Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Visiter Filandia, village confidentiel dans la région du café en Colombie !
Amérique du Sud, Colombie, Destinations

Visiter Filandia, village confidentiel dans la région du café en Colombie !

Pourquoi visiter Filandia en Colombie ? 3 raisons simples : 

  • Vous avez adoré les décors du film Encanto
  • Vous ne dites jamais non à un petit café
  • L’Artisanat et vous, c’est une histoire d’amour

Si vous vous retrouvez dans l’une des ces propositions, vous ne devez pas louper el Eje cafetero ou zone cafetière lors de votre voyage en Colombie. Véritable coup de cœur de notre voyage, on a été charmés par ses petits villages et leurs scènes de vies mais aussi par les paysages grandioses de verdure et plantation. Du mirador de Filandia aux palmiers de la vallée de Cocora, ce n’est que du bonheur et des yeux qui brillent !

Accrochez vous bien à l’arrière de notre Willys et partez avec nous à la découverte de Filandia, un village encore peu sur les radars Occidentaux, qui va vous faire tomber amoureux de la Colombie.

💠 Visiter Filandia, le village confidentiel

C’est ici que nous avons posé nos valises et que nous avons étendu plusieurs fois notre séjour. Filandia, moins connue des touristes internationaux nous a fait tombé sous le charme del Eje Cafetero. Pas beaucoup plus grande que Salento, nous avons trouvé qu’il y avait néanmoins plus de choses à faire dans la ville et ses environs

Bien entendu, la première activité  pour visiter Filandia est de flâner dans le village pour s’imprégner de l’ambiance générale. Les façades sont colorées, les scènes de vie encore très « normales », l’odeur du café est omniprésente à chaque coin de rue et les larges chapeaux traditionnels bicolores bien vissés sur les têtes. 

Comme d’habitude, tout s’articule autour de la place principale où se baladent les enfants en mini-willys à pédale toute la journée. Si vous vous baladez, vous tomberez sur des curiosités : ici un arc en ciel, là un musée d’Antiquités ou encore une réplique.. de la maison d’Encanto !

Mais Filandia, c’est surtout beaucoup de choses à faire pour découvrir la région et c’est vraiment ce que l’on a apprécié. Singes hurleurs, visite d’une finca de café, atelier vannerie, mirador.. suivez les guides pour visiter Filandia.

🗼Prendre un peu de hauteur dans un drôle de mirador pour visiter Filandia

Y’a pas à dire, c’est une forme curieuse pour un mirador ! On ne saurait pas trop à quoi comparer le mirador de la Colina Iluminada de Filandia. Un gros cocon ? Un fruit ? un vaisseau spatial ? Une chose est sûre, plus on gravit les étages, plus la vue est époustouflante sur les collines environnantes, les plantations de café et les bosquets de guaduales (comprenez, bambous). C’est le lieu parfait pour assister à un magnifique coucher du soleil.

L’entrée coûte 8000 pesos (2€) et est valable toute la journée. Si vous avez des enfants, sachez qu’il y a beaucoup de jeux sur place, idéal pour une fin d’après-midi ensoleillée ou un pic-nic !

On vous recommande d’y aller à pieds. Déjà ce n’est pas loin, et en plus il y a plein de petites boutiques d’artisanats avec, parfois, les artistes en plein travail ! Chapeaux, fauteuils, ponchos, bracelets, luminaires et autres objets en vannerie. Pour ne rien vous cacher, nous avons failli craquer plusieurs fois ! Surtout que Mimi recherche un beau sombrero panama depuis un moment…

🧺 Initiation à l'art de la vannerie

La spécialité de la ville !

Gros coup de coeur pour cette activité qui nous a permis de repartir avec un petit souvenir typique fabriqué avec nos petites mains ! La vannerie est le premier artisanat de Filandia. On le pratique avec des fibres naturelles depuis des centaines d’années. Biodégradables et très solides, les paniers étaient à la base utilisés pour le transport du café, remplacés ensuite par le plastique. Aujourd’hui, on voit plus la jeune génération revenir à la pratique de cet art ancien, utile et pratique !

Chaque année, tout le village de Filandia se réunit pour célébrer la vannerie lors de la fête du village. Il y a toute sortes de compétitions pour savoir qui sera le meilleur artisan, sur différents types de créations. On aurait bien aimé voir ça !

