Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Week end à Toulouse : découvrez toutes les facettes de la ville rose
Destinations, Europe, France

Week end à Toulouse : découvrez toutes les facettes de la ville rose

Nous avons pris la direction du Sud, le temps d’un week end à Toulouse, aussi surnommée la ville rose (à juste titre). Alexandre a grandi là bas et a pris sa casquette de guide pour me faire découvrir la ville et me montrer ce qui se cachaient derrière les briques de couleur. Partez avec nous pour une promenade dans la capitale de l’Occitanie 🙂.

Street Art épingle
Street Art
Epingle visite urbaine
Urbain
Monuments à visiter
Histoire

🤓 Passage par la case Histoire avant votre week end à Toulouse !

Un paresseux curieux est forcément un paresseux éclairé ! Nous allons donc faire une petite pause historique avant d’aborder ce week end en Occitanie dans de bonnes conditions. Il y a toujours quelques questions évidentes lorsque l’on arrive quelque part et qui restent sans réponse. Voici donc trois d’entre elles que vous vous êtes surement posées et vous permettra d’en apprendre un peu plus sur Toulouse.

🌹Pourquoi est ce qu’on appelle Toulouse la ville rose ?

Vous serez sans doute frappés par les couleurs pendant votre week end à Toulouse. Impossible de se promener sans les remarquer ! Mais alors, quelle est leur histoire ?

Si les premières traces humaines à Toulouse remontent à la préhistoire, la ville s’est développée sous l’empire romain comme l’explique le Journal Toulousain. Pour construire la cité, l’argile a été utilisée. Pratique, c’est un matériau commun dans la région et, le suspens est à son comble, elle était rouge !

Au XVIIIème, la ville était un peu complexée par les pierres blanches de Paris et Bordeaux. Les rues ont été repeintes en blanc. Aujourd’hui, elles ont repris leur couleur originelle de brique romaine entre le rouge et l’orange. L’appellation “Ville Rose” est, quand à elle, apparue au XXème siècle alors que la ville était encore blanche. Paradoxal non ?

Mais alors c’est rouge non, pas rose ? Certains disent que c’est un groupe de poète de l’Académie des Jeux Floraux qui a utilisé ce terme. Ils cherchaient à identifier Toulouse comme une ville féminine, séduisante et jeune. D’autres que ce serait que la brique au soleil couchant serait rosée. Une autre hypothèse stipule, qu’à la Renaissance le rose n’était pas considéré comme une couleur à part entière. On l’appelait alors le « rouge lavé de blanc ». Les briques étant rouge puis peintes en blanc.. ça fait du rose. 

Vous pouvez admirer différentes couleurs tout au long de la journée, selon la lumière du soleil. La brique peut être orange, rose, pourpre… Encore une bonne raison de se promener à Toulouse qu’il vente, pleuve, à midi ou à minuit !

🐱 Pourquoi est ce que Bordeaux et Toulouse sont comme chien et chat ?

La rivalité des deux villes remonte à l’époque romaine et au commerce du vin ! À la base, Toulouse revendait du vin en provenance d’Italie aux Bordelais. Pour gagner leur indépendance, les Bordelais décidèrent de planter leurs propres vignes. La guerre du vin entre les deux cités commença alors !

C’est toujours autour de l’économie que les rivalités se cristallisent ensuite. Bordeaux se développe beaucoup grâce au commerce transatlantique contrairement à Toulouse qui fera finalement ses armes dans l’aéronautique à partir de 1917 avec Latécoère. Des petites guerres de voisins qui ont la dent dure. Pour en savoir plus, on vous invite à vous rendre sur cet article du Sud Ouest (oups c’est pas la Dépêche).

Au final, quand on va à la boulangerie, il s’agit bien d’acheter une chocolatine dans les deux villes  !

🛩 Pourquoi est-ce que les Toulousains parlent toujours d’Airbus ?

Au moment de la première guerre mondiale, Toulouse prend le tournant de l’innovation. C’est d’abord avec l’activité poudrière que cela commence. 30 000 emplois sont crées pendant la première guerre mondiale pour faire de la poudre blanche dans les balles, à la place de la poudre noire qui produisait trop de fumée.

En parallèle, à la même période, Pierre-Georges Latécoère installe son usine à Toulouse pour fabriquer des wagons mais aussi des avions de reconnaissances. Lui qui voulait attirer les cadres qualifiés à son usine, réussit son coup et on assiste à une des premières fuite de cerveaux. La filière aéronautique de Toulouse voit le jour !

