Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

5 bonnes raisons de visiter Quetzaltenango (Xela) lors d’un voyage au Guatemala
Amérique Centrale, Destinations, Guatemala

5 bonnes raisons de visiter Quetzaltenango (Xela) lors d’un voyage au Guatemala

Quetzaltenango, aussi connue sous le petit nom de Xela, est la deuxième ville du Guatemala. Est-ce c’est un repère de quetzal ? Non, mais il est possible de croiser son cousin, le mot-mot. Vaut-elle le coup de s’y arrêter ? Clairement que oui ! Nous y avons passé quelques jours en partant du Lac Atitlan et nous ne regrettons pas cette étape très authentique. Voici nos 5 bonnes raisons de visiter Quetzaltenango. Préparez vous à être surpris !

🇬🇹 1. Vivre au rythme guatémaltèque dans la deuxième ville la plus grande du pays

On ne vous le dira jamais assez. Pendant ce tour du monde, pour bien découvrir les pays, il faut prendre le temps. Et justement, c’était l’occasion idéale de passer dans un lieu pas forcément touristique ni forcément recommandé et où on a plus la chance de trouver un échange authentique avec les habitants. Ce fut le cas à Xela ! 

Commençons par nous cultiver un peu

Ne perdons pas les bonnes habitudes et passons une petite minute à éveiller notre curiosité. Quetzaltenango, c’est la deuxième ville du pays comme on vous l’a dit dans l’introduction. Sa population est composée à 65% d’indigène et d’amérindien et a été construite plus de 300 ans avant l’arrivée des Espagnols. Son nom original est Xelajú (d’où l’abréviation Xela (à prononcer “ché-la”)) qui signifie “au pied des montagnes”. 

Si on doit être un peu plus précis, on dirait plutôt au pied des volcans ! Et oui, encore une ville qui est entourée de géants dangereux. La dernière éruption du Santa Maria en 1902 a ainsi fait plus de 6000 victimes à Quetzaltenango. Le volcan est toujours bien actif, et surveillé de très près par les scientifiques. 

Le développement économique de Xela repose sur la culture du cacao et du café, accentuée par une ligne de chemin de fer qui permettait auparavant son acheminement. 

Que visiter à Quetzaltenango ?

Il y a plusieurs lieux d’intérêts à faire à Xela, voici notre sélection : 

  • le marché central : un plongeon dans la culture locale;
  • le temple romain de Minerva (bien entendu qui n’a pas été construit par les Romains);
  • la Catedral del Espíritu Santo : avec ses bas reliefs plutôt bien conservés;
  • le cimetière très coloré (que nous n’avons malheureusement pas pu visiter avec le COVID mais qui d’après Mi-Fugue mi-Raison vaut le détour);
  • passer au coiffeur pour Alexandre, une heure de coupe barbe et cheveux réussie pour 30Q. Quel salon choisirez-vous ?

Mais ne vous cantonnez pas à faire le tour des endroits remarquables, sinon vous serez déçus par la ville qu’on se le dise. Elle ne brille pas par la splendeur de ses sites historiques. Par contre, perdez-vous et laissez votre œil observer les tenues des habitants, les habitudes et les produits artisanaux.

Contrairement à la première ville du pays, il est tout à fait possible de se balader dans Quetzaltenango en toute sécurité. Bien entendu, un peu de sens commun, évitez de compter vos billets dans la rue… mais sinon, aucun lézard à déclarer. Pour nous déplacer sur de plus longues distances ou depuis le terminal de bus nous avons utilisé Uber : top !

🌋 2. Grimper un volcan (encore ?!)

Jamais en rade d’une petite randonnée pour faire travailler nos fessiers tout au long du voyage, voici celle du jour à faire si vous visitez Quetzaltenango : le volcan de Chicabal. Ce lieu est sacré pour les mayas et habitants de la région et croyez-nous, c’est une expérience mystique qui vous attend une fois en haut.

Amis marcheurs, vous en voulez plus ? Il est aussi possible de grimper des volcans encore plus haut autour de Xela comme le Santa Maria et l’expérience semble vraiment valoir le coup (mais elle est plus dure) !

L’ascension

Vous souvenez-vous de notre expérience à la Santa Elena Forest ? Et bien on en est pas loin sur cette ascension. On arrive au village le plus proche en Uber, à plus de 20 minutes de Xela pour moins de 60Q. Après avoir longé une route départementale, on commence à grimper. On ne s’attendait pas à ce que ce soit aussi raide, soyons honnête. La brume s’épaissit au fur et à mesure que l’on avance, on se demande si on ne va pas se prendre la saucée. Finalement, on arrive en haut et là.. Il faut redescendre plus de 50 marches. Le genre de situation qui rend un peu fou non ?

Comptez 30Q (soit 3€) pour deux personnes afin de rentrer sur le parc national. La balade dure environ 3h aller-retour si vous avez un bon rythme. 

Arrivée à la lagune de Chicabal

Vous l’avez compris, nous ne verrons pas la fameuse lagune bleu turquoise. Cependant, nous assisterons à un spectacle plus curieux encore ! Comme précisé plus haut, la lagune de Chicabal est un lieu sacré parmi la communauté maya et c’est plusieurs familles mayas que nous croiserons au bord du lac, en train de chanter. Un pic nic religieux et en famille avec des dépôts de fleurs dans la lagune.

Pourquoi la lagune est-elle sacrée ? Pour le peuple maya Mam, il s’agit d’un lieu central de l’observation cosmique. Aussi, ce lac de cratère abriterait des esprits de l’eau qui protègeraient les habitants des alentours. Impossible de nager à cause de l’importance spirituelle du lieu.

Nous ne comprendrons pas grand chose vous vous en doutez mais l’expérience fut mystique, la brume rajoutant une couche à cette atmosphère de communion. Un moment à vivre quand on est dans le coin pour visiter Quetzaltenango.

💖 3.Faire un spa naturel aux Fuentes Georginas

La température est plus fraîche n’est ce pas ? Et oui, Quetzaltenango se situe à 2100m d’altitude et il ne fait pas chaud comme dans les basses terres ! Par d’inquiétude, nous avons ce qu’il vous faut.

Pourquoi faut-il y aller quand on est en train de visiter Quetzaltenango ?

Bienvenue aux Fuentes Georginas, encore une occasion d’être ébahis devant la force de la nature. Ces bains thermaux se composent de 7 piscines au milieu de la nature. La brume est épaisse tant la différence entre l’extérieur et l’eau de la piscine est importante. Nous y étions assez tôt le matin, cela nous a donc permis de profiter des piscines sans trop de personnes. En effet, c’est un endroit très populaire parmi les locaux !

Pourquoi l’endroit s’appelle Georginas ? Il s’agit de la déclinaison féminine du nom du président Jorge Ubico qui a participé à la construction des routes pour rejoindre le lieu.

Où se mettre pour avoir bien chaud ?

Ne manquez pas de vous dégotter une place de choix auprès des rochers : l’eau est y bouillante ! On était vraiment surpris de sentir de l’eau aussi chaude qui sortait.. des rochers. On comprend mieux pourquoi les habitués prennent cette place qui vaut de l’or.

L’entrée est de 50Q pour les étrangers. Aussi, on ne va pas se répéter, il fait froid là-haut, donc encore une fois, ne faites pas comme nous, venez couverts ! On a cru qu’on allait se transformer en glaçons.

Comment se rendre aux Fuentes Georginas depuis Xela ?

Pour vous rendre aux Fuentas Georginas, vous pouvez prendre un Uber depuis Quetzaltenango.MAIS on ne vous recommande pas cette option, au risque de vous retrouver coincés en haut, sans moyen de retour (comme nous quoi). Sans nos heureux sauveurs qui nous ont pris en stop, nous serions encore en train de geler dans la montagne. 

Prenez plutôt le bus de Xela à Zunil. Arrivés à Zunil, grimpez dans un tuk tuk et surtout donnez lui une heure de rendez vous pour le retour ! Cela vous évitera de galérer puisqu’il n’y a pas de réseau pour appeler depuis les Fuentes (même sur les téléphones des employés) !

😺 4. Visiter Xela et apprendre l’espagnol

Alexandre avait des bases en Espagnol avec l’école. Elisa, elle, avait juste de l’italien. Nous avons préféré apprendre l’espagnol en parlant avec toutes les personnes qui voulaient bien nous adresser la parole. Parler du quotidien, de notre projet, de foot et j’en passe ! Mais si vous avez besoin de prendre des cours un peu plus classiques, Quetzaltenango est un lieu très reconnu pour apprendre la langue de nos voisins ibériques ! 

De nombreux voyageurs y font une halte de quelques semaines pour faire des progrès significatifs. Il est aussi possible de faire du volontariat auprès des communautés locales. Deux options très intéressantes si vous voulez vous poser un peu et vous intégrer. 

Envie d’en savoir plus ? On vous laisse avec Mes yeux sur le monde qui a vécu l’expérience en 2018. Il a habité chez l’habitant et a pris des cours d’espagnol pour faciliter son voyage en Amérique du Sud par la suite. Pareil, si le volontariat a retenu votre attention, inspirez vous des voyageurs de Bout à Bout qui ont travaillé avec l’association Fatima. Il y a aussi différentes opportunités sur Workaway.

Au Guatemala, être en immersion dans une famille locale est une chose qui se fait beaucoup et facilement. Gastronomie, langue, histoire, c’est une excellente manière d’en apprendre plus sur leur culture fascinante. C’est un peu ce que nous avons fait à Guatemala City avec Maritza pendant une semaine 😉

🇲🇽 5. Vous rendre au Mexique et découvrir San Cristobal

Il y a deux endroits pour traverser la frontière terrestre entre le Guatemala et le Mexique. Vous pouvez le faire de Flores en prenant la direction Palenque ou partir de Quetzaltenango. 

Il y a de nombreuses liaisons qui font Xela, Tapachula pour passer la frontière. Nous avons croisé de nombreux voyageurs qui ont pris un bus collectif jusqu’à la frontière, passé la frontière à pied, puis ont pris un taxi jusqu’à la ville mexicaine la plus proche. 

Il existe aussi des services de shuttles, aux alentours de 20 USD par personne.

Comptez 25€ à payer de frais d’immigration lors du passage de frontière Guatemala-Mexique. Aussi, mangez bien tous vos fruits frais avant de passer, ils resteront à la douane sinon car il est formellement interdit d’en importer sur le territoire !

🇬🇹 Epingle nous pour faire un bond dans la vie locale !

visiter quetzaltenango epingle pinterest
pinterest epingle locaux
- 14 juin 2021

1 commentaire

  • Visiter le Guatemala : guide complet pour partir au pays des Quetzals ! 2 juillet 2021 at 6:28

    […] L’étape dans les montagnes de cet itinéraire. Si vous avez peu de temps, considérez la comme optionnelle. Beaucoup plus typique et locale, Xela est la ville idéale pour se mêler et rencontrer la population locale. […]

    Reply
  • Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *