Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Sapa au Vietnam : Trek et séjour chez l’habitant, notre expérience immersive avec Pang
Asie, Destinations, Vietnam

Sapa au Vietnam : Trek et séjour chez l’habitant, notre expérience immersive avec Pang

Tout juste débarqué à Hanoi, votre regard se perd sur cette grande image publicitaire donc le vert n’a rien à envier au plus beau des caméléons. Au Vietnam, Sapa est la région mise en avant sur tous les guides : une belle succession de rizières vertes à perte de vue qui en feraient pâlir d’envie les terrasses incas !

Nous avons hésité à nous y rendre pour plusieurs raisons. D’abord, la saison. Nous y serons après la récolte du riz, cyao le vert et bonjour la godasse marin. Nous savons donc d’avance que ce ne sera  pas la même expérience verdoyante. Ensuite, la réputation hyper touristique de Sapa au Vietnam. Sur différents blogs, nous lisons au sujet de la mendicité infantile, des constantes sollicitations, des prix pratiqués.. 

Bref, vous savez qu’on aime démêler le vrai du faux et si on a bien appris une chose en voyage, c’est de ne jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire aujourd’hui. Donc on a pris la route de Sapa au Vietnam et on vous emmène avec nous chez Pang, notre contact local sur place !

Cet article peut contenir des liens affiliés. Quand vous réservez un hôtel, un restaurant ou une activité via ce lien, nous touchons une petite commission de la part de l’annonceur, sans frais supplémentaires de votre côté 🙂.
carte paresseux curieux sapa itineraire vietnam

💖 Arrivée à Sa pa et rencontre avec Pang

Matinal. Nous arrivons à Sa Pa en bus depuis Ha Noi à 5h30 du matin. Une horaire pas spécialement agréable, on ne vous le cache pas. Le premier constat de cette aventure est sans appel : le froid nous saisit. 12 degrés et autant de petites dames qui nous proposent de venir séjourner chez elle ou leur service de guide. Plutôt insistante et commerciale, nous nous attendions pas à un tel réveil. En revanche, la personne que l’on attendait est là.

Pang nous extirpe de la foule pour nous emmener petit-déjeuner chez Anh Nhi Restaurant. Son mari est venu prendre en charge nos backpacks. Après ces quelques mois en Asie, nous nous sommes même plus surpris que 4 énormes sacs puissent être arrimés à un scooter. Un pancake et une banane plus tard, on est prêt à faire la rencontre du reste de notre groupe. 

ville de sapa au vietnam

Sapa est une ville étonnante. L’architecture a un petit air de Suisse autour du lac, avec des maisons colorées, de grandes fenêtres et une église en pierre. Ce qui nous fait dire que nous ne sommes pas en Europe ? Les toits des temples et les lanternes suspendues aux fenêtres. Les premières sollicitations sont présentes bien qu’il n’y ait pas âme qui vivent à cette heure-ci. On nous proposera plusieurs fois d’acheter un bracelet ou une petite pochette. 

8h, l’équipe de 5 est au complet pour ce premier jour de trek au Vietnam, qui relie Sa Pa à Hau Thao, le village où vivent Pang et sa famille.

🌾 Premier jour de trekking à Sapa au Vietnam

20 kilomètres au milieu des rizières et des villages. Certains passages se font le long de la route ou d’un chemin bien tracé alors que d’autres empruntent la route des buffles d’eau au milieu des champs. Si ces derniers sont fleuris de bleuets, les rizières sont, elles, plutôt marrons, avec un espèce de brouillard ambiant qui rend les photos compliquées.

memoji elisa 2

Contrairement à l’Île de Bali par exemple, où le riz est planté 3 fois dans l’année, ici, il n’y a qu’une seule récolte qui a lieu entre septembre et octobre. En effet, il fait trop froid après novembre pour que le riz puisse repousser. La meilleure saison pour les voir vertes est donc le mois de juillet (mais c’est aussi la saison des pluies).

Dès le début du périple, nous sommes surpris de constater que 3 dames d’âges différents se sont jointes à notre groupe (qui est maintenant plus une caravane). Pang nous explique qu’elles vont nous accompagner et nous proposeront d’acheter quelque chose au déjeuner. La plus vieille parle plutôt bien anglais et on échange quelques mots sur sa famille, le village etc.. Toutes nous fabriquent des couronnes, bâtons, petits chevaux .. avec les plantes que l’on rencontre sur la route. Nous les garderons tout du long (et bien entendu nous leur achèterons un petit bracelet au moment du repas).

Vivre de l’artisanat.. et du tourisme !

Sur la route, Pang ouvre son grimoire botanique : l’indigo ou le chanvre représentent l’essentielles dans la confection de l’artisanat local. On échange avec elle sur la fabrication, la commercialisation et la vie des différents villages que l’on rencontre sur le chemin. Quelle chance de pouvoir enfin dialoguer en Anglais avec un Vietnamien !

Nous visiterons par exemple ce jour-là une fabrique de tissus pour la maison, de teintures et de veste. Bien que destinées aux touristes de passage, le travail pour réaliser une pièce reste colossal. Teintée à la main puis tissée. Si la manne touristique est évidente, chaque membre de la famille a sa veste aux motifs personnalisés et on retrouve les habits traditionnels lors des cérémonies ou des évènements publics (comme une visite au marché).

Petit topo sur l'ethnie Hmong Leng

La communauté des Hmong Noirs est l’une des ethnies majoritaires de la région de Sapa, mais plus largement du Nord du Vietnam. Ils ont leur propre langue et croyances. La communication est principalement orale entre les membres de la communauté. Ces dernières sont plutôt fermées et la relation avec la famille est primordiale. Les mariages ont par exemple lieu au sein d’un même groupe. 

On peut reconnaître les membres de la communauté Hmong à leur tenue traditionnelle (attention n’allez pas croire qu’ils s’habillent comme ça tous le temps). L’habit est généralement de couleur noire ou bleue très foncée avec des broderies. Si celui de l’homme est plu sobre que celui de la femme, on retrouve toujours des touches de couleur vive. Chaque groupe adopte un type de broderie et une couleur. Un vrai travail d’orfèvre puisque la veste peut prendre des mois à être réalisée ! 

Si l’ethnie des Hmong, dont Pang notre hôte Pang appartient, est majoritaire, d’autres minorités se partagent les terres de la région. On retiendra aussi les Red Dao (ou Dao Rouge) dont les turbans de la même couleur sont facilement reconnaissables ou encore les Tay pour ne citer qu’eux.

village et artisanat

👍🏼 Séjour chez l’habitant à Sapa au Vietnam : ça donne quoi?

Nous arrivons chez Pang juste avant le goûter vers 16h. Mariée, elle vit dorénavant dans la maison de la famille de son mari. On fait donc la connaissance de sa belle-famille et de ses deux adorables et farceuses petites filles.

Pang a 22 ans. Elle s’est mariée à 17 ans (et c’était la dernière de ses amies). Dans les villages, les enfants vont à l’école jusqu’à 15-16 ans, lorsque c’est encore gratuite. Après, c’est 600 000 dongs (23€) par mois. C’est souvent bien trop pour les familles qui n’envoient pas leurs enfants en ville continuer leurs études. Ils rentrent donc plus tôt dans l’âge adulte. Il est légitime de se poser la question du libre-choix dans cette situation de notre point de vue occidental. Mais lorsque l’on interroge Pang sur : “et si un jeune souhaite partir du village pour vivre une autre vie”, elle nous répond en souriant “pourquoi faire ? On est mieux ici !”.

Le logis

La maison principale est simple. Pang, son mari et ses filles dorment à l’étage, ses beaux-parents derrière la cuisine. Le salon n’a ni canapé, ni télévision. A la place : une nouvelle machine à karaoké qui fait la fierté de Pang (oui, c’est vraiment un truc ici). La cuisine se compose d’un grand foyer qui permet de chauffer aussi ce grand espace commun. Nous dormirons dans la maison secondaire flambante neuve et tout juste laquée disposant de 8 chambres.

A côté, nous avons les sanitaires : nous sommes étonnés d’y trouver de l’eau chaude. Les animaux sont gardés prêts de la maison, j’ai nommé une maman cochon et ses petits. La famille a aussi un buffle et des poules. Un set classique de la campagne Vietnamienne.

A quoi ressemble un dîner à Sapa au Vietnam ?

On se met à table aux alentours de 19h. Au menu, on se partage plusieurs plats, que l’on accompagne avec du riz blanc. Porc cuisiné de différentes manières, spring rolls, légumes, de la pomme de terre au chou chinois, super bon ! Pendant notre voyage au Vietnam, nous avons constaté que cette façon de manger était recurrente chez les familles, du riz blanc et des accompagnements à partager.

memoji elisa 2

Ne manquez pas de demander à Pang de participer à la confection du repas ! L’occasion de mettre la main à la pâte et d’apprendre à faire des spring rolls.

diner sapa au vietnam

Après manger, place au spectacle. La machine à karaoké trouve vite sa place entre nous et la bouteille d’alcool de riz. Un super moment diffusé en live auprès des autres habitants du village (parce que si y’a pas d’eau potable, y’a quand même la 4G et Facebook Live).

😴 Deuxième jour de trekking : 23 kilomètres au compteur

Conflit de voisinage

Pour cette deuxième journée, c’est Vu, la maman de Pang qui sera notre guide. A 40 ans, elle est déjà plus de 6 fois grand-mère ! Elle nous accueille avec un rire que l’on est pas prêt d’oublier de si tôt.

Le groupe aime le challenge et choisit le grand trek qui nous fait traverser différents villages de Sapa au Vietnam, afin d’atteindre Thanh Kim. Le chemin, très nature, nous emmène haut dans la montagne, à flanc de colline. Vu s’arrête, l’air agacé, en regardant une tranchée. Elle nous explique que c’est sa terre et que quelqu’un a fait ce trou sur son terrain. Il va falloir demander à la police de faire un constat etc.. Ce n’est apparemment pas rare, même entre les personnes du même village !

Rencontre avec les Red Daos, autre ethnie vivant à Sapa au Vietnam

Nous arrivons ensuite à Thanh Kim qui est le lieu de résidence de l’ethnie des Red Daos. On est impressionnés par leur chapeau orné de petites pièces et la couleur flamboyante de leur tenue (qui tranche avec la noire des Hmongs). Les motifs tissés par les femmes sont aussi différents.

memoji elisa 2

On vous a dit que chaque ethnie a une personnalité forte ! Ici, nous sommes face à des maîtres de l’herboristerie. En effet, les Red Daos maîtrisent très bien l’art des plantes pour se soigner. Autre spécificité, les cheveux sont très importants au sein de ce groupe (oui, ça n’a rien à voir!). Les femmes les font pousser au maximum mais les rasent au niveau du front. Puis, elles les cachent enroulés sous leur turban coloré. Certaines se rasent aussi les sourcils. La légende prête cette tradition à la pêche malheureuse d’un cheveux dans la soupe d’un roi qui n’a pas voulu que ça se reproduise ! Heureusement qu’il n’a jamais manger à la cantine du collège celui-là, ça aurait mal fini.

Fin de journée et arrêt chez Vu

Le chemin du retour se prolonge sur le long de la route. Les paysages sont beaux mais la proximité d’autres véhicules et le soleil la rendent un peu plus difficile. On traverse des villages plus développés. De retour à Hau Thao, on fait une halte chez Vu. Son terrain abrite les maisons de ses 5 fils. On lui dit en riant qu’à elle seule, avec sa famille, elle constitue un vrai village ! Elle insiste pour qu’on essaie les tenues traditionnelles. Les borderies rendent la veste extrêmement lourde et chaude. On se demande comment elle a pu marcher toute la journée avec ça sans mourir de chaud !

A côté de la maison principale, on trouve un atelier de tissage avec quelques machines à coudre. Avant la fête du Têt, la cheffe de famille doit réaliser une nouvelle tenue pour chacun des membres. Une tâche colossale !

La fin de journée sera bercée d’un bon repas et de discussions entre voyageurs au coin du feu. On a laissé le karaoké de côté pour ce soir. Nous passerons aussi de long moment à jouer avec les filles de Pang qui sont absolument adorables et nous font mourir de rire !

vue village sapa

🏞 Troisième jour de marche à Sapa : cascade et village

Nous partons de Hau Thao pour notre dernier jour de trekking à Sapa avec Pang. Il nous faudra une petite heure pour rejoindre la cascade qui se trouve de l’autre côté de la rivière. Le pont qui mène de l’autre côté est de loin le plus impressionnant. Moins que les enfants qui s’amusent à escalader les rochers en tout cas ! 

La deuxième partie de la marche se poursuit dans la fôret de bambous. Un changement de paysage enchanteresque. Nous découvrons un peu plus la vie des villages que nous traversons ! Nous avons particulièrement aimé le dernier petit village de Cat Cat, bien que très touristique, avec des petits cafés et boutiques fleuris. Un dernier déjeuner et il est temps pour nous de quitter Pang pour reprendre la route après une série de portraits au bord du lac.

💶 3 jours de trek à Sapa au Vietnam : le prix

Trek à Sapa avec Pang et sa famille

Il faut compter 5 000 000 de dongs (soit environ 165€) pour deux personnes pour cette excursion de 3 jours avec Pang. Cela inclut le logement, la nourriture, l’accompagnement et des petites surprises à la fin (on ne vous en dit pas plus!). 

Nous avons reçu beaucoup de retours très positifs de voyageurs suite à leur expérience avec Pang et sa famille. Une occasion extraordinaire de communiquer en anglais avec quelqu’un de notre âge sur une réalité tout à fait différente de la notre. Passionnant ! 

Pang prend aussi en charge toutes vos valises lors de votre arrivée. Comme ça vous pouvez démarrer le trek directement avec un petit sac léger pour la journée !

Les autres treks à faire dans la région de SAPA

Il y a autant de manière de relier les villages ethniques de SAPA que de guanacos en Bolivie. Si certains partent de Cat Cat, d’autres opteront pour loger directement dans le village de l’habiant. Etant donné que la majorité des déplacements se fait à pieds, vous rayonnerez autour de votre hébergement. 

Pang habite à quelques kilomètres au Sud de SAPA. Il est tout à fait possible de partir en direction du Nord et du village de Tan-Phin ou encore plus au Sud à celui de Ta Van.

😇 Quelques informations pratiques pour préparer votre trek à Sapa au Vietnam

Que prendre dans son sac à dos ?

Si à Hanoi vous ne saviez plus que faire de votre corps parce qu’il faisait trop chaud.. gare à vous à Sapa ! Nous avons sorti les doudounes et même les polaires en fin de journée ! Voici une petite check-liste de quoi prendre avec vous dans votre petit sac de trek !

  • Polaire ou pull (voire doudoune si il fait vraiment froid)
  • Deux paires de chaussettes
  • Pantalon de randonnée (attention aux shorts trop courts qui peuvent être mal vus par les locaux)
  • 3 T-Shirts
  • 1 drap de soie si vous êtes un peu tatillon sur la literie
  • Une gourde + Paille filtrante (évitons le plastique)
  • Chaussures de randonnée
  • Du cash (au minimum de quoi payer le tour, il y a peu de banques sans frais à Sapa) pour s’acheter des snacks en route ou craquer pour de l’artisanat local

Treks et randonnées sans guide à Sapa au Vietnam

Certains sentiers à travers la vallée de Sapa sont faciles à trouver et souvent arpenter par d’autres randonneurs. 

Il est tout à fait envisageable de partir seul sans guide pour des expéditions allant d’une journée à plusieurs nuitées ! Utilisez Google Maps pour géolocaliser les Homestay (séjour chez l’habitant) sur votre route.

Parmi les itinéraires disponibles, on pourra prendre la direction du village de Hau Thao, dans la vallée ou jusqu’à Ham Rong ou Lao Chai. A vous de chercher celle qui vous fait le plus envie !

Quand aller visiter les rizières de Sapa au Vietnam ?

La meilleure période pour visiter les rizières de Sapa au Vietnam est généralement entre les mois de juillet et septembre. Pendant cette période, les rizières sont (normalement) d’un magnifique vert éclatant, et les récoltes ont lieu, ce qui ajoute à l’atmosphère authentique de la région. 

memoji elisa 2

Attention, en juillet il pleut encore beaucoup ce qui peut rendre le trek à Sapa au Vietnam un peu compliqué !

