Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Que faire à Ubud ? Temples, restaurants, rizières, le guide ultime !
Asie, Destinations, Indonesie

Que faire à Ubud ? Temples, restaurants, rizières, le guide ultime !

Seminyak, Kuta, Canggu c’est une bonne ambiance mais niveau culturel c’est un peu creux. Pour ceux en quête d’un voyage didactique à Bali, c’est à Ubud que votre curiosité sera satisfaite.

Capitale culturelle de l’île des “mille dieux” , les traditions ancestrales Balinaises viennent remplacer les belles plages de la côte. Que ce soit dans la ville ou aux alentours en louant un véhicule, il y a beaucoup de choses à faire et à voir. Tant est si bien qu’on pourrait y passer 10 jours sans avoir tout vu. Bien sûr, certains lieux sont devenus vite très touristiques en quelques années tandis que d’autres restent encore inconnus du grand public et hors des radars des tours opérators. C’est cette diversité qui nous a plu et la possibilité de s’enfoncer dans des espaces insoupçonnés.

On vous emmène avec nous dans ce guide de Ubud entre temples, artisanats et balades dans les rizières. Que demander de mieux ? Ah oui, du beau temps et pas trop de pluie.

🍚 Se balader dans les rizières depuis Ubud à Bali

Levez la main si vous n’avez jamais eu sous les yeux ces magnifiques photos de rizières en terrasse balinaise verdoyantes. Un chapeau pointu et une longue robe sur une balançoire avec en arrière-plan des courbes exquises. Bienvenue sur la très classique, mais pas moins impressionnante, carte postale balinaise ! Cependant, il y a autant de rizières à Bali que de cérémonies religieuses (et c’est peu dire) et on peut ne plus savoir où donner de la tête. Que faire à Ubud pour voir de belles rizières ? Voici 3 idées de balades pour découvrir de belles rizières à Bali !

La plus connue : Tegalalang Rice Terraces

Situées aux portes du Nord d’Ubud, à peine 30 minutes en voiture ou scooter, c’est sans nul doute notre lauréat des rizières à Bali. Coincés entre deux collines, les rizières de Tegallalang et leur localisation audacieuse sont un délice pour les yeux. Elles ne sont pas visibles immédiatement et on ne lui aurait pas attribué naturellement le prix de “rizière la plus accessible de l’année”. Le long de la route se sont cependant implantées de nombreux cafés qui ont construit leur propre passage ainsi que des installations. Comptez par exemple 150 000 roupies (soit 10€) pour un tour de balançoire photographique.

On vous conseille de passer par cette entrée pour avoir accès à un petit pont qui vous permettra d’enjamber le ruisseau et explorer la suite du sentier. S’engager est une excellente idée, les terrasses dans le renfoncement sont absolument splendides ponctuées de petites tables pour boire sa coco. Au final, en arpentant le sentier doucement et en sortant par le XXXX nous sommes restés plus de 3h à nous imprégner de cette verdure.

Informations pratiques sur la visite des rizières de Tegallalang à Ubud, Bali : l’entrée coûte 10 000 roupies par personne et inclut le parking. Ensuite, pour utiliser le pont, il faut acheter une bouteille d’eau à 10 000 roupies au péage juste après. N’oubliez pas de prendre des chaussures adaptées pour votre visite. Ce serait dommage de glisser parce qu’on est venu en tongs et qu’il a plu la veille.

visiter tegalalang ubud bali

La plus facile d’accès a pied depuis le centre ville : Sari Organic Walk

De manière générale, pas besoin d’aller bien loin à Bali pour voir des rizières, il y en a partout. Ubud ne fait pas exception à la règle avec le Sari Organic Walk qui sillonne les terrasses agricoles (sur Google Maps). Vous allez pouvoir suivre un petit sentier au milieu de plusieurs rizières toujours exploitées par les habitants. Ce sera aussi l’occasion pour vous de manger un bon Nasi Campur, Mie Goreng ou Gado-Gado (plats emblématiques de l’Indonésie) au Warung Sweet Orange, idéalement situé avec une vue magnifique sur les rizières. 