Les évènements historiques qui font la célébrité de la ville pour son innovation dans les airs se suivent. Toulouse-Dakar en 1928, conduit par Jean Mermoz, la cordillère des Andes avec Saint Exupéry. Par la suite, viendront Airbus, le Concorde..

Pour faire l’expérience de ces grandes avancées, direction La Piste des Géants. Un nouvel espace qui accompagne le musée de l’Aéropostale, une Halle aux machines comme à Nantes ainsi qu’un espace de jeux pour les enfants. On fonce ! 

Toulouse est à la pointe dans la recherche en aérospatial. On vous conseille d’ailleurs de visiter la Cité de l’Espace. C’est, d’après Mimi, un musée très ludique, parfait pour les enfants, avec beaucoup de choses à manipuler pour se prendre pour un astronaute !  Tarif : Billet 1 jours à 16€ pour un enfant, 21,5€ pour un adulte. Tarif réduit possible.

🏆 Les classiques pour découvrir Toulouse sur un week end

Mimi mâle nous a emmené pour une promenade au travers des lieux incontournables à voir lorsque l’on visite Toulouse. Suivez le guide (il paraît qu’il est beau en plus 😘) !

🌳 Prendre le vert au Jardin des plantes

Idéal pour commencer ou finir la journée avec un peu de fraîcheur, allez au Jardin des plantes, l’un des préférés de Mimi.

On commence par une allée boisée, très reposante, avec de l’air qui tente de nous rafraîchir alors que la température avoisine les 35° à 10h30. Oui, il fait très chaud à Toulouse l’été. Puis, c’est la surprise, on passe dans une ambiance plus sauvage, avec des chemins aménagés sur des petites buttes. On ne se croirait pas en plein ville, mais plutôt quelque part entre une forêt et une ferme. Les animaux évoluent en toute liberté et j’ai pris les jambes à mon cou lorsque j’ai croisé un poulet géant (non il n’était pas si gros en vrai).

On commence à distinguer les toits “roses” de la ville, cela tranche parfaitement avec la verdure du parc.

Ne manquez pas le musée d’Histoire Naturelle qui organise de très belles expositions. Bonus pour les plus jeunes, ils pourront y découvrir des vrais squelettes de dinosaures (si c’est pas sexy ça). Tarif : 7€ l’entrée en tarif plein, 5€ en tarif réduit pour visiter l’exposition permanente.

 

⛪️ Se promener aux alentours de la Cathédrale Saint-Etienne

Rendez-vous à la cathédrale Saint Etienne, à côté de la préfecture. Cette bâtisse est assez mystérieuse car on ne connaît pas vraiment son origine. Les premières traces datent de 1071, mais ce que l’on voit s’agit en fait de la reconstruction d’un édifice en ruines. D’après Mimi, il s’agirait d’un morceau de forteresse réhabilité lorsque le commerce circulait sur le Canal du Midi.

Aux alentours, les ruelles sont vides à cette période de l’année, la chaleur est torride et les briques sont bien rouges. C’est à ce moment de la journée que je me demande, pourquoi ce n’est pas la ville rouge ? J’apprendrais plus tard que la ville rouge, c’est le surnom d’Albi, cousine de Toulouse.

N’hésitez pas à vous introduire discrètement dans les cours intérieures si vous en avez l’occasion. Elles cachent de vraies petites merveilles. Bien entendu, faites ça sans gêner le voisinage, on n’est pas chez mémé ici !

A la recherche d’une bonne adresse dans le coin pour manger un bout, direction la Pâtisserie Conté pour manger une délicieuse quiche.

🔴 Un tour du côté du Capitole, le passage obligatoire d’une des vos promenades sur ce week end à Toulouse

Que serait un week end à Toulouse sans une photo de la place du Capitole qui trône là depuis 8 siècles ? Vous vous le demandez aussi hein. Dans mon souvenir, honnêtement, c’était affreux. En même temps, j’y suis allé en novembre la dernière fois, il pleuvait… J’étais donc enchantée de (re)découvrir cette place et subjuguée par la beauté des bâtiments.

Avec les marchands, j’ai cru qu’on était de retour sur la place Jema El Fna de Marrakech mais non ! Avec les objets en osier on s’y croirait presque.

Puis, rapprochez vous pour observer la façade et ses mascarons, chacun représente un personnage de la mythologie grecque. Mais qu’est ce que c’est qu’un mascaron ? Vous savez, les petites têtes qu’on voit sculptées sur les bâtiments et bien c’est ça ! Enfin, traversez la porte principale (oui ça se fait) pour arriver au donjon, qui accueille l’Office du Tourisme.