Aussi, la période de mars à mai est également une bonne option. Les rizières commencent à être irriguées, créant des reflets d’eau magnifiques. Les températures sont douces, et les journées sont ensoleillées, ce qui en fait une autre plage populaire pour les voyageurs.

Autres activités à faire à Sapa

Si vous avez envie de rester dans les environs, il y a d’autres activités à faire autour de la ville de SAPA. Certaines sont très touristiques, prenez donc vos précautions (aka arrivez très tôt) pour éviter la foule. Sa Pa est vraiment une ville surprenante surtout au bout du lac avec tous ces bars et restaurants.

Monter au Fansipan

Surnommé le toit de l’Indochine, c’est le sommet le plus haut du Vietnam. Plus qu’une simple montagne, il s’agit d’un complexe spirito-touristique avec de nombreux temples et points de vue à explorer.

Deux manières d’y arriver (et je vous laisse deviner la plus populaire..) : marcher ou prendre un téléphérique. Ceux qui choisissent l’option facile pourront jouir de très belles vues sur la montagne empruntant l’un des téléphériques les plus longs du monde ! 750 000 dongs soit environ 30€ le trajet aller-retour pour s’offrir le luxe d’atteindre le sommet sans transpirer.

Si vous avez envie de marcher (et de souffrir un peu), comptez 2 à 3 jours pour réaliser l’ascension.On vous laisse avec le descriptif complet d’Authentik Vietnam qui raconte le trajet mais aussi ce que vous trouverez en haut.

Le Love market

Le Love Market est une tradition ancestrale des minorités ethniques de Sapa, en particulier des Hmongs et des Dao rouges. Il se déroule généralement le samedi soir.

C’est un lieu de rencontre pour les jeunes hommes et les jeunes femmes célibataires de différentes ethnies. Les jeunes gens se rassemblent pour discuter et chercher potentiellement l’amour. Chacuns portent leurs plus belles tenues traditionnelles, avec des broderies et des ornements en argent, le tout accompagné de musique traditionnelle.

Le marché de Coc Ly

Marché traditionnel qui a lieu chaque mardi matin, Coc Ly est l’occasion de rencontrer toutes les ethnies au même endroit ! Attention les yeux, les costumes traditionnels vont vous en mettre plein la vue (et peut être l’étal de viande aussi). 

Si vous êtes courageux, vous pouvez y goûter des abats de cheval, le plat typique de la région ! 

Visiter Ta Van et Ta Phin, deux villages peu connus

A Ta Van, vous pourrez rencontrer l’ethnie des Giay qui pratique l’agriculture inondée en bas de la vallée. Il vous faudra continuer 7 km plus bas pour goûter au savoir faire des Red Daos en matière de.. spa ! 

En effet, c’est ici que vous aurez la chance de vous baigner dans un bain d’herbe médicinale. Une expérience unique en son genre !

La Silver Waterfall et Love Waterfall

Deux cascades très populaires dans les environs de SAPA. Les amateurs de pauses longue en photographie ont de quoi s’amuser. 20 000 dong l’entrée pour la première et 70 000 dong pour la seconde.

Comment se rendre à Sapa depuis Hanoi

Pour vous rendre à Sapa depuis Hanoi, vous avez plusieurs options de transport. Si vous pouvez prendre un avion ou un chauffeur privé, ce n’est pas ces options qui sont les plus simples.

Aller à Sapa en bus : ce que nous avons fait !

Les bus sont une option plus économique pour se rendre à Sapa depuis Hanoi. Plusieurs compagnies de bus proposent des trajets quotidiens entre Hanoi et Sapa. 

Ils sont plus ou moins confortables et tenez vous bien, avant d’arriver dans le bus final, peut être passerez vous par 3 minis-vans qui feront le tour d’Hanoi avant d’être déposés en bord de route pour attendre votre véhicule (véridique).

memoji elisa 2

Le trajet jusqu’à Sapa au Vietnam dure généralement entre 5 et 6 heures, en fonction des conditions de circulation. Moins de 10€ pour arriver à 5h du matin, on vous conseille de prendre le bus le plus tard possible si vous ne partez pas en journée !

L’alternative : aller à Sapa en train

Prendre le train est une option populaire pour se rendre à Sapa. Les trains partent de la gare de Hanoi et arrivent à la gare de Lao Cai. De là, vous pouvez prendre un taxi ou un minibus pour rejoindre Sapa, située à environ 38 km de distance. Les trains offrent différents types de couchettes, allant des sièges classiques aux couchettes molles et dures. Il est recommandé de réserver à l’avance, en particulier pendant les périodes de pointe touristique.

memoji elisa 2

Si cette option peut être sympathique, nous avons préféré le bus qui nous épargnait un changement à Lao Cai. l’option est aussi plus coûteuse avec un minimum de 15€ par personne le billet.

sapa train station

🥰 Alors : ça vaut le coup : notre avis sur Sapa

Passer ces 3 jours avec Pang et sa famille est l’expérience qui nous manquait pour intérargir et comprendre le peuple Vietnamien. Une immersion dans la vie rurale que nous ne sommes pas prête d’oublier. La ville de Sapa en elle-même ? Port de transit, très touristique, beaucoup de sollicitation. Finalement pas très intéressant mais nous n’y sommes pas restés. 

On ne va pas cacher que la balade dans les rizières n’était pas la plus impressionnantes de notre vie (compte tenu de la saison) mais la possibilité d’échanger avec Pang sur sa vie était absolument géniale. Nous ne doutons pas qu’en Juillet, la carte postale de l’aéroport ne ment pas. En revanche, la chaleur et la générosité du foyer de Pang nous a fait passé un moment fascinant et délicieux. Se régalant de la délicieuse nourriture de la famille, tant pour notre corps que pour notre âme !

On recommande de faire cette activité à Sapa au Vietnam si vous ne vous sentez pas assez à l’aise pour faire la boucle d’Ha Giang par exemple, qui est aussi l’occasion de rencontrer des locaux. Si certains temps forts sont de belles mises en scène pour les touristes, on peut vite disparaitre dans la campagne et ses villages. Marcher au milieu de la nature tout en écoutant les histoires du quotidien était de beaux moments. Merci Pang !

memoji elisa 2

memoji elisa 2

memoji elisa 2

memoji elisa 2

memoji elisa 2

memoji elisa 2

memoji elisa 2

memoji elisa 2

memoji elisa 2

memoji elisa 2

memoji elisa 2

memoji elisa 2

Les plus curieux pourront pousser leur exploration un peu plus loin pour aller tâter les spots de Seminyak et Kuta !

memoji elisa 2 memoji elisa 2 memoji elisa 2 memoji elisa 2 memoji elisa 2 memoji elisa 2 memoji elisa 2 memoji elisa 2 Fait curieux, l’eau sacrée provient d’une source d’eau douce alors que nous sommes entourés d’eau salée ! Personne ne sait vraiment comme elle est arrivée ici.

📍 Enregistre cette idée de trek à Sapa au Vietnam

pinterest pin vietnam sapa
trek sapa vietnam pinterest epingle
sejour chez l'habitant sapa
- 20 mai 2023

4 Commentaires

  • Visiter la région de Belimbing à Bali : un secret encore bien gardé 28 mars 2024 at 4:53 am

    […] utiliser des méthodes traditionnelles comme la fertilisation avec les vaches. Un peu comme à Sapa au Vietnam, les rizières sont agencées en terrasse suivant le profil de la […]

    Reply
  • Visiter Luang Prabang au Laos : le guide complet pour votre visite 23 décembre 2023 at 12:34 am

    […] un trajet absolument interminable depuis Sapa au Vietnam, nous voici rendus à visiter Luang Prabang au Laos où nous allons rester une dizaine de jours. […]

    Reply
  • Tristan 19 août 2023 at 4:36 am

    Bonjour,
    Les paysages, les découvertes culturelles et la connexion avec la population locale rendent vraiment votre voyage inoubliable.
    Merci de partager.

    Reply
    • Elisa Bonneau 11 septembre 2023 at 4:37 pm

      Merci beaucoup Tristan ! C’est vrai que c’est ce qu’on a adoré pendant ce trek à Sapa !!

      Reply

    Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    offre nous un café les paresseux curieux