sweet orange warung walk ubud

Suivant le moment de votre visite, elles peuvent être boueuses, vertes ou dorées. Les travailleurs sont tour à tour des hommes mais aussi des canards ou des oiseaux, eux aussi employés saisonniers. Le riz occupe une place centrale dans la culture balinaise. Son entretien n’en reste pas moins très difficile. Si le sujet vous intéresse, on vous invite à regarder ce petit format de 15 minutes sur la culture du riz à Jatiluwih par Faux pas rêver. On en apprend un peu plus sur l’organisation de la moisson mais aussi sur le Subak, un système d’irrigation partagé entre les membres d’un même village. Si ce dernier est bouché, tout le monde participe ainsi à sa réparation. Un aspect communautaire passionnant qui tend cependant à disparaître avec de moins en moins de jeunes intéressés par ces métiers.

L’accès au chemin de la Sari Organic Walk est gratuit.

La plus perchée : le Ridge Walk

Autre balade accessible à pied depuis le centre de Ubud à Bali, nous recommandons le Ridge Walk. Colline entre les collines, le sentier vous emmène sur la cime d’un parcours entre jungle et rizières à quelques minutes seulement du vacarme des scooters. 


Après une légère montée, le Campuhan Ridge Walk frôle d’abord quelques temples, puis de la forêt et enfin des rizières vertes fluos lors de notre passage. On vous conseille d’y aller au lever ou au coucher de soleil pour profiter d’une belle lumière.

memoji elisa 2

La balade pédestre est pavée, gratuite et ne présente pas de difficulté particulière. Comptez 1h aller retour (ce n’est pas une boucle). Vous pouvez entrer par le bas XXX ou par le haut au Karsa Café. Les échoppes du village en haut de la Ridge Walk expose les peintures et œuvres des artistes locaux.

Quand visiter les rizières à Bali ?

Les plus belles rizières sont celles que vous n’avez pas encore découvert. Ce sont celles que vous croisez par hasard au détour d’une route que vous n’auriez pas voulu prendre. Jaune ou verte, faites votre choix mais il faut éviter d’arriver après la récolte ou avant la plantation. Puisqu’à Bali on effectue 2 à 3 récoltes par an, difficile de se prononcer sur des dates fixes pour voir de belles rizières verdoyantes.

Pour nous, Septembre, juste avant la saison des pluies, était un mois idéal pour les voir bien vertes !

🛍 Que faire à Ubud : édition shopping !

Des trottoirs quasi inexistants à partager avec chiens et commerces. Certains passages chaotiques obligent à passer sur la route, et là attention aux scooters prêts à vous embrocher. Ceci dit, on peut aisément attribuer à la ville d’Ubud le prix de la plus piétonne d’Indonésie. C’est aussi sans doute le meilleur endroit pour acheter vos souvenirs à bons prix. Si vous avez quelques adresses d’exception, il y a en a pour toutes les bourses. Attention à ne pas oublier de négocier les tarifs comme l’explique très bien cet article du Washington post.

Que ramener comme souvenir de Bali ?

  • de l’encens : Bali a une odeur et elle est unique. Quoi de mieux que de garder une empreinte olfactive de votre voyage une fois à la maison;
  • un sac en osier : maîtres dans l’art d’utiliser les plantes pour toute sorte de choses, vous avez un super sac qui sent bon l’osier pour moins de 10€;
  • un sarong : l’habit traditionnel Balinais. On se sert de cette étoffe pour se couvrir dans les temples principalement. ça a l’air bête comme ça, mais c’est super utile dans plein de circonstance un sarong, on ne regrette pas d’avoir acheté le notre;
  • des objets à base de noix de coco : les balinais sculptent toute sorte de choses sur ces fruits, ce n’est pas vraiment notre tasse de thé mais on reconnaît l’habileté de ce travail !
  • des produits de beauté : huile de coco, savon frangipanier, baume du tigre.. on vous conseille Bali Buda Café pour faire votre shopping;
  • des produits d’artisans locaux : meubles, masques sculptés en bois, poupées en cuir, sarong traditionnel, tissus et peinture.. on commence à chiffrer un peu mais ce sont des pièces d’exception et souvent uniques. L’artisanat Balinais, c’est quelque chose.

Attention à l'arnaque..

Nous avons aussi lu que beaucoup de personnes conseillent de ramener des bijoux en argent, des sculptures ou encore des tissus batik (pour en savoir plus sur cela, on vous invite à faire un tour sur notre article sur Yogyakarta, la capitale du batik). Attention cependant si vous n’êtes pas capables de distinguer “le vrai du faux”. En effet, beaucoup de choses sont aujourd’hui importées de Chine (comme partout) et vous être facturées bien plus que ce qu’elles ne valent.

Où aller pour acheter des souvenirs peu chers à Ubud à Bali ?

D’antant il y avait un grand marché couvert dans le centre de la ville. Septembre 2022 il est pleine rénovation. Si vous cherchez “Night Market” c’est sur cela que vous tomberez sur Google Maps. Pas d’inquiétude, les marchands n’ont pas cessé leur activité et leur stand se sont délocalisés dans les rues adjacentes ! Vous pouvez aller au Ubud Market ou sur cette grande rue à côté du palais.

Le Morning Market est aussi un chouette endroit pour faire ses amplettes. Vous y trouverez les magnifiques couteaux que nous avons utilisé durant notre cours de cuisine.

Que faire à Ubud si on veut ramener un masque traditionnel ? Visiter le village de Mas

La village de Mas est situé à 15 minutes en scooter du centre ville de Ubud. Les alentours n’invitent pas le voyageur à s’arrêter. C’est juste un endroit quelconque de la route menant à Ubud. Cependant les devantures et petits panneaux cachent l’essence même du phénoménal artisanat balinais. Fabricants de masques, de statues, de meubles, fenêtres, tables portes et j’en passe, nous avons été fascinés par tant de savoir-faire. 

A Mas notre but était précis : rencontrer un fabricant de masques traditionnels Balinais.

si on retourne a bali, ce sera pour acheter un masque

Un peu d’histoire sur le concept de masque traditionnel balinais

Considérer ces masques comme simple décoration est une grossière erreur. Ils étaient à la base utilisés dans les danses sacrées pour raconter les histoires hindouistes aux fidèles. Aujourd’hui, certains masques sont toujours destinés à un usage religieux et leur fabrication requiert un rituel très particulier. Fait curieux, si nous accrochons les masques au mur chez nous, ceci est considéré comme un péché par les Balinais. Portes du monde spirituel et des ancêtres, ces derniers doivent être “rangés” dans le temple.

Si les masques complets représentent des dieux ou des personnes nobles, les autres sont symbolisés par des demi-masques. Mimi a eu un coup de cœur pour la figure du Barong. Présent dans les danses que vous pouvez voir à Bali, Barong est le démon du bien, qui est souvent opposé à la sorcière Rangda. On vous apprend à le reconnaître dans la suite de cet article.

masque barong bali

Quel mask maker visiter au Mas ?

Nous en avons deux à vous recommander avec qui nous avons pu échanger sur leur travail. 

  1. Ib Anom Mask Maker : il a repris la tradition familiale et confectionne des masques traditionnels mais aussi d’autres d’inspirations internationales pour des opéras comme la Commedia Dell’Arte. Les détails de peinture sont stupéfiants de précision.
  2. Anom Suryawan : il a participé à de nombreux festivals partout dans le monde et perpétue aussi la tradition familiale. Ses créations propres sont très différentes de celle de son collègue et tout aussi impressionnantes ! On notera notamment le travail sur les crinières et coiffes absolument fascinant.

memoji elisa 2

Combien ça coûte un masque traditionnel balinais ? La durée de réalisation d’un masque traditionnel varie entre 3 et 4 mois. Il y a plus de 30 couches de peintures à superposer. Ainsi, un masque de “grande” taille peut être acheté à partir de 250€ (et ça se comprend) ! N’oubliez pas que c’est une pièce d’artisanat unique et que le choix dépend donc de la disponibilité du moment. Vous pouvez aussi acheter la version touriste, mais après avoir vu les masques des artisans, impossible d’ignorer le manque de finition de ces derniers.

Si vous avez envie d’apprendre à tailler du bois et que vous avez quelques jours, vous pouvez aussi fabriquer votre propre masque auprès de ces deux artistes ! Comptez 30$ la session de 4h. Sinon, nous vous invitons à leur rendre visite dans leur boutique et à discuter avec eux.

💃🏽 Assister à un spectacle de Barong : une belle soirée sur Ubud, à Bali

Un de nos moments préférés à Bali : les spectacles de danses traditionnelles. Après celui du Kecak à Uluwatu (que l’on recommande), nous ne pouvions pas partir d’Ubud sans voir celui du Barong.

Mais qu’est ce que c’est que cette danse ? A Bali on pense que le Bien et le Mal s’affrontent sans fin. Contrairement à la plupart de nos spectacles, il n’y a donc ici pas de gagnants ou de Happy Ending. Deux personnages principaux : Le Barong, avec son visage de Stitch rouge qui représente le Bien, et Rangda, la reine des sorcières, du côté du Mal. On parle de rwa bhineda qui décrit la dualité des forces qui s’exercent sur chaque être humain. Si il y a une victoire de l’un ou de l’autre, cela ne signifie pas que le combat s’arrête pour autant.

Chaque jour à son spectacle. On vous conseille d’aller voir celui du Pura Dalem le mardi soir à 19h30 pour voir un mix de Barong et Legong ! Nous avons adoré l’expérience accompagné d’un orchestre traditionnel. Comptez 150 000 roupies par personne. D’autres théâtres pratiquent des horaires et des jours de spectacle différents si vous n’êtes pas disponible à ce moment là.

Le costume de Barong n’est pas seulement constitué d’un magnifique masque. Il comprend aussi son corps poilu jusqu’à sa queue. Plusieurs kilos d’un ensemble fait main dont les poils sont fait à partir de la crinière des chevaux.

🥘 Que faire à Ubud si on aime la gastronomie ? Un cours de cuisine !

Pourquoi la cuisine balinaise ?

La gastronomie balinaise est celle qui nous a le plus parlé pendant nos deux ans autour du monde. Mais pourquoi donc vous demandez-vous ? D’abord, il y a de nombreuses variations sur les plats du quotidien. Fini le classique riz, viande, crudités d’Amérique du Sud, place aux différentes sauces, beignets, légumes, viandes et.. alternatives végétariennes ! 

C’est le deuxième point qui a conquis nos papilles. Dans beaucoup de pays, il est difficile de trouver des plats du jour bon marché végétarien. Au Vietnam par exemple, Bo bun, Banh Mi et compagnie sont souvent garnis de porc. En Indonésie, tempeh et tofu sont toujours disponibles et surtout.. savoureux ! Faire un cours de cuisine à Bali était donc une évidence pour apprendre à les cuisiner.

Notre expérience avec Casa Luna

Nous avons choisi de participer à la classe de la Casa Luna. Chaque jour, c’est une thématique culinaire différente qui est abordée par l’équipe. C’est autour du poisson que nous allons mettre les mains à la pâte ! Curry de poisson blanc, sambal mais aussi pepes… les plats qui vont composer ce repas sont variés. 

On commence par une présentation des ingrédients. Les épices, plantes ou racines ont pour certain un air de famillres tandis que d’autres nous sont clairement inconnus. On sent, on goûte avant de se lancer dans les préparation. Couper, écraser, hacher, mélanger les épices et autres légumes, Mimi s’en donne à coeur joie et finira les mains toutes jaunes. Lorsque c’est le moment de passer à table, nous avons tous hâte de goûter le fruit de notre labeur. Spoiler alerte : c’était délicieux !

💫 Se faire un petit ciné ? Activité détente à Ubud

Par plaisir ou par occupation, le cinéma est toujours une option agréable. Y a t’il d’ailleurs besoin d’une bonne raison pour y aller ? On vous conseille fortement d’aller voir un petit film au cinéma Paradiso. La programmation change chaque jour. Doigts de pieds en éventail dans des canapés comme à la maison.

Pour 75 000 roupies (soit moins de 10€), vous pouvez choisir un jus, un dessert ou un hot-dog pour accompagner votre film. On y est retourné plusieurs fois tant nous avons été conquis !

porte classique ubud

🛐 Selection des temples à visiter depuis Ubud

Si il y a presque autant de temple que de warungs à Bali, voici notre sélection des temps à visiter depuis Ubud pour les amateurs.

Rappelez vous que pour l’ensemble des lieux spirituels ci-dessous, il vous faudra avoir les épaules couvertes (homme et femme) et les jambes couvertes (uniquement femme). Parfois il sera demandé aux hommes de porter un sarong si vous êtes en short. Il est systématiquement prêté à l’entrée même si les petites dames des boutiques vous feront croire le contraire. Après tout, c’est pour votre bonne fortune qu’elle vous mette la pression !

religion hindouiste bali ubud

Goa Gajah : l’hindouisme et le bouddhisme sous le même toit

Si la légende raconte que le temple serait la création du géant Kebo Iwa, une chose est sûre, Goa Gajah a été construit au 9ème siècle. Sanctuaire de méditation, sa particularité est d’accueillir deux religions. En effet, on retrouve des éléments de l’hindouisme et du bouddhisme. C’est un lieu important mentionné dans certains textes hindouistes sacrés du 14ème siècle !

Goa Gajah, c’est aussi l’occasion parfaite de visiter un lieu sacré avec un guide local. On ne vous parle pas de quelqu’un qui vous fait faire un tour des temples mais bien d’un ou d’une fidèle. Nous avons découvert la culture religieuse balinaise pendant plus de 2 heures grâce à notre charmante guide qui prenait à cœur sa démarche avant de repartir fabriquer ses offrandes. 

De la conception de figurines en pâte à sel à l’histoire de ce mystique endroit, en passant par les traditions balinaises, tout est passé au crible et elle répond à toutes nos questions dans un bon anglais. Vraiment, demandez à votre arrivée d’avoir un guide, pour 150 000 roupies la visite (à partager avec les autres membres de votre groupe), ça vaut vraiment le coup et lèvera le voile sur vos doutes.

Visiter Goa Gajah coûte 50 000 roupies par personne. Savons-nous pourquoi sur Bali il y a autant de cérémonies ? Toujours pas, et c’est un mystère non résolu. 15 minutes depuis Ubud avec votre véhicule.

Candi Tebing Gunung Kawi : style troglodyte

Un temple mystérieux et moins connu dont les origines ne sont toujours pas vraiment claires. L’hypothèse la plus probable est que le temple aurait été construit pour le roi Anak Wungsu. Les Candis étaient dédiés à lui et sa famille. Chacun fait plus de 7m de haut.

Comme à Goa Gajah, on retrouve ici aussi des endroits dédiés aux bouddhistes à l’image des petites caves qui servaient de lieu de méditation pour les moines.

Pourquoi nous recommandons fortement ce temple ? D’abord pour son atmosphère toute particulière, avec des bâtiments troglodytes et une rivière sacrée que vous ne verrez nulle part ailleurs. Ensuite, parce que le paysage est superbe et il y a peu de temples qui viennent avec un supplément rizières. Enfin, ce serait dommage de ne pas visiter l’un des seuls temples d’Ubud où vous serez.. quasiment seul !

memoji elisa 2

L’entrée de Candi Tebing Gunung Kawi coûte 50 000 roupies. Prévoyez bien 2 heures sur place pour profiter des deux parties et prendre éventuellement un guide. Le temple vous accueille par bons nombres de marche à descendre (facile) et à remonter au retour (moins facile).

Tirta Empul et ses piscines de purifications

Que faire à Ubud pour voir à coup sûr les locaux dans leur pratique religieuse ? Aller à Tirta Empul un jour de cérémonie. C’est ce que nous avons fait, et c’était vraiment impressionnant !

