Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Week end San Francisco : guide des lieux à ne pas louper lors de votre visite de la “City by the Bay”
Amérique du Nord, Destinations, Etats-Unis

Week end San Francisco : guide des lieux à ne pas louper lors de votre visite de la “City by the Bay”

Après Yosemite, notre voiture prend la tangente pour un week-end prolongé à San Francisco. Dès notre arrivée, nos yeux brillent sous les gratte-ciels. C’est la première fois qu’on en voit et pourtant cela nous semble déjà un peu familier, comme dans un film. Bâtiments emblématiques, tramway, prison et pont, ce que l’on ne sait pas encore ? Notre week-end sera rythmé au gré des apparitions de ce que l’on a vu dans le 7ème art. 

Vous savez qu’on adore les anecdotes curieuses ? Nous allons tout mettre en œuvre dans cet article pour accompagner votre visite de la ville de San Francisco d’un maximum de curiosités.

🤗 Petite histoire de San Francisco

Si la ville de San Francisco, et plus généralement la Californie, était mexicaine, l’influence hispanique ne s’est pas faite sentir plus que ça lors de notre visite. 

L’expansion de la baie est liée à l’époque de la ruée vers l’or avec l’arrivée de beaucoup de colons américains. SF passe alors de 1000 à 25 000 habitants en quelques années. En plus des Européens venus chercher des métaux précieux, beaucoup de personnes d’origine chinoise furent asservies pour construire les chemins de fer. Cette immigration explique la présence de la plus grande communauté chinoise hors du pays. 

Un événement marquant ? Plutôt deux fois qu’une. Un tremblement de terre et un incendie ravagent 80% de la ville en 1906. L’attaque de Pearl Harbor en 1941 impactera, elle, la structure sociale, conduisant à l’incarcération systématique des personnes d’origine japonaise. A l’inverse, la ville accueillera le début des rassemblements hippies dans les années 60 ou elira un peu plus tard le premier maire gay de l’Histoire des Etats-Unis. 

Bref, même si on pourrait caractériser SF comme une “nouvelle” ville, son Histoire est bien plus complexe que nous le pensions. On vous invite à lire cet intéressant récap de The Culture Trip avant votre visite pour visiter la ville un peu plus éclairés !

🌉 Golden Gate Bridge : emblème de la ville et merveille architecturale

Sans plus attendre, introduisons l’un des emblèmes de la ville, si ce n’est le plus connu: le Golden Gate Bridge. Un lieu incontournable à visiter d’un week-end à San Francisco, et ce, même si vous n’avez qu’une heure en ville ! 

Le problème avec les lieux iconiques, c’est qu’on a toujours peur d’être un peu déçus tant nos attentes sont élevées, comme pour Chichen Itza par exemple.. et bien là.. pas du tout ! Il est imposant, il est rouge, on s’attend à voir surgir Magneto pour une opération de lévitation.. Bref, n’ayez pas peur et gardez votre sans-froid comme James Bond dans cette scène tirée du film “Dangereusement vôtre” !

Brèves curiosités sur le Golden Gate Bridge

On pourrait écrire un livre sur sa construction, son histoire, sa peinture (ce qui a déjà été surement fait) bref… nous choisissons 6 chiffres curieux sur le Golden Gate Bridge pour vous donner le vertige avant même de mettre un pied dessus !

  • 7 : il fait partie des 7 merveilles du monde moderne définies par l’American Society of Civil Engineers. Le Golden Gate Bridge partage le classement avec le tunnel sous la Manche et l’Empire State Building. Plus qu’un simple pont, il pèse lourd dans le game. 
  • 25 ans : pendant 1 quart de siècle, le pont a été le plus long pont en suspension du monde, avec ses 1280 mètres de portée. Quand on se dit que ça tient juste avec des câbles, c’est le moment de faire confiance à l’ingénieur !
  • 600 000 : c’est le nombre de rivets (les boulons quoi) qu’il y a dans chacune des deux tours. Au pire s’il y en a un qui lâche, il en reste toujours 599 999 pour assurer le travail.
  • 7 jours : pour célébrer son ouverture, les habitants de SF ont fait la fête pendant 1 semaine ! Le pont fut traversé plus de 200 000 fois, en échasses, en roller etc.. Aujourd’hui la fête continue avec un trafic quotidien de 39 millions de véhicules.
  • 2 hommes seulement l’ont fait fermer : le premier, le président américain F. Roosevelt, le deuxième.. notre président Charles de Gaulle en 1960, lors d’une visite officielle aux USA !! Pourquoi l’avoir fermé ? Le mystère reste entier après nos recherches désespérées.
  • 19 : c’est le nombre de travailleurs sauvés par le filet de sécurité installé.. sous le pont !

Comment visiter-traverser le pont lors d’un week-end à San Francisco

Différentes options s’offrent à vous pour découvrir cette merveille de l’architecture moderne. 

  1. A pied : à faire à notre sens pour ressentir le pont vibrer sous les semelles, entendre le vent jouer entre les câbles, voir un kite glisser 67 mètres en dessous. Par contre, honnêtement, ce ne sera pas hyper agréable car, avec un fort trafic, le bruit des voitures est pénible et le chemin à partager plutôt étroit. 
  2. Avec un bus : il y aurait des bus publics.. La vérité, on ne les a pas vu ! Par contre vous pouvez prendre un bus qui vous fera faire le tour de la ville pour moins de 50$ sur Civitatis ainsi que la traversée du pont !
  3. En voiture : si vous choisissez cette option, sachez que si la sortie de SF est gratuite par le Golden Gate, l’entrée est payante, avec un péage à 10$. Aussi, il y a souvent des bouchons et beaucoup de véhicules. Cet apport financier ne suffit pas à couvrir les coûts de maintenance du pont.
  4. Sur un vélo : comptez environ 30/35$ la journée de location de vélo. Seulement une vingtaine de minutes depuis Fisherman’s Wharf avec balade le long de la plage inclue.
  5. En ferry : le trajet coûte entre 15$ et 20$ depuis le SF Ferry Terminal Gate B et il y en a toute la journée.

Quand admirer le pont lors d’un week-end à San Francisco ?

On vous conseille vraiment de traverser au moment du coucher du soleil pour admirer le Golden Gate Bridge sous son meilleur jour et sa meilleure lumière (si le brouillard de 17h ne vient pas gâcher la fête). Voici 3 super spots pour en profiter : 

  • à la sortie du pont (pas du côté ville), le Golden Gate Bridge View Vista Point sera le lieu le plus proche pour en profiter ;
  • le Golden Gate View Point vous donnera plus de recul et, en toute honnêteté, on a préféré celui-là au précédent. Accessible à pieds via un petit sentier depuis le Vista Point;

Les plus courageux pourront aller jusqu’au Golden Gate Observation Deck.

memoji elisa 2N’oubliez pas qu’après l’aller, il y a le retour !
Prenez de quoi vous couvrir et affronter le vent sur le pont.

🦀 Fisherman's Wharf et Pier 39 : pour écouter chanter les lions de mer

Une balade édulcorée à l’odeur marine

Quartier touristique par excellence à San Francisco, cette balade le long du port est l’occasion de prendre un bol d’air marin et de manger des crustacés. Par contre, c’est si vous avez envie de vendre votre dernier rein (l’autre étant sûrement déjà vendu à Las Vegas) au pêcheur de homards. 

Bien que les bâtiments aient été détruits par les incendies et les tremblements de terre, ce quartier est l’un des plus vieux de San Francisco et ses habitants ont toujours essayé de reconstruire plus ou moins à l’identique les bâtiments réalisés par les premiers arrivants, des immigrés italiens. 

Son attraction principale (si on oublie les lions de mer dont on vous parle juste après) : le Pier 39, transformé en centre commercial en plein air. Plutôt mignonnes, les boutiques rappellent des vieilles cabanes de pêcheurs en bois. Les prix pratiqués en revanche vous font boire la tasse !

A ne pas confondre avec le Pier 69 qui est… dans GTA ! C’est d’ailleurs un moment capital dans la trame scénaristique du jeu. Mais, ne vous y méprenez pas, l’allusion est plus à la position sexuelle qu’au Pier de SF !

Le repère du mammifère marin qui fait le plus de bruit !

Sans aucun doute les plus célèbres personnalités de SF (après le pont du Golden Gate), les lions de mer ! En plus d’être des vrais vedettes locales, ce sont des divas mystérieuses. En effet, leur apparition sur les pontons du Pier 39 reste encore floue. 

Leur apparition date de la fin des années 80, probablement contraints à quitter une île à la dérive où ils habitaient. En parallèle, les docks de SF sont vidés pour une vaste opération de rénovation… Au début, ce sont 12 spécimens qui s’installent sur le port. Un mois plus tard.. ils sont plus de 120 ! La suite, vous la connaissez.. On n’a jamais pu les faire partir ! Personnelement, on trouve que c’est des locataires très bruyants.

Point positif qui contrebalance leur odeur, cette installation a permis le repeuplement d’une espèce. En effet, elle avait presque disparu à cause de la consommation de sa fourrure !

memoji elisa 2Si vous êtes des fans, où être sûrs qu’ils sont là avant votre visite, consultez la cam des sea lions, qui les filme 24h sur 24h, malheureusement ou heureusement sans le son !

La fabrique de chocolat Ghirardelli : pour du chocolat gratuit

A la fin (ou au début) de votre balade, ne manquez un arrêt sur la place Ghirardelli pour aller à la fabrique de chocolat qui porte le même nom ! En échange d’une inscription à la newsletter, vous recevrez une tablette de chocolat gratuite !

memoji elisa 2Italiens, les fondateurs de Ghirardelli installent leur première fabrique au milieu du 19ème siècle .. Après 200 ans d’existence (et un bâtiment qui résistera au tremblement de terre), le chocolat Ghirardelli est connu dans le monde entier.

Visiter la prison d’Alcatraz pendant votre week-end à San Francisco

On profite de ce paragraphe sur le Pier 39 pour aborder le thème de la prison d’Alcatraz .C’est en effet depuis le port que vous pouvez y prendre le ferry. Compte tenu du prix important de l’excursion, on a passé notre tour, mais il nous semble dommage de ne pas évoquer ce lieu emblématique de SF.

Un tour vous amène là bas et vous fait visiter les cellules etc.. Comptez entre 35$ et 60$. Attention à ne pas vous faire avoir et à bien réserver auprès d’une compagnie officielle.

Un peu de contexte : l’île d’Alcatraz a été nommée ainsi en souvenirs des nombreux pélicans qui y vivaient (“Alcatraces” en vieil espagnol). La prison la plus connue des Etats-Unis était censée être un lieu impossible à fuir, en raison des eaux très froides et des courants l’entourant. En 1962 pourtant, 3 détenus s’en échappent à l’aide d’un radeau de fortune après avoir creusé le mur de leur cellule ! La célèbre prison sera finalement abonnée au milieu des années 60 car trop coûteuse à entretenir.

Si la vue sur la prison depuis le port ne vous suffit pas, voici 3 films dans lesquels vous pouvez la retrouver. “L’Évadé d’Alcatraz” avec Clint Eastwood en vedette, “Rock” avec Sean Connery et Nicolas Cage, “X-Men l’affrontement final”.

❤️ Alamo Square et les Painted Ladies : coup de coeur du week end à San Francisco

Avec le Golden Gate Bridge, sans doute l’un de nos endroits préféré de ce week-end à San Francisco : Alamo Square et ses maisons colorées (aka les Painted Ladies). Ce qui nous a séduit ? L’ambiance qui y régnait autour du parc. Pic-nic, enfants qui jouent, chiens en promenade, lecteurs du dimanche.. accompagnés par une vue de carte postale sur San Francisco, avec le Golden Gate en fond avec de la chance. 

Le quartier est idéal pour flâner autour des maisons victoriennes, si spéciales à San Francisco. Attention d’ailleurs, toutes les maisons de ce style sont des Painted Ladies, pas seulement la lignée qui longe le parc !

En parlant de maison colorée, saviez vous que la maison bleue de la chanson de Maxime Le Forestier existe en vrai ? En 1970, il se rend avec son frère et sa sœur à SF et logera dans cette maison, à l’époque des communautés hippies, déserteurs de la guerre du Vietnam.. c’est pour eux qu’il écrira cette chanson ! Vous pouvez la voir dans le quartier de Castro, au 3841 de la 18e rue.

🚃 Il n'y a pas de week end à San Francisco sans Cable Cars

Spoiler alerte si vous nous suivez sur Instagram, San Francisco, comme notre première ville américaine, nous a ébahi. Les grattes-ciels, les maisons, le pont, les rues, mais surtout.. la lumière ! Une ville extrêmement photogénique qui conserve toute son âme depuis que la maman d’Alexandre y est allée il y a 30 ans.

California Street : parfaite composition

Notre premier conseil est à l’image de la ville. Mettez votre réveil aux aurores car, si le coucher de soleil arbore de magnifiques couleurs, le lever du soleil  insuffle la vie dans San Francisco. Pour prendre des photos dans l’Est de la ville, c’est le moment idéal car même les édifices au cœur de pierre sont adoucis par les caresses du matin.

Cependant, on recommande particulièrement California Street pour prendre des photos avec un autre symbole de la ville : les Cable Cars ! Même si San Francisco est doté d’un tramway ordinaire, celui-là est tracté par des câbles que l’on peut voir et entendre dans les rails. On vous conseille donc la ligne de California Street pour un magnifique angle de vue avec les immeubles, les maisons victoriennes et la baie en fond. Il y a plusieurs arrêts sur le chemin, le départ se fait au bas de la rue.

memoji elisa 2Prendre le Cable Car en soit, c’est déjà une très chouette aventure. On peut s’accrocher aux barres et rester debout, le conducteur hurle les arrêts et souvent des blagues aux usagers. En plus, ce sont des survivants qui ont presque disparu au début du 20ème siècle, à cause de coups de gestion impressionnants. Il faut, par exemple, changer un câble tous les 6 mois, le dit câble coûtant 20$ ! Donc attention, le trajet n’est pas donné et comptez 7$. Pour une sombre raison, c’était gratuit ce weekend la.

Lombard Street : curiosité en zig zag

Une autre portion intéressante : la ligne de Cable Car Powell-Hyde. Elle vous dépose en haut de la rue dite la plus en zig zag du monde : Lombard Street. Personnellement, nous n’y avons rien trouvé de particulier si ce n’est qu’elle est bien entretenue, arborée et que visiblement les propriétaires sont de bon goût.

Difficile de se rendre compte de l’ensemble de la rue et de ses virages sans une perspective aérienne.. C’est par contre assez divertissant de voir les voitures manoeuvrer entre pente et virage serré sans faire une croix sur leur pare-chocs.

Mais pourquoi est-elle en zig zag ? Avec sa pente de 27%, impossible de la conduire sans cette forme ingénieuse ! Ce n’est d’ailleurs pas la plus sinueuse de SF (malgré son titre) : Vermont Street l’est tout autant !

🌸 Golden Gate Park et Haight Ashbury, comme un air de Woodstock

Haight Ashbury : le quartier hippie de San Francisco

C’est ici que s’installe les jeunes à la recherche d’amour, d’eau fraîche, de nouvelles expériences et de contre-culture. Plus qu’un lieu où on pouvait (déjà) acheter sa drogue librement, c’est endroit pour échanger entre différentes communautés. Tout le monde s’y retrouve : étudiants, révolutionnaires, artistes.. jusqu’au militaire qui veut prendre du bon temps ou à la classe moyenne en vacances.

En été 1967, l’apogée du mouvement intervient avec le “summer of love”. Les murs du quartier retracent cette histoire avec de nombreuses fresques rendant hommages aux artistes qui ont vécu ici comme Janis Joplin. 

Parce que le mouvement hippie est un moment clé à SF, nous jugerons dommage de ne pas découvrir le quartier d’Haight Ashbury lors d’un week end à San Francisco. La hipsterisation du quartier ne supprime pas pour autant l’âme des révolutionnaires aux fleurs. Beaucoup de graffitis sur des petits bâtiments qui contrastent avec les mastodontes du centre. Les magasins vintage et de fripes côtoient des supermarchés bios et vegan. Les librairies anarchistes et commerce de curiosités tibétaines s’enchaînent…

memoji elisa 2Les magasins vintage regorgent de vêtements mythiques ! Ne manquez pas de rentrer dans Decades Of Fashion par exemple qui détient des vêtements en parfaite condition depuis les années 20 ! On ne pensait pas qu’une robe en perle était aussi lourde d’ailleurs !

Des bisons et plus encore : le Golden Gate Park

Après avoir vu le quartier, ne partez pas sans vous allonger dans l’herbe, une marguerite entre les dents, au Golden Gate Park. Bien plus qu’un espace vert, c’est un endroit aux 1000 aventures. Sa taille est démentielle. On parle de 5 km de long que vous n’aurez sûrement pas le temps de découvrir en entier à pied. Voici les lieux qui ont particulièrement retenus notre attention et que l’on vous invite à découvrir : 

  • Ride Out fountain : en face de la grande roue, elle se trouve au milieu d’un jardin de style français et de très beaux bâtiments, pour un effet jardin des Tuileries garanti;
  • Jardin Japonais : vu de l’extérieur, ça a l’air d’être un endroit très chouette pour se mettre au zen (10$ l’entrée mais sachez que les lundis, mercredi et vendredi, c’est gratuit de 9h à 10h du matin);
  • Bison Paddock : pour voir des bisons !!!! Ils sont vraiment impressionnants mais.. à l’autre bout du parc.

Pour se déplacer dans le Golden Gate Park, on vous conseille d’utiliser une trottinette électrique ou un vélo : c’est vraiment immense et les bus ne passent pas très souvent. Impossible de tout faire en marchant. Et ce sont des marcheurs aguerris qui vous en parlent !

🏛 Palace of Fines Art : drôle d’endroit pour un bâtiment olympien

Il n’y a pas grand chose à dire sur ce palais. Assez récent, il est construit en 1915 pour l’exposition internationale Pacifique-Panama. Il reste un très joli lieu à découvrir lors d’un week-end à San Francisco. Si vous marchez jusqu’au Golden Gate par la plage, vous tomberez forcément dessus.  

memoji elisa 2Ne manquez pas de dire bonjour à la statue de Yoda qu’il y a juste à côté ! On est super tristes de l’avoir loupée.

Dans le film “Venom 2: let there be carnage”, le Palace of Fines Art apparaît plusieurs fois.

🏮 Chinatown : le plus beau de Californie !

Chaque ville américaine à son quartier chinois. Cependant, celui de San Francisco est celui que l’on trouve le plus authentique (et impressionnant). Outre le fait que vous pouvez y acheter vos souvenirs “made in China” (on a presque l’impression d’être à la sortie de l’usine !), il est très plaisant pour une balade. 

ChinaTown, à San Francisco, est la plus grande population chinoise hors de Chine. Toutes les rues et magasins sont écrits en chinois. L’espace d’un instant, nous ne sommes plus aux Etats-Unis. On adore les fresques de street art qui racontent l’histoire et les traditions des habitants, avec Bruce Lee en train de faire des figures à chaque intersection !

Le quartier chinois risque de disparaître ! Suite à la crise du COVID-19, de nombreux commerces sont obligés de mettre la clé sous la porte. Mais les difficultés ne datent pas d’hier. Dès sa création, les officiels ont fait preuve de racisme, engendrant une série de mesures xénophobes à l’égard des habitants d’origines asiatiques.

🏙 Une autre jolie vue de San Francisco : Twin Peaks

Accessible plutôt à ceux qui seront véhiculés, faites un arrêt en arrivant ou en partant de votre week end à San Francisco par le point de vue de Twin Peaks ! C’est en effet l’occasion d’avoir une vue à 360° sur la ville et quand il fait très beau, d’apercevoir le pont. 