Un atelier à en pas louper : on a adoré !

Pendant plus d’une heure, nous avons fabriqué notre petit panier sous les conseils avisés de notre maitre du jour (qui avait pourtant l’âge de nos petits frères). Il nous explique comme il a étudié la vannerie, comment fonctionne l’école, quelles sont les limites du matériau et ses avantages… tout en nous guidant. La moindre petite faute est identifié avant qu’il ne soit trop tard. Une super expérience ludique et intéressante que l’on recommande à 100% lors de votre visite à Filandia. Qu’est ce que c’est agréable et satisfaisant de fabriquer un objet de sa sueur !

memoji elisa 2

Le prix de cette aventure pour nos petites mains ? 30 000 pesos par personne (soit 7€) et on repart avec notre petite création. Pot à crayon ou petit panier, chacun voit midi à sa porte ! Ca dépend aussi de la forme finale de votre création bien sûr.

La boutique vend aussi d’autres objets faits main, et ça vaut le détour ! On aimerait beaucoup avoir le sac magique d’Hermione Granger pour visiter Filandia.

🎨 Déambuler dans un village colonial du Triangle du café

Plaza Bolivar et l’église Maria Inmaculada

Comme toujours en Colombie, la place principale est le cœur de la vie du village. Un parc carré, entouré d’une rue pavée et cernée par des bâtiments à 2 étages où le rez-de-chaussée est un souvent un commerce. Café, cantine, tienda ou salle de billard, c’est l’endroit où on se retrouve. 

Installez vous sur un banc un tinto (café) à la main et relâcher votre attention pour vous concentrer sur l’inessentiel, l’instant présent. Quand vous en aurez marre, libre à vous d’aller explorer les boutiques adjacentes ou reprendre un café si le coeur vous en dit. La région produit un des meilleurs cafés de Colombie, ça serait dommage de ne pas en profiter !

L’église bleu et blanche de Filandia incarne bien le caractère bariolé du village. N’oubliez pas de rentrer dedans avant de partir ! En traversant, faites attention aux Willy’s fous conduits par des enfants (et faits pour les enfants, on vous rassure ce ne sont pas les vrais).

La Carrera 5 sera votre destination si vous décidez de faire une partie de billard ou de tejo du vendredi au dimanche jusqu’à 17h !

L’explosion de couleurs de la Calle del Convento et de la Calle Real

La calle 7 est LA rue touristique de Filandia. Calme, reposante et de toute beauté pendant la semaine, c’est une calle sous créatine le week-end.

La Calle del Convento est plus tranquille et moins attractive que la Calle Real car il y a moins de boutiques. Elle n’en reste pas moins charmante même si notre coeur balance pour sa copine.

Les plafonds méritent aussi de s’y intéresser un moment. Nous n’avons pas hésité à jouer les voyeurs l’espace d’un instant pour admirer ce décor. Quand la beauté est intérieure et extérieure, on y trouve son compte non ?

La rue est rempli de boutiques d’artisanats, de façades colorées, de souvenirs et d’autres curiosités en tout genre. N’hésitez pas à vous égarer dans les rues adjacentes pour encore plus de couleurs !

Se rendre au Mirador del Tiempo Detenido

La météo sur Filandia est capricieuse. L’altitude, le froid, la pluie, beaucoup de paramètres qui peuvent influer votre expérience à Filandia. Si vous sentez un rayon de soleil sur votre peau et qu’une éclaircie se prépare, foncez au mirador del Tiempo Detenido où un panorama sur le parque Los Nevados vous attend. Une vue à 180° sur des collines verdoyantes, montagnes imposantes en fond de toile.

Dans votre malheur, les lourds nuages et la pluie peuvent vous offrir un décor des plus grandioses : arc-en-ciel, ciel en feu, raie de lumière dans les nuages. Vous rentrerez les yeux pétillants mais les pieds mouillés !

Si vous avez suivi nos conseils d’arpenter la Calle Real, vous y tomberez forcément. Suivez l’attroupement et les perches à selfies.

Quand visiter Filandia rime avec Instagram

Juste à côté du Mirador del Tiempo Detenido se trouve un endroit point de vue remarquable. Même orientation, même paysage cependant l’entrée est payante au Mirador de Los Angeles ou aussi appelé Mirador de Filandia. Quelle est la différence ? Quelques installations ont été installées pour pouvoir se prendre en photo dans un joli décor. Ainsi, une replique de la maison d’Encanto a été érigée pour avoir une jolie photo souvenir !

On aime, on aime pas, chacun son choix pour visiter Filandia ! Venez le matin car le week-end et pendant les vacances, c’est très très vite rempli et il faut faire la queue. Pour rentrer, il faut traverser le patio jusqu’à la terrasse derrière.

mirador de filandia

🐒 Allez taper la discute aux singes hurleurs dans la jungle de Barbas Bremen

Préparation

Cela faisait depuis le Guatemala que nous n’avions pas entendu leurs doux hurlements dans la jungle. Quand on a vu qu’il était possible de croiser à nouveau des singes hurleurs, et cette fois en version rousse, on a sauté sur l’occasion ! Après un faux départ mauvais temps (on ne se fera jamais à la météo de la région cafetière), on a pu partir à leur rencontre. 

Un petit quart d’heure de Willys nous sépare du point de départ de la réserve Barbas Bremen. Nous grimpons sur les sièges à l’arrière et entamons la route cabossée qui nous tasse bien les lombaires.

Notre guide nous attend devant une belle bâtisse typique de la région. Moins typique, il est équipé jusqu’aux dents pour cette excursion. Rambo n’a qu’à bien se tenir. “Euh Monsieur, 30 mètres de corde est-il nécessaire ? Que comptez-vous faire avec ces 8 couteaux ? Un piège à loup ? Vraiment ?”

C’est à se demander si on ne va pas devoir tracer notre chemin à la machette ! Le chat et le chien nous observent mettre nos bottes de pluie prêtés pour l’occasion et n’ont pas l’air paniqués. Equipés comme des camions, nous commençons à nous enfoncer dans la jungle très dense. Tout au long de la visite, notre guide nous enseigne les différentes propriétés des plantes, l’histoire de la réserve Barbas Bremen passée au main des milices armées, la vie des singes..  On fait ainsi connaissance avec le Bejuco : cette lianne qui est utilisée pour la vannerie !

Rencontre

Et puis là, un bruissement dans les feuillages. C’est furtif. On lève la tête, ils sont là : les singes hurleurs. Effectivement, ils sont flamboyants dans leur fourrure orangeâtes comparés à leur cousins d’Amérique Centrale. Ils sont aussi plus peureux, ils resteront perchés très haut dans les arbres. Avec la pluie de la nuit, on sera quand même déjà très contents d’en avoir vu quelques uns !

Ce petit sentier de 4-5km nous emmènera aussi au pied d’une cascade, fraîche mais grandiose. Tout du long, nous avons été impressionnés de la densité de la jungle. La Colombie nous surprend beaucoup par la diversité des paysages qu’on y trouve.

memoji elisa 2

Le prix de cette activité dépend du nombre de participant. Le coût total de l’aventure est de 160 000 pesos. Nous étions 4 et avons donc payé 40 000 pesos par personne soit 10€ pour 4 h, transport et collation inclus.

☕ Visiter une finca de café : activité incontournable de l’Eje Cafetero

Comme on vous le précise un peu plus haut, il est parfaitement possible de le faire aussi depuis Salento. Filandia étant moins touristique, nous avons préféré le faire depuis ce point de départ afin de maximiser nos chances de tomber sur une vrai expérience authentique. Et bien nous n’avons pas été déçu en visitant la finca de la famille Carriel.

memoji elisa 2

Comptez 40 000 pesos (10€) par personne pour visiter la Finca. Pour plus de 4 h de visite privée ainsi que les petits souvenirs que l’on rapporte, ça vaut largement le coup ! Si vous souhaitez ramener un paquet de café moulu, sachez que c’est 35 000 pesos. Le transport n’est pas inclus dans le prix du tour, mais c’est super facile de s’y rendre, pour 3000 pesos le trajet (soit moins de 1€). Il faut aller au niveau de la vannerie pour prendre le bus direction Quimbaya. Attention, il passe toutes les demi-heures.

Le café de Colombie

Si à l’origine le café vient d’Afrique, la Colombie est aujourd’hui le 3ème pays qui en produit le plus au monde. Malheureusement, comme pour le chocolat et bien d’autres denrées, le meilleur ne reste pas en Colombie. La grande majorité est exportée et se boit en Europe ou aux Etats-Unis. Vous pensez qu’on boit le meilleur ? Détrompez vous car c’est souvent des mélanges ou des secondes qualités que l’on achète en magasin. Impossible de savoir d’où vient le café précisément la plupart du temps ! 

Le café de type Arabica est le plus répandu en Colombie. Ce sont des arbres plutôt petits, certains avec une forme de sapin. Il est très réputé, avec des terres agricoles de très grande qualité, qui lui donnent un goût unique ! Si il existe 6 variété de cafés sur l’ensemble de la Colombie, nous avons ici observé les Bourbon et Caturra.

De la plante à la tasse

L’expérience est ludique et c’est pour cela que l’on vous conseille la Finca Secretos del Carriel pour visiter depuis Filandia ou Salento. Gloria nous accueille avec une tasse de café fumant. Noir ? Non plutôt couleur café, sans sucre bien évidemment. On commence notre visite en nous équipant avec un poncho traditionnel. Son tissu est très résistant et est utilisé dans les plantations par les travailleurs. Un chapeau et une canasta plus tard, on est parti pour récolter nos graines et fabriquer notre propre café.

Planter et cueillir

Andres, notre guide nous explique le processus. Ils achètent d’abord des boutures. Après les avoir fait prendre dans la nurserie, on les met en terre. Comme pour le cacao, l’agroforesterie est bien utile. Mélanges les arbres de café aux bananiers apporte de l’ombre aux cultures. Après la floraison, il faut attendre entre 6 et 8 mois pour avoir une cerise prête à être récoltée.

Nous parcourons un petit bout de la plantation et sélectionnons nous même les grains rouges pour la fabrication de notre café.

Si il y a des techniques mécaniques pour le ramassage, c’est la cueillette à la main qui est la plus respectueuse de la plante et qui est privilégiée à la Finca. A l’aide d’une machine, ici manuelle, les grains seront séparés de la cerise. Ensuite, c’est le moment du séchage. On installe les grains de cafés dans des grands tiroirs pour qu’ils sèchent, plus ou moins longtemps selon le résultat souhaité. Chaque paramètre est à prendre en considération car cela peut altérer le goût du café final. Il y a donc une infinité de combinaison possible !

Il existe plusieurs types de séchages du café : la méthode naturelle et la méthode humide. La première laisse la cerise, c’est-à-dire l’enveloppe rouge, autour du grain pendant le séchage alors que la deuxième le passe dans une machine pour ne récupérer que le grain de café qui sera ensuite séché naturellement. Choisir l’un ou l’autre, en plus de nombreux autres facteurs, changera drastiquement les arômes du café.

Torréfier et déguster

On passe ensuite à la torréfaction. Il ne faut pas que celle-ci soit trop intense pour ne pas cramer et détruire les arômes du café. Mimi touille donc avec attention les grains dans la grande marmitte pendant que les flammes chauffent le métal par dessous. En temps normal, c’est contrôlé de manière industrielle, il y a donc peu de place a l’inconnu !

Comment savoir si le café que j’achète a été cramé ou n’est pas de bonne qualité ? Le principal conseil serait de choisir plutôt du café en grain que du café déjà moulu. Cela vous permettra de contrôler sa qualité ! Il doivent avoir une couleur marron (pas carbonisés), une belle forme et aromatique.

Encore une moulinette et dégustation !

Après la torréfaction, on passe les grains une première fois à la moulinette (pour enlever la petite peau devenue sèche) puis dans une autre pour le moudre. Une fois le café prêt, il est temps de le déguster. La surprise commence dès la couleur. En effet, il a presque la transparence d’un thé et c’est assez surprenant pour nous qui sommes habitués à voir le café noir ! C’est plutôt fruité en bouche, assez doux, beaucoup d’aromes et de rondeur.. Rien à voir avec ce dont on a l’habitude. Andres nous apprend qu’un bon café n’est pas amer.

memoji elisa 2

Saviez vous que le café change de goût selon sa température ? Et oui ! Encore quelque chose de curieux dont on a fait l’expérience ! En fonction de la technique de préparation, le résultat sera différent. La presse française est conseillée. Eau non bouillante sinon cela endommage les aromes.

On repartira avec un sachet de 200g de café en grain pour nos familles à 10€. Pensez à prendre du cash avec vous pour pouvoir repartir avec un café de qualité artisanal !

Retour avec Andres

Nous grimpons dans le truck de Andrès qui a des courses à faire à Quimbaya. Nous en profitons pour lui demander de nous y déposer. Le village est authentique mais n’a rien de particulier à offrir touristiquement parlant. Après un bref tour de la place principale, nous voila installé dans le bus du retour entouré de chapeaux à larges bords et du moteur rugissant du bus.

🍽 Où manger à Filandia ?

Spoiler Alert : nous nous sommes régalés. Visiter Filandia, ça passe aussi par la gastronomie ! Voici les adresses que l’on a testé, rien que de relire leurs noms nous avons l’eau à la bouche :

  • Helena Adentro : c’est LE restaurant que l’on vous recommande pour visiter le Filandia culinaire . Entre 30 et 40 000 le plat, c’est une cuisine colombienne travaillée, bien exécutée avec une point de modernisme. Un régal dans un lieu un peu bobo comme on aime;
  • Bakuru : des recettes délicieuses et bien copieuses. Testez le Sancocho, un plat typique colombien ou le ceviche. Nous nous sommes régalés pour 17 000 les plats environ ;
  • Jahn Café : pour un petit déjeuner et un café sur la place principale. Pas de wifi malheureusement dans l’établissement mais des habitués qui se retrouvent pour entamer la journée par une petit discussion ;
  • Mocafe : très bon wifi et délicieux café dans un charmant lieu en direct de la Calle Real ;
  • Café Quindio : un café sympa et cosy avec un magnifique plafond et directement sur la Calle Real ;
  • La Carrera 5 et ses nombreux “Menu del Dia” à 10 000 pesos. On recommande le Mariscal de la 5ta.

🛏 Où dormir à Filandia ?

Petite auberge familiale à deux rues de la place principale, nous avons logé au Bidea Hostel. La cuisine est spacieuse et bien équipé, les espaces communs agréables, habités par un chat un peu taciturne !

Les chambres se partagent des salles de bain, l’eau est vraiment chaude mais on pourrait regretter qu’il n’y en est pas plus. Quant à la chambre privée, elle est plutôt spacieuse, parfait pour 70 000 pesos (soit 16€ la nuit).

🚘 Comment se rendre à Filandia ?

Il est plutôt simple de se rendre à Filandia, voici les deux principales options : 

  • depuis Salento : prendre un Wyllis sur la place principale du village pour 2500-3000 pesos (soit environ 2€);
  • depuis Armenia : allez au fond du terminal, le billet s’achète directement au chauffeur pour 4000-5000 pesos (soit environ 3-4€)

🗺 Si vous voulez allez plus loin : Jardin et Pijao

La zone cafetière ne se limite bien entendu pas à visiter Filandia ou Salento. Pijao, premier Slow Village d’Amérique du Sud, est une émeraude brute que nous avons adoré découvrir. Jardin, plus touristique et très fréquenté des habitants de Medellin, a lui aussi une atmosphère très particulière, avec des panoramas magnifique sur les paysages cafeteros. 

Cependant, si vous n’avez que peu de temps, on vous conseille de n’en choisir que 2, ou 3. En effet, les déplacements peuvent vite vous faire perdre une journée entière et beaucoup de patience.. 

Si il est assez simple d’aller de Salento à Filandia, ou encore de rejoindre Pijao, se rendre à Jardin.. c’est une autre paire de manches. En effet, la route est en très mauvaise état et c’est souvent qu’elle s’effondre, transformant des trajets de 5h en.. 12h ! Gardez bien ça en tête lors de votre planification. 

La zone cafetière c’est aussi d’autres villages à découvrir. Chacun a sa particularité, son artisanat à découvrir, tout en partageant la même identité colorée.

🐥 Epingle nous pour visiter Filandia en Colombie !

decouvrir la ville de filandia en Colombie
Faire des actvités insolites a filandia en colombie comme un atelier de vannerie
- 5 juillet 2022

1 commentaire

  • Visiter Salento, village des plus charmants mais aussi des plus touristiques 9 juillet 2022 at 6:49

    […] y a plein d’autres villages surprenants au alentours ! Ne manquez pas nos articles sur Pijao ou Filandia pour un séjour inoubliable et authentique. Allez, embarquez pour un voyage en Willys direction […]

    Reply
  • Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    1 jour 1 corail popup