Tirta Empul est l’un des temples les plus sacrés de Bali. Il est directement relié aux eaux du Mont Agung, le volcan sacré. Les sources auraient été créées par le dieu Indra, avec des propriétés curatives. Il aurait en effet transformé une piscine ensorcelée par un roi maltinentionnée, qui a failli anéantir son armée. Résultat ? L’armée va mieux et le roi est devenu un caillou. Note pour plus tard : ne pas embêter le dieu Indra.

memoji elisa 2

Comment se passe une cérémonie de purification, le melukat ? Dans la piscine principale, les fidèles doivent passer sous les 28 jets des fontaines dans un ordre précis, de gauche à droite. Mais attendez, il y a 30 fontaines ! Pourquoi on ne se baigne qu’avec 28 alors ? Les 2 manquantes sont destinées à laver les défunts.

Tirta Empul a déclenché deux sentiments en nous. Le premier, la curiosité et l’émerveillement devant ce lieu vibrant. Les balinais arrivent enthousiastes, chargés d’offrandes, en famille pour célébrer cette journée et partager ce moment. Encore une fois, les détails des cérémonies nous échappent mais on ne peut que reconnaître les instants de communion autour du rituel ou du prêtre. Si vous vous demandez que faire à Ubud pour être témoins d’une cérémonie, visiter Tirta Empul un jour sacré peut être une expérience.

memoji elisa 2

Les rizières de Mancingan ont l’air dinguos. Un paysage très scénique où il est possible de suivre un chemin dans les plantations.

Pura Dalem et Saraswati Temple au centre d’Ubud

Comme on vous l’a expliqué plus haut, les temples, ce n’est pas ce qui manque à Bali. Mais si vous vous demandez que faire à Ubud si je souhaite visiter un temple sans prendre un scooter, nous avons la réponse à votre question. 

D’abord, faites un tour au Saraswati Temple. Difficile de passer à côté puisqu’il est en plein milieu de la ville. Malgré l’agitation autour, l’endroit reste assez calme et agréable. Il est plutôt récent et a été construit au milieu des années 50. Sa particularité ? La piscine de lotus située à l’entrée, qui sera d’ailleurs la seule chose que vous allez pouvoir regarder puisque le reste est fermé aux touristes. 

Puis, continuez votre chemin pour notre coup de cœur, le temple de Pura Dalem. C’est ici que vous pouvez assister au spectacle de Barong dont nous vous avons parlé précédemment. Atypique, il est dédié à la déesse de la mort Rangda. On la retrouve partout dans le temple, avec de nombreuses sculptures d’elle en colère, mangeant un bébé et j’en passe. Un temple digne d’un film d’Halloween que l’on vous recommande d’aller visiter !

visiter saraswati temple ubud bali

🙊 La Sacred Monkey Forest de Ubud : un incontournable

Que faire à Ubud si on veut une expérience au poil ?

Activité touristique incontournable lorsque l’on vient visiter Ubud, nous avions peur d’être déçu par la Monkey Forest. Véritable jungle dans la ville, ce sanctuaire pour primates nous a subjugué dès lors que nous nous y sommes aventurés. Une capsule de végétation nous isole soudainement de la ville pour nous inviter à rentrer en harmonie avec la nature environnante. Une bien belle réserve à des fins de conservation et d’études comportementales.

1260 macaques vivent en totale liberté. Les différents groupes se partagent l’espace ce qui évite des conflits territoriaux notoires. Le parcours pavé sillonne la zone et laisse entrevoir différents paysages et ambiances toujours accompagné de la présence des singes.

Temples et ponts sont recouverts d’une épaisse couche de végétation et ornementée d’immenses lianes. On se croirait dans le Livre de la Jungle ! Les singes ne sont pas agressifs, juste un peu curieux alors que nous passons à quelques centimètres d’eux. Lorsqu’un groupe commence à se déplacer, on fait bien sur moins les malins. Ce sont eux les maîtres des lieux. Ils sont si à l’aise à se déplacer !

Les gardiens sont très présents et vaillent à la sécurité du visiteur. Moyennant quelques roupies, le maître vous laissera prendre une photo avec son singe sur vos genoux, épaules ou plus étonnant tête. Des pratiques que nous évitons car  nous pensons que les animaux ne sont pas des attractions. D’ailleurs, n’oubliez pas que leur comportement reste imprévisible et quelques règles importantes sont à suivre pour une visite sereine.

statue monkey forest ubud

Alors, ça vaut le coup ?

Avec les lumières de fin de journée qui transperce le feuillage des arbres, la Monkey Forest est magique. On peut rapidement se retrouver presque seul si l’on commence à prendre les chemins secondaires. Le parc est très grand mais on fait le tour en une bonne heure. Tout dépend de votre rythme. Une visite que l’on a beaucoup aimé et pourtant nous avions d’attentes élevées ! 

La Sacred Monkey Forest est ouverte tous les jours de 9h à 18h. Le ticket est plus élevé que la moyenne, 80 000 roupies (5€) en semaine et 100 000 (6€) le week-end. Comptez 1 à 2 heures sur place.

🦎 Autres activités à faire aux alentours de Ubud

Comme nous ne sommes pas avare en suggestions, on vous donne quelques activités si vous avez encore plus de temps et que vous vous demandez que faire à Ubud à Bali.

Nous les avions enregistrées mais pas faites par manque de temps ou juste jugées trop touristiques :

  • le village de Penglipuran: on y vient surtout pour la grande rue centrale en pente que pour l’authenticité. De petite bourgade, elle est devenue très touristique grâce aux réseaux sociaux. Peu de voyageur restent y dormir ;
  • des cascades en pagaille : Suwat Waterfall, Tibumana Waterfall, Sumanpan Waterfall et Tegenungan Waterfall ;
  • fabriquer son propre cerf volant au Ubud Art Lessons ;
  • la fameuse Kanto Lampo Waterfall : okay, pour celle là, on ne vous a pas dit la vérité car nous l’avons faites. Et ce fut une grande déception, nous avons détesté l’ambiance “50 personnes en train de se prendre en photo”. La cascade en elle même est magnifique. Allez y à l’ouverture à 7h et n’oubliez pas de visiter la cave et le point de vue en hauteur sur la cascade ! 20 000 roupies l’entrée.
visiter kanto lampo waterfall à ubud : on n'a pas aimé

🥗 Où manger à Ubud à Bali ?

A Ubud, on mange bien. Très bien. Tellement bien qu’on ne sait plus où donner de la tête ! Voici notre liste des meilleurs endroits où se régaler à Ubud trier par budget.

Manger à Ubud pas cher

Comme d’habitude, les restaurants les plus économiques sont des warungs servant des plats traditionnels locaux.

  • Warung Sundara : un peu à l’écart du tumulte de la ville, on y mangera un très bon Nasi Campur à moins de 2€;
  • Sweet Orange Warung : au milieu des rizières, parfait pendant une petite balade pour se régaler avec une belle vue et les chants des bebeks;
  • Warung Sun Sun : notre gros coup de coeur bien sûr avec son Nasi Campur digne des plus grands mais aussi d’opportunités de goûter des spécialités locales comme le canard, dit “bebek” pour les intimes;
  • Sudi Mampir Warung : on y va pour l’ambiance, pour manger une cuisine ultra simple sur un air de guitare ;
  • Ojas Prana Warung : un warung simple sans chichi mais tenu par une famille souriante;
  • Tinos Warung : si vous voulez manger un nasi campur ou un bon burger au tempe à bon prix;
  • Babi Guling Ibu Gentu : l’endroit idéal pour tester la spécialité d’Ubud, le Babi Guling, comprendre le cochon de lait. On les voit souvent tourner à feu doux sur le bord des routes. Nous avons beaucoup aimé !

Manger à Ubud pour moins de 5€

  • Warung Citta : un warung oui, mais avec des pizzas ! Ubud c’est l’occasion de manger autre chose que du riz, ça fait plaisir (deux pizzas pour 8€);
  • Sawobali : super buffet végétarien à 50K, venez tôt par contre sinon il n’y a plus de délicieux petits gâteaux à la coco !
  • Luna Sweet Pastry : des pâtisseries françaises de qualité même si un peu cher. Mais bon, c’est le prix pour avoir le goût de la maison dans la bouche ;
  • Kebafel : Falafel ou Kebab pour 50 000. Les wraps sont très bons, équilibrés et plutôt copieux, on recommande ;
  • Umah Pizza : autre pizzeria de qualité plus populaire ;
  • Sami Warung  : un warung proposant les classiques plats indonésiens mais aussi quelques variantes européennes.

Manger à Ubud pour se faire plaisir

Le Kebun Bistro et le Locavore sont deux excellentes adresses sur Ubud. On peut facilement les classer dans la catégorie Bistronomique. Une expérience culinaire où il faut quand même mettre la main à la poche. N’oubliez pas de réserver pour sécuriser votre table !

PS : un diner romantique peut être un excellent cadeau en retard ! Ou juste pour faire plaisir d’ailleurs.

☕️ Où boire un bon café à Ubud ?

Mimi est un grand amateur de café. Si le “Balinaise Coffee” ne l’a pas enchanté (qui aime boire la marc de café silvouplait?), l’Indonésie est quand même très connu pour sa production de café. Certaines variétés sourcées localement comme à Sumatra, Florès ou dans la région Kintamini ont ému mes papilles. Ubud est idéalement situé pour recueillir le meilleur du café des 4 coins de Bali.

  • Ubud Coffee Roastery : l’endroit idéal pour goûter aux meilleurs cafés de la région. Mimi classe la variété Kintamani Honey et Full Wash dans le top 3 de sa vie. Et c’est peu dire. Profitez en pour rammener quelques grains, le rapport qualité / prix est fou. Le wifi est bien mais il n’y a pas beaucoup de table ! Ah et les chocolatines sont excellentes ;
  • Sunny Coffee : bon café, l’étage est agréable mais le wifi n’y est pas d’une grande qualité ;
  • Purga Coffee Bisma : agréable pour travailler une après-midi.
ou dormir a ubud

😴 Où dormir à Ubud ?

Afin de profiter pleinement de l’ambiance nous vous conseillons de dormir dans le centre de Ubud. La rue JL Bisma est une bonne idée même si on a préféré les alentours du cinéma Paradiso. Le Ubud Palace est un bon point de repère pour vous repérer. Se déplacer en scooter ou en voiture peut vite se révéler chronophage pendant les heures de pointe. Voici 2 bonnes adresses que nous avons testé pour vous : 

  • Gora House Bali : un chouette endroit au calme, avec piscine, climatisation, petit déjeuner pour de 300 000 roupies la nuit la grande chambre privée (17$)
  • Ayu Bungalow 2 : idéalement situé, confortable avec une petite piscine pour 200 000 roupies la nuit dans une chambre privée (13$)

Et pour conclure sur que faire à Ubud à Bali … Est ce que ça vaut toujours le coup ?

Si vous rejoignez les groupes de voyageurs à Bali, vous lirez des avis contrastés sur la ville d’Ubud, particulièrement en haute saison. Trop touristiques pour les puristes, trop calme pour ceux qui viennent faire la fête, trop pluvieux pour les malchanceux.. mais aussi paradis de la spiritualité, temple de la bonne nourriture pas trop cher ou petit oasis de calme.. bref vous avez compris, tout le monde en va de son avis. 

Notre avis serait de ne pas se limiter à Ubud si vous voulez visiter le centre de Bali et d’en profiter pour faire un passage aux alentours. Ne manquez pas par exemple d’aller visiter la merveilleuse région de Sidemen où nous aurions voulu passer plus de temps : entre rizières et vie locale digne d’un documentaire, un vrai coup de cœur pour nous. Si vous voulez prendre de la hauteur, prenez la route de Munduk, à 3h de route, pour découvrir les montagnes et ses cascades (qui sont bien plus jolies qu’à Ubud). Bref, ouvrez vos chakras et soyez curieux !

📍 Epingle nous pour savoir que faire à Ubud à Bali

visiter ubud a bali : tegalalang terace pinterest pin
que faire a ubud a bali : monkey forest
visite insolite ubud bali : candi tebing le temple
- 4 décembre 2022

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

coffee on you pop up