Le lieu est très prisé des locaux et beaucoup y amènent leurs invités, y font un peu de running ou de vélo ! Attention la prochaine anecdote est interdite aux moins de 18 ans.

memoji elisa 2Le nom original de Twin Peaks était un peu plus coquins et, en référence aux deux collines, s’appelait Los Pechos de la Chola, traduisez par, les seins de la femme.

🤔 La Silicon Valley, est-ce que ça vaut le coup de s’y arrêter ?

silicon valley android

San Francisco se situe “à côté” de la Silicon Valley. On met des guillemets parce que c’est quand même une heure de route (ou 2h en transport en commun), donc la proximité est toute relative. 


Est ce que cela vaut le coup d’aller à la Silicon Valley pour la visiter ? Soyons honnêtes, nous ne trouvons pas. Avec l’épidémie de COVID-19, la plupart des bureaux sont fermés et c’est globalement juste une balade en voiture au milieu des bâtiments.. Une expérience pas indispensable à moins d’être un super fan.

😴 Où dormir à San Francisco ?

San Francisco est l’une des villes les plus chères des Etats-Unis, attendez-vous à sacrifier votre bourse en arrivant. Nous vous conseillons de privilégier les quartiers Downtown San Francisco, Union Square et Fisherman’s Wharf pour vous loger. Éviter ceux de Tenderloin & Civic Center. 

Nous étions personnellement logés au Ansonia Hostel qui offre des prestations pas trop mal pour SF. Nous avions une grande cuisine très bien équipée (et vu le prix des restaurants.. on cuisine !), des espaces communs super cools avec billard, machine à karaoké, bibliothèque, etc.. et une petite salle de sport.

Pour 2 personnes, nous avions payé 80$ par nuit pour une chambre de 2 lits superposés avec salle de bain privée. Un tarif plutôt honnête pour la ville, mais vous voyez où on veut en venir pour les tarifs d’hébergement.

memoji elisa 2Soyez vigilants sur le quartier où se trouve votre logement. Si vous êtes trop excentrés ou dans un quartier craignos, vous allez beaucoup dépenser en transports (taxi ou bus) et surtout en énergie pour visiter. Cela ne vaut pas le coup.

💸 Visiter San Francisco, combien ça coûte ?

Dans le paragraphe précédent, nous vous avons mentionné que San Francisco est une ville chère. Pour vous donner un ordre d’idée du budget à consacrer lorsque vous visiterez la ville, voici quelques chiffres à avoir en tête :

  • Repas au restaurant : environ 40$ par personne pourboire inclus de 20% du montant total;
  • Un lit en dortoir dans une auberge de jeunesse : 75$;
  • 17$ le prix du pass journalier de transport en commun de la ville de San Francisco. Pour payer, il faut utiliser la Clipper Card ou l’application mobile. Toutes les informations sur le site de la SFMTA;
  • Entrée du musée à partir de 10$ et excursion à Alcatraz à partir de 35$;
  • Prix d’une bouteille de bière classique : 4$.

Une fois les tarifs des frais fixes digérés, les activités “classiques” ne vous demanderont que quelques dollars par jour par ci par là.

Si vous comptez tourner un film à San Francisco, il va falloir avoir les reins solides. La production du film Matrix 4 a dépensé pas moins de 400 000$ pour pouvoir profiter du décor de la ville.

🚧 Comment se garer à San Francisco lors d’un roadtrip en Californie

Le road trip aux Etats-Unis, c’est super cool mais quand il s’agit d’arriver en ville, c’est beaucoup moins marrant. Se garer aux États-Unis coûte très cher et à San Francisco, on nous a carrément dit d’oublier l’option “rue” car nous risquions de se faire voler les pneus ou casser les vitres par des sans-abris. Au moins c’est direct, oubliez cette option.

Notre hôtel ne proposant pas de solution pour se garer, nous sommes allés dans un parking privé. Vous pouvez en trouver plusieurs dans la ville et le prix varie en fonction de votre véhicule. Retenez votre souffle.. pour 3 jours, il faut compter entre 80$ et.. 170$ ! Nous avions payé 102$ car notre véhicule rentrait dans la catégorie XL et encore, c’était avec la réduction de l’hôtel..

Si vous voulez réserver votre spot avant, vous pouvez le faire sur Spot Hero par exemple, cela vous permet de repérer les parkings aux alentours etc.. 

🌊 Sortir de San Francisco pour sentir l’air marin de la Highway 1

Toute cette eau autour de la baie de San Francisco vous aura sûrement donné envie de vous baigner. Si ce n’est pas déjà fait à la Golden Gate Beach, on ne peut que vous conseiller de prendre la Highway 1, une route mythique des Etats-Unis construite à flanc de falaise.

memoji elisa 2Alors, on vous conseille de la faire, par contre on ne vous dit pas que vous verrez l’océan ! Quand nous y sommes allés, nous étions plus sur une ambiance bretonne, brouillard et pluie.

Que voir sur la Highway 1 ?

Voici les points qui valent la peine de s’arrêter pour faire une pause photo : 

  • Santa Barbara : pour ses plages et son Pier qui a un petit air de Santa Monica;
  • Morro Bay : pour voir des loutres de mer;
  • Elephant Seal View point : franchement archi cool, on est vraiment pas loin des éléphants de mer et des lions de mer, surement l’arrêt à ne pas louper;
  • Sand Dollar Beach, pour une belle vue qui te fait prendre un rocher pour une baleine dans le feu de l’action;
  • Big Creek Bridge : climax aussi de cette aventure quand il n’est pas dans la brume !

Où dormir en van sur la Highway 1 ?

Attention, si vous souhaitez dormir en van : sachez qu’il est normalement interdit de dormir sur le bord de la route. Les rangers sont mobiles et très présents. Ils pourront venir vous déloger à n’importe quel moment de la nuit. Si vous souhaitez du coup prendre un emplacement de camping, ils sont souvent bookés des mois à l’avance donc..

Nous avions dormis dans des National Forests aux alentours. Attention, un détour d’une heure est à prévoir, sur un chemin pas très praticable donc à éviter de faire de nuit.

Pour rappel, vous avez le droit de poser votre tente et votre van presque où vous voulez dans les National Forest aux États-Unis. A ne pas confondre avec les Réserves Nationales, parc nationaux et autres zones protégées.

❤️ San Francisco, on aime ou on aime pas ?

Personnellement, San Francisco a été largement à la hauteur de nos espérances. Première ville des Etats-Unis après Las Vegas, nous avons été charmés par ses maisons victoriennes qui contrastent avec les hauts gratte-ciels du centre des affaires. Chaque rue est une photographie à prendre avec les yeux et il faut bien plus que 3 jours pour découvrir tout ce que la ville a à offrir au visiteur. Ville très photogénique, un air de déjà-vu nous a suivi le long de notre weekend de part les scènes de films qui y ont été tournées (dont voici la liste complète) mais aussi par les nombreux clichés observés le long de notre vie. 

Cependant, de la même façon qu’à Vegas, le contraste de richesse affiché nous a beaucoup chamboulés. Nous ne sommes pas habitués, en France, à voir autant de sans-abris, au pied des immeubles de grandes machines à dollars comme Salesforce ou WeWork. Si la pandémie l’a accentuée, cela ne date pas d’hier et nous questionne sur le modèle américain, qui laisse ses citoyens, de toutes les couleurs, dans la rue et dans la drogue. Un sentiment de sécurité qui peut vite s’atténuer au simple coin d’une rue où donner une tente débloque plus de subventions que de reloger.

On continue notre route vers Los Angeles et espérons trouver des réponses à nos questions sur ce modèle le long de notre route, au gré des rencontres avec le peuple américain ! Nous vous laissons avec cette course poursuite dans les rues pentues de San Francisco du film “Bullitt” avec ce beau gosse de Steve McQueen aux palettes.

🚦On n'oublie pas de sauvegarder pour son week end à San Francisco

PINTEREST san francisco
epingle pinterest sf
alamo square pinterest
- 31 janvier 2022

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 jour 1 corail popup