Pour la petite histoire, le donjon n’a pas toujours eu cette allure. 
Au 19
ème siècle, Eugène Viollet-Le-Duc se passionna pour les beffrois du Nord de la France. Lui vint alors à l’esprit d’y faire ressembler le donjon ! C’est à ce moment là qu’ont été ajouté les fenêtres et ce drôle de toit très pentu en ardoise ! 

Envie de shopping ? Direction rue Saint Rome ou Saint Antoine du Taur. Découvrez Nach Bijoux, une marque toulousaine de bijoux en porcelaine. Leurs créations animales sont adorables ! Peu importe votre animal préféré, vous devriez trouver votre bonheur.

N’hésitez pas à faire un crochet sur la place Jean Jaurès. C’est un endroit dynamique où plusieurs quartiers (et métros) se croisent. La place Saint George, à l’opposé, est plus calme.

😍 Visiter la basilique Saint-Sernin : le monument historique à ne pas louper pendant votre week end à Toulouse

Le monument que j’ai préféré lors de notre week end à Toulouse. Un concentré d’histoire et de mystique couronné d’une architecture magnifique. Pour accompagner l’ensemble, les aménagements réalisés autour de l’édifice sont vraiment très bien réussis et mettent bien en valeur le bâtiment.

Le Saint qui a donné son nom à la bâtisse a une histoire tragique. Saturnin à l’origine, latinisé et devenu Sernin, fut un ambassadeur du pape arrivé en Gaule pour évangéliser la population. Malheureusement, l’empereur romain Dèce n’était pas pro-chrétien et même pire, obligeait ses sujets à sacrifier pour les dieux romains par décret impérial. Vous devinez la suite de l’histoire peut-être, Saturnin mourût en martyr, trainé par un taureau au travers de la ville. Ses reliques sont aujourd’hui conservées dans la crypte de la basilique.

Revenons aux reliques puisque c’est cela qui m’a fasciné pendant ma visite. La basilique est un lieu très important sur le chemin des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. On y trouve plus de 200 reliques, encastrées dans des bustes représentant chaque Saint.

Des visites sont organisées le week-end : le samedi à 10h ou 15h ainsi que le Dimanche à 15h. Sinon, vous pouvez aussi faire la visite gratuite en ligne sur le site de la basilique ! Il suffit de cliquer sur les points pendant la visite pour avoir des explications.

🚣🏽 Une promenade le long de la Garonne, parfait pour prendre l’air au cours de votre week end à Toulouse

Cette promenade n’a pas toujours été agréable. Petit retour en arrière pour voir le chemin parcouru.

Longtemps lieux d’échanges et de commerce, les bords de la Garonne ont ensuite été transformés en parking. Alors que la municipalité avait pour projet de métamorphoser les berges en autoroute, les habitants se sont élevés contre. La réhabilitation des quais de la Garonne a alors commencé. Et que serait aujourd’hui les soirées sans les quais de la Daurade ? Demandez donc aux étudiants. 

Les deux rives sont très agréables, avec de nombreuses guinguettes et espaces aménagés. D’ici, vous pourrez voir les ponts qui traversent la Garonne. Elle vous semble paisible comme ça mais ne soyez pas dupes, elle en a fait voir de toutes les couleurs à la ville ! Au Moyen-Âge, 4 ponts reliaient la rive droite à la rive gauche. Un seul est toujours debout : le pont Neuf. Il n’est donc pas si neuf qu’il n’y paraît.

Une autre bonne adresse pour boire un bubble tea Hello Tea (oui, nous sommes bien partis à Toulouse et pas à Taïwan). 

Pour votre promenade, deux choix s’offrent à vous :

  • Berge de la Daurade qui arrive sur la place Saint-Pierre. Passez chez Tonton, un classique pour boire un pastis, ou au Bar Basque.
  • Les remparts ou la prairie des filtres  de l’autre côté de la Garonne.

On en profite pour vous partager ce petit site que l’on a trouvé ! Anecdotrip : un site qui fait voyager aux grés des anecdotes historiques sur les lieux que l’on visite ! Nous en sommes très friands donc c’est tout naturellement que l’on vous invite à passer une tête ou à poser un clic là bas !

🕵🏼 Les endroits plus confidentiels pour découvrir une autre facette de Toulouse en un week end

🖼 De l’art contemporain aux Abattoirs

Amateurs d’art moderne et contemporain ? Vous devriez trouver votre bonheur aux Abattoirs. Le lieu est vraiment magnifique, bien réhabilité et les hauts plafonds sont un très beau terrain de jeu pour les artistes.

Le musée a ouvert en 2000, après 3 ans de travaux. On vous invite à visionner la vidéo YouTube sur sa construction pour constater l’avant et l’après, c’est stupéfiant ! Autour, on peut trouver une rampe de skate, un parc, une guinguette ou un drôle de manège pour enfant avec des animaux très singuliers ! Aussi, un parcours de sculptures a été aménagé autour du musée et dans le jardin Raymong VI. Voici l’itinéraire ici, accompagné d’un explicatif de chaque oeuvre !  

Attention cependant, concernant la programmation, si vous aimez l’art plus classique et figuratif, renseignez vous bien avant d’y aller. Nous avons vu des œuvres quelque peu conceptuelles et cela ne va pas plaire à tout le monde. Les expositions changent régulièrement et accueillent de jolis noms.

Le musée propose différents ateliers pour expérimenter l’art, on a trouver les concepts plutôt amusants (8€ / place). Il est aussi possible de prendre un cours de Yoga le week-end au milieu des œuvres pour 12€.
Horaires & Tarif pour la visite des Abattoirs: Ouvert uniquement de 12 à 18h / 8€ en plein tarif, 5€ en tarif réduit

💁🏻 Envie de prendre la pose au château d’eau ?

Si vous êtes plutôt photographie, c’est là bas que vous devez vous rendre ! La scénographie à l’intérieur du bâtiment est très étonnante et Mimi a toujours bien aimé les expositions qu’il y a vues ! Les artistes présents changent régulièrement donc même si vous êtes Toulousain, vous n’avez pas d’excuses !

Tarif : 4€ en tarif plein, 2,5€ en tarif réduit, à ce prix là faut pas hésiter ! Toutes les informations sur le château d’eau ici.

🚧 Promenade street art pour découvrir autrement Toulouse pendant votre week end

En vous promenant pendant votre week end à Toulouse, vous allez croiser sur la route de nombreuses œuvres de street-art. Quelques bons plans et lieux pour en profiter :

  • Les visites guidées de l’office du tourisme : très complètes et par thèmes. Entre 5 et 12€, c’est une autre façon de découvrir la ville.
  • L’application Street Art Cities qui référence les graffs dans les villes, et il y en a pas mal sur Toulouse ! Parfait pour se faire une petite promenade urbaine.
  • Si vous n’avez pas le temps de flâner, mais que vous voulez quand même avoir un aperçu, on vous conseille la rue Gramat.
    Depuis 1997, c’est une rue qui est fréquentée par les graffeurs. Deux projets de fresque y ont eu lieu : la fresque du métro en 2000 et le festival Latino Graf il y a quelques années. Aujourd’hui le quartier attend un nouveau porteur de projet pour faire de nouvelles fresques et éviter la prolifération de graffitis.
Envie d’en savoir plus ? La World Coolture a dédié un article complet sur les meilleurs spots de street art à Toulouse.

🗽 La facette improbable de la ville rose : la Toulouse Art Déco

Au cours de votre promenade à Toulouse, vous croiserez de nombreux bâtiments Art Déco ! Ils sont vraiment atypiques et valent un petit coup d’œil. Une association a été créée pour les mettre en avant et cette dernière propose des visites de la ville pour faire connaître ces beaux bâtiments aux façades si particulières. De très beaux endroits pour faire des photos.

Mais qu’est ce que le mouvement Art Déco ? C’est un style architectural très épuré qui est a été très en vogue de 1910 à 1930. Même si tous les bâtiments n’ont pas toutes les caractéristiques, en voici quelques unes pour les identifier dans la ville : 

  • refus de l’angle droit, 
  • l’usage de bow-window pour casser la ligne de la façade,
  • des façades ornementées,
  • des ferronneries travaillées.

Notre coup de cœur ? La bibliothèque d’Étude et du Patrimoine rue du Périgord. L’intérieur est magnifique et en plus elle organise des  expositions régulièrement. Alexandre aimait beaucoup y aller pour travailler au calme quand il était en prépa.

Ps : on nous dit dans l’oreillette que le parking du marché Victor Hugo est quant à lui un peu plus jeune que les autres bâtiments (il date de 1959). 

⛪️ La chapelle des Carmélites : un monument caché mais qui mérite d’y aller jeter un œil !

Vous êtes sur la route pour aller découvrir la bibliothèque des Études et du Patrimoine. Vous passez devant une cour, littéralement à côté, qui ne donne (soyons honnête) pas du tout envie de rentrer. Faites vous violence ! La petite chapelle qui se cache derrière ce haut mur est absolument magnifique ! 

On n’aurait jamais pensé tomber sur un édifice aussi richement décoré lorsque nous avons passé cette porte. C’est le seul reste du couvent des Carmélites qui existait au 17ème siècle. Le plafond est inspiré de la chapelle Sixtine, avec les mêmes allégories. Vous avez compris, pas besoin d’aller à Rome pour voir un plafond stupéfiant !

Une autre façon de découvrir la vie culturelle Toulouse réside dans cette chapelle. En effet, cette dernière a une très bonne acoustique. Retrouvez les évènements musicaux qui s’y tiennent ici 😗.

🍖 Visiter la ville avec les habitués et aller faire un tour place des Carmes

Les alentours des Carmes sont tout à fait charmants et un très bon endroit pour aller manger un bout. On y trouve un marché couvert géant et tout autour des petits restaurants qui ont tous l’air délicieux.

C’est le quartier le plus ancien de Toulouse et c’est là qu’il faut aller pour faire des emplettes. Epiceries fines, bars, chocolaterie, on vous laisse en compagnie de ce très bel article du magazine Grizette qui vous donne ses bonnes adresses.

Non loin de là, Mimi recommande le salon de thé anglais Baptz qui fait des brunchs ou des gâteaux à tomber pour le goûter ou le Flower’s café (la tarte au citron meringuée restera un des mes meilleurs souvenirs de Toulouse). Si vous avez juste envie de vous rafraichir, vous pouvez aller prendre un bubble tea au café Bong.

Pour faire des photos, le quartier est idéal, avec des rues peu fréquentées et ombragées (du moins à cette saison).

🍻 Aller boire un verre dans un endroit branché mais décontracté, un peu en périphérie

Si vous avez envie de boire un verre sur une grande terrasse, de nouveaux endroits se sont créés autour de Toulouse pour vous permettre de manger en mode food truck, boire un verre et faire une partie de pétanque. Nous avons expérimenté deux lieux :

  • Canailles Club : du côté de Montaudran, un chouette endroit qui rappelle le Ground Control à Paris. La bière y est bonne et l’ambiance très sympa. On vous conseille de réserver.
  • Terrasses de l’Atelier : vers Pech-David, l’endroit est plus grand que le premier (donc plus de chance d’avoir une place sans avoir réservé). Les cocktails signature étaient très bons ! Gare à vous, pour se garer, c’est un peu sportif si votre voiture est basse !

Le prix des consommations n’est pas celui d’un Happy Hour en terrasse. On est aux alentours des 6-7€ la pinte. N’oubliez pas le SAM aussi, les endroits sont souvent accessibles en voiture. 

❤️ Ce que l’on n’a pas eu le temps de faire pendant notre week end à Toulouse mais qui vaut quand même le détour

N’étant là que 48h, avec la famille à voir (fin vous voyez quoi), il y a des choses sur lesquelles nous avons du faire l’impasse. Mais comme dit plus haut, Alexandre a grandi là bas et voici les monuments qu’il conseille de visiter si on a le temps !

  • Le musée des Augustins : ce n’est pas par manque de temps mais parce qu’il est fermé jusqu’en 2021 pour travaux ! On a hâte de pouvoir y retourner car l’installation lumineuse faite à l’air fantastique !
  • Le couvent des Jacobins: un lieu préservé qui donne l’impression de prendre une machine à voyager dans le temps. Si la visite de l’église est gratuite, compter 5€ pour la visite du couvent en pleine saison (4€ en basse). Plus d’informations ici
  • le Jardin japonais : un endroit dépaysant en plein cœur de la ville. L’entrée et gratuite. Vous pouvez enchaîner avec les jardins Compans-Cafarelli à côté.
  • La prairie des Filtres : parfait pour faire un pic nic !
  • Le Canal du midi pour faire une promenade le long de l’eau pendant votre week-end à Toulouse. Si vous le voulez, vous pouvez aussi louer des vélos ou des kayaks pour le faire, c’est très agréable paraît-il !

On espère que cet article vous aura donné envie de découvrir Toulouse lors d’un prochain week end ! En tout cas, nous y retournerons pour compléter cet article et vous apporter des nouvelles histoires encore plus curieuses !

🗺 La petite carte pour un week end à Toulouse clé en main

📍 Epingle nous sur Pinterest !

Pinterest Pin week end à Toulouse
- 9 septembre 2020

1 commentaire

  • 3 jours a Rome : Histoire, architecture et nourriture pour votre curiosité 17 septembre 2020 at 11:54

    […] nous l’avons fait dans notre article sur Toulouse, nous allons tâcher de répondre à quelques interrogations ordinaires (ou pas) lorsqu’il […]

    Reply
  • Laissez un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *