 fois, s’appelant tantôt Villa Real de Chiapas, tantôt Villa Viciosa, pour finir par San Cristobal après l’indépendance mexicaine, auquel on ajouta le suffixe “de Las Casas” faisant référence à l’évêque Bartholomé de Las Casas qui prit la défense des indigènes au 19ème siècle.

Presque 40% de la population est issue des peuples originels. Les traditions mayas y sont donc très présentes. Une personne sur cinq ne parle que la langue maya de la région, le tzotzil.

A l’image de Toulouse et de Bordeaux (même si on sait tous que la première est la meilleure), San Cristobal et Tuxtla sont des éternels rivaux. Même si la ville a concédé son statut de capital de l’Etat, elle est de loin la plus agréable pour s’y poser.

memoji elisa 2L’Histoire c’est bien, mais un peu de géographie pratique avant de visiter San Cristobal c’est pas mal non plus ! La ville est située à plus de 2000 mètres d’altitude, haut mais pas assez pour provoquer le mal d’altitude. Entourée de forêts de pins et de montagnes, la température est beaucoup moins élevée qu’à Palenque. Entre 21 et 25 degrés toute l’année. Pendant la saison des pluies, les matins sont généralement ensoleillés, avant de laisser la place à des pluies parfois torrentielles, l’après-midi. Méfiez-vous des beaux nuages !

Une Histoire moderne complexe et violente

Le Chiapas évoque souvent l’idée d’une destination dangereuse au Mexique. Effectivement, c’est une région tendue mais pas pour un touriste étranger. Nous tenterons de donner des éléments d’explication dans cette partie afin de mettre en lumière le type de danger. Cependant, on vous le dit d’or et déjà, nous ne nous sommes jamais sentis en danger en visitant San Cristobal.

Un État très pauvre

La violence symbolique est quotidienne quand on regarde au-delà des artisanias et des maisons colorées. Vous êtes ici dans l’un des États les plus pauvres du Mexique, mais qui dispose pourtant du plus de ressources naturelles. Paradoxal vous dites ? Nous sommes bien d’accord.


Les multinationales (la plupart américaines et européennes) se sont appropriés ses richesses. La redistribution est inégale, pour ne pas dire inexistante. Certains villages ont leur puis à sec, alors que Coca Cola continue d’embouteiller, à quelques kilomètres de là, l’eau cristalline des montagnes. Il n’est d’ailleurs pas étonnant de constater que la bouteille de Coca est moins chère que la bouteille d’eau (grand amateur de Coca, le papa de Mimi s’y plairait). La situation sanitaire est terrifiante, avec un des taux de diabète les plus élevés du Mexique.

Le mouvement Zapatiste

La naissance du mouvement Zapatiste prend sa source au plus profond des inégalités, avec comme principales victimes les peuples originels. Ces derniers sont restés longtemps sous la coupe de famille très puissantes, réduits à l’état de quasi esclave. Une fois plus ou moins sortis d’affaires après la révolution mexicaine de 1910, c’est au tour des multinationales de prendre le relais sur le contrôle des richesses. 

A la fin des année 1990, le Chiapas, et notamment San Cristobal, sont le théâtre de soulèvements fortement réprimés par le gouvernement, donnant lieu à de nombreux abus. Torture, kidnapping.. Les autorités ont été jusqu’à faire appel à une milice employée pour mettre fin à la révolution. Quelques affrontements ont encore lieu aujourd’hui, sporadiquement.

Le gouvernement refuse toujours les revendications du mouvement. Cependant depuis un quart de siècle, ce sont eux qui construisent écoles, hôpitaux, collectivités… ce groupe participe majoritairement au développement de la région.

Notez que certaines communes du Chiapas sont un des seuls exemples d’auto-gouvernement au monde ! Les habitants se concertent pour prendre les décisions les plus justes pour la communauté.

Féminisme et Hippisme

Certaines femmes ont joué un rôle très important dans le mouvement Zapatiste comme la fameuse Commandante Ramona dont on vous parlera pendant le Free Walking Tour.

Les femmes indigènes du Chiapas ont longtemps été laissées de côté. Leur statut était moindre, elles avaient très peu de droits et ont longtemps subi les violences physiques et morales de la société. Les Zapatistes ont servi de tremplin au mouvement féministe pour se lancer. Des revendications ont été émises, des groupes se sont créés et la parole s’est libérée. Protestation, manifestation, marche, graffiti, le féminisme est omniprésent à San Cristobal.

Pour le côté Hippie et bien on suppose qu’ils ont été attirés par le côté anticonformiste de la région. On croise ceux qui vendent leur pierre dans la rue, des concepteurs de sushis végan ou des vendeurs de brownies. Ils sont là sans être là. On les aime bien et ça donne une bonne énergie à cette avenue principale.

Profitez du cinéma indépendant Kinoki. Certains sont en espagnol, d’autres en anglais. Rendez-vous sur la page facebook pour connaître la programmation.

🚶‍♀️ Sonder l’âme de San Cristobal avec un Free Walking Tour

Même si vous avez lu notre partie précédente sur l’Histoire de San Cristobal, on vous recommande fortement de commencer votre séjour par un Free Walking Tour. Cela donnera un tout autre relief à la ville et vous permettra d’avoir des bases sur les traditions et l’Histoire de la région. Cette activité, théoriquement gratuite mais on laisse toujours un TIPS, permettra de mieux appréhender et contextualiser la suite de votre aventure ET de visiter le San Cristobal historique. 

Pendant plus de 3h, nous avons arpenté les rues de la ville avec notre guide. C’est à cœur ouvert que ce local nous a transmis les secrets de San Cristobal et du Chiapas. Grâce à lui, nous avons glané de très bonnes adresses, appris beaucoup de choses sur l’artisanat et le mouvement zapatiste, et vu beaucoup de Street Art. Autant vous dire que cela nous a plu !

memoji elisa 2Le tour est disponible en anglais et en espagnol. Rendez-vous chaque jour sur la Plaza de la Paz à 10h du matin ou 17h pour les anglophones ou 10h du matin pour les hispanophones. On vous conseille de prendre le créneau du matin pour mettre toutes les chances de votre côté d’avoir du soleil, tout pendant la saison des pluies.

🛒Faire ses emplettes au marché (encore ?!)

Quoi ? Encore un marché ?Si vous nous lisez depuis quelque temps, vous devez savoir que l’on ADORE aller au marché. Pour nous, y faire un tour, c’est vraiment un plongeon dans la culture du coin. Une fois n’est pas coutume alors, pour visiter San Cristobal, nous sommes allés au marché et pour notre plus grand bonheur, il n’y en a pas qu’un ! 

Voici la liste des marchés que l’on vous conseille de faire à San Cristobal : 

🌮 Visiter San Cristobal ou partir en tour du monde gastronomique

La meilleure partie de notre séjour.. le MANGER ! C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle nous avons beaucoup apprécié San Cristobal. Énormément de possibilités, si bien que l’on peut dire que nous avons fait un mini tour du monde culinaire ! Pour les bonnes adresses, c’est par ici que ça se passe. N’hésitez pas à partager vos trouvailles en commentaires 😉

Plutôt cuisine mexicaine ?

  • La lupe : situé sur la rue principale (Real de la Guadalupe), ce restaurant est très populaire. Sur les recommandations d’un local, nous y avons mangé de très bons tacos et tortas pour 7€ pour deux estomacs;
  • Le marché et ses comedors : pour 30 pesos (1€ environ), vous avez un orden de 3 tacos au choix;
  • Milpa : un petit comedor qui ne paie pas de mine, et pourtant nous nous sommes régalés avec le menu du jour (soupe + plat + café) à 55 pesos (soit 2€).

Ou cuisine du monde ?

  • Comida Thaï : petite pépite conseillée par deux voyageurs en tour du monde aussi, 8kilosurledos, c’était vraiment délicieux et copieux. Mais le mieux, c’est de pouvoir échanger en direct avec les fourneaux. Vous ne pourrez pas dire que ce n’est pas cuisiné devant vos yeux. Comptez 130 pesos pour un plat (5€), attention l’entrée c’est juste une porte en bois avec l’inscription “Thai”. Pas le genre de bâtiment dans lequel on se jetterait tête baissé ;
  • Cocoliche : parfait pour travailler (excellent wifi pour San Cristobal), déjeuner ou prendre le goûter. Nous avions pris un plat chacun, 2 cafés et un brownie délicieux pour 300 pesos (10€) ;
  • Psy Burger : l’adresse idéale si vous recherchez un lieu pour dîner à une heure tardive – pour 100 pesos, nous avons eu droit à un burger avec des frites, option végétarienne possible. Pourquoi ce nom ? Sur la terrasse arrière, l’ambiance est plus “décontractée”, si vous voyez ce qu’on veut dire;
  • Cardamomo : des samoussas et 2 currys à emporter pour 15€. Vraiment pas mal (on crevait la faim aussi, je n’ai pas dû être impartial sur mon carnet). Nous avons vraiment apprécié le lieu qui fonctionne un peu comme un food court;
  • Pizza Satori : bonne pizza (la meilleure de notre séjour au Mexique ?) avec une pâte bien épaisse et une garniture intéressante, pour moins de 6€. Ne vous fiez pas à la taille, elle câle bien ;
  • Kukulpan : pour une chocolatine qui a le goût de la France;
  • Le Mercado 5DM : idéal comme espace de coworking, le patio offre plusieurs points de restauration aux saveurs différentes. Nous avons opté pour un petit goût de victoire lors du France – Allemagne de l’Euro 2021.

Et si on veut faire des courses ?

Ce qui nous a aussi beaucoup plu, c’est l’accès à des produits locaux de qualité. Faire de la bonne tambouille à moindre prix, comme nous certains soirs, c’est possible à San Cristobal. On vous conseille de faire vos emplettes au marché pour ce qui est des légumes, pâtes etc…

Pour le yaourt et le fromage, on recommande Lacteos Maya et la fromagerie Casa del Queso. Vous y trouverez aussi de très bons produits végétariens et vegan (big up au Chorizo de Soja qui nous a ravi les papilles sur plusieurs repas).

⛪ Grimper les marches des églises (ou juste les observer d’en bas)

Deux mains ne suffisent pas pour compter toutes les églises qu’il y a à San Cristobal de Las Casas. Enfin à moins d’avoir au moins 9 doigts par main (cette personne existe d’ailleurs, c’est un Indien qui dispose de 12 doigts par main !). Mais il y en a que vous ne pouvez pas manquer.

Les plutôt perchées

Pour un work-out acheté en grimpant les marches, c’est une jolie vue en hauteur que vous aurez sur la ville qui vous est offerte. 

L’incontournable : l’église du Cerro de Guadalupe. On ne peut pas la louper. Elle est au bout de la rue Real de Guadalupe que l’on emprunte quasiment quotidiennement quand on visite San Cristobal de Las Casas. 79 marches vous attendent pour visiter cette église dont la coupole date du début du 19ème siècle. Aussi, le quartier de Guadalupe est vraiment super sympa, avec de nombreux petits restaurants et galeries ! 

Autre option pour faire travailler son fessier, les escaliers au couleur du Pays Basque de l’Iglesia del Cerrito. Un autre très joli panoramique et une forêt de pins qui invite à la balade. Si vous venez en juillet, ne manquez pas la fête de l’église le 25 !

Celles dont on apprécie l'esthétique

Du côté du marché artisanal c’est à la façade de l’Iglesia Santo Domingo que vous aurez à faire. Cette dernière est décorée de figures indigènes, de sirènes et de détails végétaux, cohabitant avec les figures chrétiennes. Le mélange est fascinant, illustrant le mélange des cultures dans la région et la persistance des traditions locales. 

On retrouve ce mélange sur la Cathédrale, décorée avec de drôles de poulets. Mais on vous invite vraiment à faire le free walking tour pour en apprendre plus ! L’Arco de Carmen était la porte d’entrée de la ville. La légende raconte que celui qui passe par là, restera pour toujours à San Cristobal. Une puissante magie des couleurs attire les voyageurs du monde entier.

Enfin, l’Iglesia de Santa Lucia est vraiment ravissante dans ses tons bleu ciel.

🎨 Le coin des artistes : musées et galeries à visiter à San Cristobal

L’art est omniprésent à San Cristobal de Las Casas. Sur les murs, d’abord, avec des œuvres de street art à chaque coin de rue, mais aussi à l’intérieur des petites boutiques et de divers bâtiments devenus musées d’artistes. Artistes de passages, figures locales ou expression d’opposants politiques, tout est bon pour s’exprimer.

Petite liste non exhaustive des musées

Nous n’avons pas fait beaucoup de musée mais voici ceux que nous, ou des personnes rencontrées sur place, avons visité :

  • d’abord, parlons de celui dont nous avons foulé les salons et jardins : le musée Na Bolom. Derrière les murs de cette demeure jaune se cache l’histoire d’un coup d’archélogues très importants dans le Chiapas : Frans Blom et Gertrude Duby-Blom. Ces derniers ont participé à la découverte et à la préservation de la culture des peuples originels. L’exposition photo était très intéressante, permettant de découvrir la vie dans ses communautés. L’entrée est à 3$ par personne.

memoji elisa 2Na Bolom signifie maison du jaguar en maya tzotzil, le langage parlé par les indigènes. Les deux archéologues se sont rencontrés dans la jungle en 1940. Tombés amoureux de cette partie du Mexique (et amoureux tout court aussi), ils ont fondé l’association du même nom pour préserver les modes de vie des tribus qui vivent encore dans la jungle.

Envie d’en faire plus ? On nous a conseillé : 

Débusquer une pépite dans les galeries d’art : notre activité favorite

Nous sommes toujours à la recherche d’une petite œuvre à accrocher dans notre salon une fois rentrés. Une fois n’est pas coutume, on part à la chasse à San Cristobal ! Si le coup de cœur n’a pas eu lieu, les galeries de la ville nous ont quand même donné envie d’acheter tout un tas de choses. N’hésitez pas à franchir le pas de porte et à vous aventurer dans l’antre de l’artiste. Voici celles que nous avons préféré et qui méritent le coup d’oeil :

  • La Antigua : avec un café à l’intérieur, on a aimé la diversité des artistes;
  • Arteria Chiapas : des oeuvres un peu WTF, au milieu de petits souvenirs, parfait pour ramener un petit quelque chose sans se ruiner;
  • Galeria Studio Cerrillo : des très jolies créations avec des artistes invités régulièrement ;
  • Le Jardin Cerrillo ou Frontera Café : un joli jardin où travailler, prendre un café ou aller visiter la très intéressante galerie dans le fond quand vous entrez;

La Casa de la Cultura del Centro Cultural del Carmen : un bien long pour dire que c’est un centre culturel avec des expositions régulières.

San Cristobal et le Street Art

Petites et grandes fresques côtoient collages et pochoirs dans les rues de San Cristobal de las Casas. Nouveaux motifs et couleurs nous surprennent autant que ces belles vieilles coccinelles de Volkswagen qui pétaradent en mettant les gazs.

 

Difficile de trouver des informations ou des noms cependant. On retiendra les artistes tourmentés comme Teraz ou Carlos Ceas, les créatifs et talentueux DKDNZ et Dygnojoch mais aussi l’ensemble des œuvres dans la thématique Maya et peuples originaux, ainsi que les tableaux de revendications féministes ou zapatistes. Un savant mélange de goût et de saveurs qui vous fera emprunter le trottoir opposé plus d’une fois pour prendre un peu de recul. Il parait même que le collectif Bordelais Monkey Bird a laissé une trace de son passage à San Cristobal de Las Casas !

💃 Découvrir la vie nocturne de San Cristobal ? Un incontournable

Visiter San Cristobal de Las Casas, cela passe aussi et bien sûr par passer du côté de la vie nocturne qui est variée et… festive !

Boire une bière au calme

Aller boire un verre, une michelada, une Modelo Oscura ou une bière artisanale et faire une bonne partie de carte, ça vous dit ? On vous conseille d’aller à la Mezcaleria La Surreal . Les serveurs sont vraiment sympas et attentionnés. La terrasse extérieure est parfaite pour ce genre de moment.

Fin du paragraphe sur les bars. En fait on a été trois fois au même endroit et le reste du temps nous prenions des bières bouteilles dans les tiendas. Ah si, on vous parle d’un autre bar juste en dessous avec de vraies bières artisanales pression abordables !

Danser la salsa jusqu’au bout de la nuit !

Plutôt dans l’optique de vous déhancher (ou du moins d’essayer) ? Allez donc tâter le plancher dans un bar salsa dansant ! Le week-end, passez le Zocalo et vous trouverez la majorité des boîtes de nuit et de l’ambiance là-bas. Nous sommes allés au café Revolucion un mardi soir et franchement, atmosphère de dingue ! Un groupe a revisité les classiques de la salsa pendant plus de 4h et nous avons performé entre deux tables comme si nous étions dans Danse avec les stars. Mention spéciale pour le cocktail à base de Mezcal et d’Hibiscus, très bon !

memoji elisa 2Vous confondez votre pied gauche avec votre pied droit ? Ou peut-être avez-vous marché sur le pied droit de votre partenaire ? Etiez-vous au courant qu’il fallait un partenaire pour danser ? Et si on reprenait les bases avec un cours ? Rendez-vous au centre culturel Nierika. Les classes ont lieu de 19h30 à 21h00, du lundi ou mercredi, au prix de 100 pesos (4€). Vous pouvez aussi juste profiter de l’ambiance en dégustant une de leurs très bonnes bières artisanales !

Pour plus d’adresses, rendez-vous dans cette zone là. Bars dansants, nightclub ainsi que la panoplie pour passer une bonne soirée !

Faire la fête jusqu’au petit matin en rave party

Nous n’avons pas fait l’expérience de cette facette de la vie nocturne mais il nous semble bon voir essentiel de vous la mentionner. Chaque mercredi et samedi, rendez-vous au Midnight Club pour une soirée techno/trans qui rassemble tous les aficionados de la ville !

L’entrée coûte 250 pesos. Attention, il faut s’y rendre en taxi et les arnaques du type “je fais un tour de block, je reviens au point de départ et je te demande de payer” sont nombreuses, demandez à votre hostel de vous en recommander un de fiable.

Certains hébergements sont partenaires de l’évènement et vous permettront d’y accéder gratuitement avant une certaine heure. Lesquels ? Lisez juste en dessous, on a un bon plan !

🏠 Où loger pour visiter San Cristobal ?

Mes amis, nous avons 3 options de logement, chacune testée par les Paresseux Curieux que nous sommes et avec une ambiance différente à chaque fois ! Chacune est située à quelques centaines de mètres de l’autre près de l’Iglesia Santo Domingo de Guzman.

La Posada del Abuelito, petit (mais très demandé) cocon familial

la posada del abuelito auberge san cristobal de las casas

L’ambiance familiale de cette auberge nous a séduit, on doit vous le dire. Les 25 minutes de marche depuis le terminal ADO avec le sac à dos nous avait pourtant mis de mauvais poil (ça et la nuit dans le bus surement). Finalement, c’est une cuisine propre et super bien équipée et pleine de convivialité qui a fini de nous convaincre. 

Si vous avez envie d’un petit cocon décoré de façon traditionnelle dans une habitation typique, vous êtes au bon endroit. Des personnes de toutes âges dans l’optique d’un séjour plutôt tranquille. Attention à réserver à l’avance, la Posada est souvent complète.

memoji elisa 2Comptez 7€ pour un lit en dortoir / 12,5€ pour une chambre privée avec salle de bain partagée. Le wifi est correct mais ne comptez pas dessus pour regarder la dernière saison de Lucifer.

La Casa Gaïa : notre coup de cœur pour sa table de Ping Pong !

Vous le savez sans doute déjà, Mimi est un grand fan de sport et avoir une table de Ping Pong à disposition est un très bon point pour un Hostel ! Nous avons adoré notre séjour à l’Hostal de Gaia quand nous avons visité San Cristobal : une cuisine bien équipée, une chouette terrasse pour passer des soirées modérées, du billard, du Ping Pong et une salle commune avec une télévision pour affronter les après midi pluvieuses. 

En plus de ça, nous nous sommes fait des supers copains sur place. Cherry on the cake : Gustavo, le propriétaire (mais aussi cuisinier) est vraiment très gentil et sera aux petits soins avec vous ! Le wifi est OK et nous a suffi pour écrire nos articles même si ça ne captait pas trop dans les chambres.

Pour dormir dans cet Hostel, comptez 11€ pour une chambre privée avec salle de bain partagée. Une très bonne affaire pour la qualité des prestations ! Il y a de l’eau chaude mais n’y restez pas non plus 8 heures pour les autres.

Planet Hostel : parfait pour se faire des amis et faire la fête à San Cristobal

Troisième auberge que nous avons testé à San Cristobal, Planet Hostel. C’est peut-être celle qui convenait le moins à notre mood du moment. Cependant, cela ne veut pas dire que nous ne la recommandons pas. 

Le personnel est super agréable et n’est pas avare en bons conseils pour découvrir la région. Aussi, les espaces communs sont propices à commencer la soirée avec 3 terrasses ensoleillées.

En parlant de soirée.. Planet Hostel est en partenariat avec les organisateurs du Midnight club, la fameuse techno party donc nous parlions plus haut. En logeant ici, vous aurez donc accès à la rave gratuitement si vous arrivez avant une certaine heure. 

Si vous venez pour faire la fête, vous êtes donc au bon endroit et on est sûrs que vous aimerez votre séjour à Planet Hostel.

La chambre privée avec salle de bain partagée est au tarif de 18€. Enfin, si vous souhaitez ajouter le petit déjeuner (qui est très bon), il faut ajouter 35 pesos au prix de la nuit.

L'option plus chic : L'hôtel Bo

Comme son nom prête à penser, cet hôtel est beau. Blague à part, l’architecture et le design rendent l’espace convivial, calme et avec un charme fou. Nous avons pu rentrer dans son enceinte et faire quelques clichés discrètement. Si vous pensiez vous faire un petit plaisir pour visiter San Cristobal de Las Casas, c’est peut-être sur l’hôtel Bo qu’il faudra jeter son dévolu ! A partir de 150$ la nuit pour un hôtel 4 étoiles TRES qualitatif 😉

🚌 Comment se rendre à San Cristobal ?

Il n’y a pas d’aéroport à San Cristobal de Las Casas. Pour vous y rendre il vous faudra donc forcément prendre un bus depuis Tuxtla si vous venez par voie aérienne. Voici les différentes options possibles pour vous y rendre.

Avion + Bus depuis Tuxtla

Depuis Mexico City, l’aller-retour en avion est assez cher, environ 70€, pour un trajet d’1h40. L’option existe aussi depuis Cancun, avec un prix entre 50 et 80€ aller-retour sans bagage (très correct pour 1h40) ! Comptez ensuite moins de 5€ pour rejoindre San Cristobal en bus.

L’option bus (et ses prix déjà recherchés pour vos beaux yeux)

Le plus simple pour visiter San Cristobal de las Casas, c’est de s’y rendre en bus. Pour vous faciliter la tâche, on vous a préparé une petite liste non exhaustive des connexions les plus pratiquées :

  • Merida – San Cristobal : 1000 pesos (42€) pour 17h de bus. A faire de nuit de préférence;
  • San Cristobal – Palenque : Premier warning sécurité, cette route est un peu plus dangereuse et est à faire de jour. 400 pesos (18€) pour 9h de bus;
  • Oaxaca – San Cristóbal : environ 1000 pesos (42€) pour 11h de bus. A faire la nuit aussi pour économiser un hôtel.

🌲 Qu’est ce qu’il y a à visiter autour de San Cristobal ?

La région du Chiapas est très riche en merveilles naturelles. Du Canyon de Sumidero au ruines de Palenque, en passant par les Cascades el Chiflon, nous en avons pris plein les yeux. 

Tout se fait très bien depuis San Cristobal, on vous conseille donc de la choisir comme point central pour vos explorations ! On vous raconte nos différentes excursions dans un autre article, n’oubliez pas de le lire pour tout savoir du Chiapas !

🌈 Visiter San Cristobal de Las Casas, la conclusion des Mimis

Après le Yucatan, nous étions en quête d’un Mexique plus authentique, plus historique. Ces attentes ont été comblées et c’est encore plus curieux que nous quittons le Chiapas et la ville de San Cristóbal de Las Casas. 

Ce séjour de 15 jours nous aura permis de découvrir tout un pan de la culture mexicaine que nous avons trouvé fascinant. Un mélange culturel entre zapatistes, hippies, féministes et touristes qui nous a fait forte impression. Cependant, on notera des fortes similitudes et des influences du Guatemala, qui n’est pas si loin que ça d’ailleurs.

Notre meilleur conseil pour visiter San Cristobal et le Chiapas : prenez le temps. Nous avons trouvé que San Cristobal est un ville qui se vit et qui se découvre petit à petit. Vous verrez, vous ne serez pas déçus !

❤️Epingle notre guide pour visiter San Cristobal !

pinterest san cristobal de las casas
visiter san cristobal de las casas pinterest
san cristobal de las casas pinterest
- 26 septembre 2021

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *