Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Visiter Las Vegas et la Death Valley : 2 jours 100% désertiques !
Amérique du Nord, Destinations, Etats-Unis

Visiter Las Vegas et la Death Valley : 2 jours 100% désertiques !

Fraîchement arrivés du Mexique, c’est aux États-Unis que l’on va poser nos sacs à dos pour les deux mois à venir. Et quelle meilleure entrée en matière que de visiter Las Vegas, la ville où tout est possible. Apposer son tampon de passeport à Las Vegas, c’est mettre un grand coup de pied dans la fourmilière des clichés et de la démesure Américaine. 

Allons-nous gagner au casino une somme folle pour subvenir à 10 ans de voyage ? Est-ce qu’on va voir des éléphants dans la rue comme dans Very Bad Trip ou croiser James Bond un martini à la main ? Peut-on vraiment se faire marier par Elvis ? 

On vous raconte notre expérience d’observateurs mesurés après 2 jours dans le désert, de Las Vegas a la Death Valley. Voici ce que vous ne devez pas manquer lors de votre visite de la Sin City !

🤑 Un peu histoire avant de visiter Las Vegas

On pensait Vegas comme une ville “nouvelle”, sans Histoire. Et bien si on avait parié sur ce fait, la banque nous aurait bien plumé ! Voici un condensé de ce qu’il faut retenir pour commencer sa visite de la ville des péchés.

Une croissance exceptionnelle

Commençons par deux chiffres : 1000 et 600 000. A quoi cela correspond ? Au nombre d’habitants à la fondation de la ville en 1905 versus combien il y en a aujourd’hui, sans compter les touristes. Las Vegas a connu l’une des croissances les plus importantes des Etats-Unis d’Amérique en moins de 120 ans.

En 1829, Rafael Rivera foulera la vallée de Las Vegas, territoire mexicain à cette époque. Une annexion plus tard, la voie ferrée passe par Vegas et la ville se retrouve au cœur des échanges entre les différents Etats. En 1930, l’Etat du Nevada vote la légalisation des jeux d’argent. Alors que la construction du barrage d’Hoover Dam attire de nombreux travailleurs, la ville connaît une rapide expansion. Et quoi de mieux que des spectacles de strip tease et des casinos pour distraire les ouvriers et leur faire dépenser leur argent ? 

L’effervescence sociale et économique de la zone attire tout type de businessmen, et pas que les plus recommandables. On doit ainsi l’hôtel Flamingo, le premier resort à thème de Vegas, à un des mafieux les plus riches de l’époque, Benjamin Siegel.

L’ère des grands hôtels

A partir des années 70, c’est la folie des grands hôtels et ceux-ci poussent comme des champignons. Les idées les plus extravagantes passent du papier à la réalité, les resorts à thèmes se multiplient et on peut maintenant dormir dans un château médiéval ou une pyramide égyptienne. Le crime organisé financé en partie le chantier et s’installe durablement dans leur El Dorado où l’argent coule à flot.

En parallèle, c’est le tout Hollywood qui vient se produire (et s’amuser) à Las Vegas. Les plus grands de l’époque donnent des concerts ou spectacles privés comme le Grand Elvis, Madonna et on en passe. Aujourd’hui, on y vient voir des spectacles de grande envergure comme celui du Cirque du Soleil !

📸 Prendre la classique photo à l’entrée de Las Vegas

Le panneau le plus célèbre du Nevada

Commençons par le commencement. Si vous êtes en road trip aux États Unis, vous arriverez sûrement du Grand Canyon ou de Los Ángeles. Marquez donc un stop emblématique devant l’un des panneaux le plus photographié du monde (derrière celui de Montcuq en France bien sûr).

Ne soyez pas étonnés de vous retrouver au milieu de nulle part, ou plutôt d’une autoroute, avec un parking et une file d’attente pour prendre une photo sur une pelouse synthétique, devant le “Welcome to Vegas”. Dit comme ça, ça a pas l’air cool mais 1) ce serait dommage de ne pas faire cette photo 2) on commence à observer le mélange social qu’est Las Vegas. De la bachelorette au couple en week-end en passant par ceux qui sont (peut être) encore saouls.. bienvenue à Sin City !

Petit conseil de paresseux curieux : vous n’avez pas envie de faire la queue, mettez vous juuuste un peu sur la droite, vous verrez, l’angle est super aussi ! Deuxième recommandation avant de visiter Las Vegas tous ensemble : si vous voulez acheter des souvenirs, il y en a des très peu chers dans les environs !

Et Elvis

Encore plus curieux, le grand nombre d’Elvis que l’on croise sur les lieux. Elvis voûté, Elvis en chaise roulante, Elvis qui chante mais.. après 6 bières.. Las Vegas, la ville où on peut rencontrer toutes les versions du King. 

Quand on pense à Sin City, le nom d’Elvis Presley arrive en tête des clichés. Après son service militaire et une émission qui donnera un second souffle à sa carrière, c’est à Vegas qu’il signe son plus gros contrat de représentations. Plus d’1 million de dollars empochés par an et des centaines de concerts seront donnés dans la ville de casinos. Pas pour rien qu’il est devenu une idole par la bas !

🌃 Se balader sur le strip de Paris à New York

Incontournable à visiter à Las Vegas : le fameux strip. Long de 4,2 miles (soit 6,7 km pour ceux qui ont encore du mal avec la conversion), vous n’aurez pas assez d’une soirée pour le découvrir en entier.

Voici les endroits que l’on a préféré et que l’on vous conseille de visiter dans l’ordre d’apparition depuis le Fashion Mall.

memoji elisa 2Se garer coûte cher quand on veut visiter Las Vegas. Cependant, puisque paresseux ça rime aussi avec astucieux, les parkings des malls sont gratuits. Le Fashion Mall, par exemple, se trouve au début du strip et vous pouvez y stationner jusqu’à au moins 21h. Après, renseignez vous car il se peut qu’il ferme les portes.

Le casino autrefois VS le casino aujourd’hui

Sacré changement depuis le temps où la Maman d’Alexandre a pris des photos des machines à sous lors de son roadtrip d’il y a 30 ans. D’ailleurs à l’époque, c’était formellement interdit de sortir un appareil dans un casino ! Aujourd’hui, aucun souci.

En revanche, terminé les machines mécaniques d’autrefois ! Le son de la monnaie trébuchante lorsque les trois 7 s’alignent a été remplacée par un système de ticket assorti d’un spectacle son et lumière. Le numérique a pris le dessus, les thèmes et règles sont de plus en plus complexes à tel point qu’on se sent presque perdu devant l’écran tactile. Un constat paradoxal en constatant la moyenne d’âge des habitués.

Les automates et algorithmes ont remplacé le croupier à la roulette. Le bras des machines à sous a été conservé, mais plus personne ne s’en sert. Le poker, le blackjack, le craps et parfois la roulette ont conservé une présence humaine dans les casinos les plus chics. Un spectacle fascinant dont la partition est connue sur le bout des doigts.

The Venetian : l’Italie aux États Unis

Las Vegas est un terrain de jeu parfait pour ceux qui ont des rêves de grandeurs. L’hôtel The Venetian en est l’illustration. Son propriétaire, Sheldon Adelson, a souhaité recréer sa lune de miel à Venise. Et pour se faire, il a construit l’un des plus grands hôtels du monde avec les emblématiques du port italien. Si vous êtes allés à Venise, ou si vous avez lu notre article à ce sujet, vous serez sûrement aussi bluffés que nous par le réalisme.

C’est vraiment très bien fait : le palais des Doges, le Campanile.. Les clients de l’hôtel peuvent même emprunter les gondoles pour se balader sur le réseau des canaux qui sillonnent le centre commercial.. Même les gondoliers revêtent la même tenue que leur homologue Vénitien, c’est fou non ?

Le Bellagio et ses fontaines

Nous, les fontaines qui chantent, on adore. Mais alors là, des fontaines qui chantent au milieu d’un décor qui rappelle le lac de Côme, c’est au delà de ce qu’on aurait pu imaginer. C’est ça le Vegas qu’on aime. Et si on vous dit, qu’en plus vous pouvez tomber sur “My Hearth will go on” de Céline Dion ? Vous vous languissez déjà de voir ça non ? 

L’ensemble des hôtels sur l’Italie est plutôt bluffant. Pourquoi faire 10 heures de vol, alors qu’on peut faire un crochet dans son hôtel par la fontaine de Trevi, le Colisée et les plus grands lacs italiens. A l’intérieur ? C’est magnifique. On dit que le Casino du Bellagio a été pensé pour que les joueurs s’y perdent. Dans le hall, les décorations changent à chaque saison, bon courage pour trouver la sortie !

Une grande partie du film Ocean Eleven avec Brad Pitt et George Clooney a été tournée au Bellagio.
On retrouve d’ailleurs toute la bande devant les fontaines à la fin du film !

L’ensemble français : voir la Tour Eiffel, ça fait toujours quelque chose

Tout y est : l’immeuble haussmannien, le palais du Louvre, l’Opéra Garnier et bien sûr, la Tour Eiffel ! Il est même possible de grimper ses 46 étages pour voir le syrup d’en haut (moyennant 24$).

Vous aimez les shows de lumière ? Toutes les 30 minutes, il y en a un qui illumine la Tour Eiffel. Foncez !

Luxor j’adore

Nous ne sommes jamais allés en Égypte, mais on en a plein d’images en tête. Le complexe du Luxor est constitué d’une pyramide (de 107 mètres VS la vraie de Khéops de 136 mètres) et d’autres artefacts. Par exemple, pour entrer dans le bâtiment, c’est à l’intérieur d’un sphinx que vous passez !

Un métro aérien relie gratuitement l’hôtel aux casino des alentours. On peut aussi s’y déplacer avec des ascenseurs qui vont en diagonale, le long des arêtes de la pyramide. Ils sont fous ces égyptiens, enfin ces américains !

memoji elisa 2si vous voulez loger sur le strip, l’extrême sud est une bonne option avec des prix plus abordables, surtout en semaine. Vous pouvez loger au Luxor ou à Excalibur pour moins de 50$ la nuit. Attention, comptez au moins 30$ d’Amenities à votre tarif (on n’a jamais trop compris cette taxe qui engloberait les draps etc.. comme si on pouvait venir avec nos propres draps !)

Attention cet hôtel se situe à l’extrême opposé du strip. Une belle marche vous attend pour l’atteindre !

5 Conseils avant de jouer sa première partie au Casino

Faites vos jeux ! Vous vous sentez chanceux et décidez de franchir les portes d’un des Casinos du strip ou vieux Vegas pour lancer les dés au craps ou miser le noir à la roulette. Soyez avisé de ces quelques conseils afin de prolonger l’adrénaline du jeu un peu plus longtemps et, peut-être, repartir plus riche que vous n’êtes arrivé.

  1. Retirer du cash avant : il y a des distributeurs automatiques dans les casinos, bien évidemment. Mais ce service n’est pas gratuit ! Comptez au moins 30$ de frais de retrait pour un minimum de 100$. Un joueur avisé aura donc fait sa transaction avant sa venue;
  2. Boisson gratuite : plus vous jouez, plus on vous ravitaille en cocktails, bières et autres délicatesses. Sur les machins à sous, la sirène rouge clignote lorsqu’il est temps de servir le client. Si vous me suivez, on peut donc boire “gratuitement” au casino;
  3. Vérifier la mise minimale : sur le strip, le Black Jack demande une mise minimale de 20$, les machines à partir de 1$ et la roulette 25$. Autrement dit, si vous venez avec 100$, votre durée de vie au casino sera de 10 minutes. Dans le vieux Vegas, les mises commencent plus bas. C’est donc un meilleur endroit pour les “gamblers” en herbe (ce qui ne veut pas dire que vous sortirez gagnant pour autant !);
  4. Fixez vous un budget : LA règle pour ne pas claquer son budget voyage ou son PEL en une soirée à Vegas. Déterminez une somme, dépensez la, amusez vous et tenez vous y;
  5. Apportez vos boubous fétiches : que la chance soit avec vous ! On a croisé des machines à sous converties en autels temporaires remplis de peluches, figurines et autres porte-chance.

🎇 Downtown : l’incontournable à visiter à Las Vegas

Sans aucun doute notre endroit préféré à Las Vegas : Downtown et ses lumières (du sol au plafond) ! De jour, cette partie de la ville ne donne pas très envie. Plutôt désertique, il n’y a pas un chat dans les rues l’après-midi. Cela rend le contraste encore plus saisissant quand on s’y rend à la tombée de la nuit où se déroulent les festivités.

Le plafond numérique

Sous le plafond en animation numérique, qui donne l’impression qu’il ne fait jamais nuit, c’est la fête, avec un grand F.

Ce plafond lumineux mobilise plus de 12 millions d’ampoules LED et 32 ordinateurs ! Énorme mais le rendu est dingue. Encore une excentricité à l’américaine qui en jette.

Mais surtout l’ambiance..

Au milieu des plus anciens casinos, aux néons vintages, des concerts, spectacles, shows de rues se succèdent. Nous avons slalomé entre un concert de métal, une dame avec des cerceaux, des rappeurs et un contorsionniste (oui, tout ça dans la même rue). La fine alliance de l’ancien et du nouveau fait son effet. Dans nos têtes, c’était ça Vegas.

Si vous n’avez pas eu assez de sensations fortes, vous pouvez survoler tout ça en zipline. Le tableau est vraiment étonnant en arrivant à la fin de la rue : des gens qui s’élancent de la machine à sous la plus grande du monde, à côté du restaurant qui se vante de servir les burgers les plus gras du monde (si votre poids est au dessus d’une limite, on vous offre le menu), sous un vacarme festif. 

Si l’extravagant Vegas se trouve sur le strip, le Vegas fou que l’on imaginait est à Downtown, ce qui en fait un incontournable à visiter.

memoji elisa 2Si vous êtes joueurs, c’est aussi ici que vous trouverez mes casinos les plus abordables. 5$ la mise minimum par exemple à la roulette VS 25$ sur le strip.

💒 Se marier à Vegas : mode d'emploi

Pour rire ou pour de vrai, si vous rêvez de passer la bague au doigt de votre bien aimé(e), unis par Elvis, James Bond ou un pharaon, on a la wedding chapel qu’il vous faut ! Avec quelques dollars, un passeport et 18 ans révolus, on peut se marier à Las Vegas. 

Bâtisse en bois, blanche, avec ou sans clocher, le coût de la cérémonie à Las Vegas commence à 50$, auxquels il faut ajouter 60$ d’enregistrement. L’énorme avantage c’est que le carnet des réservations aura forcément une place pour vous. Si vous alignez un petit supplément vous aurez le droit à la cadillac rose décapotable, aux pétales de rose et au thème de votre choix. Avec un gros supplément, vous pouvez vous marier dans l’univers Star Trek, dans un hélicoptère ou dans le Grand Canyon.

Est-ce que un mariage à Las Vegas est valable en France ? Et bien oui ! Si vous faites la paperasse administrative correctement (les papiers sont bien évidemment payants), le mariage sera aussi valide en France et en a les mêmes effets ! D’ailleurs, il est aussi possible de faire un contrat de mariage qui sera approuvé et validé en France. 

Pour vous dire qu’on prend la chose très au sérieux à Las Vegas, le Consulat de France a fait une page internet dédiée. Enfilez votre plus belle tenue et rejoignez les traces d’Elvis, Michel Druker ou Mike Tyson, ainsi que les 100 000 couples qui s’y marient chaque année !

🏜 Un shot de désert : Death Valley National Park

La plupart des voyageurs arriveront de Las Vegas après avoir visité le Grand Canyon. En effet, ce dernier se situe avant Las Vegas si vous arrivez de Los Angeles. 

Dans notre cas, nous avons continué direction San Francisco. C’est donc le Death Valley National Park qui sera notre passagère. Spoiler Alerte : des paysages saisissants et des anecdotes curieuses.

memoji elisa 2Petit point financier concernant les parcs nationaux aux USA. Tous sont accessibles avec la carte America is beautiful, qui coûte 80$ pour une voiture et deux titulaires. A l’unité, l’accès à chaque parc coûte entre 20 et 25$ par voiture. À vous de faire le calcul mais la plupart des voyageurs prennent la carte dans le cadre d’un road trip aux US.

Avant que nous commencions ce récit, attardons nous quelques instants sur le nom Death Valley. En effet, il y fait tellement chaud (ou froid, c’est un désert) que l’aventure peut y devenir… comment dire.. mortelle. Tant est si bien que certains loueurs de voiture interdisent l’accès au parc. On va pas se mentir, quand on a vu le panneau qui indique de couper la climatisation afin d’éviter une surchauffe moteur et vous laisser en mode barbecue, on a pas fait les marioles.

 

Zabriski Point

Premier arrêt et premier contact avec le climat du désert. Gros coup de chaud et ce, sans parler de la “micro marche” pour se rendre au point de vue du Zabriski Point. La voiture annonce 45°, on lui fait confiance.

Cette première vue nous donne un aperçu du potentiel de la Death Valley. Des reliefs finement sculptés dans des tons jaunes orangés. Un paysage plutôt atypique qui donne l’impression qu’un voile s’est délicatement posé sur la surface et en a revêtue tous les contours.

Au même niveau, le Golden Trail vous ouvre ses portes pour une balade de 2 miles sans ombre. Si vous souhaitez slalomer entre les collines dorées, allez-y tôt le matin afin d’éviter le soleil tonitruant.

Shoshone Tribe

Nous avons fait ce road trip avec un couple d’amis allemands, Felix et Sofia, rencontrés au Costa Rica quelques mois auparavant. Voyager est l’occasion idéale de partager notre culture (ça et les heures de route). En plein milieu du désert, nous nous arrêtons devant une pancarte. Pour nous, c’est incompréhensible.

Juste après ils nous expliquent que c’est une scène culte d’un film allemand “Qui peut sauver le Far West ?”. La tribu des Shoshone (qui est une vraie tribu) est composée de 124 natifs américains. Les anciens parlent encore le Timbisha, la langue ancestrale.

Le bassin de Badwater

La légende dit qu’un cow boy s’était perdu dans le désert. Alors qu’il mourrait de soif, il est tombé sur la source de Badwater. Imaginez sa tête lorsqu’il s’est rendu compte que l’eau était salée. Pas de bol, on espère qu’il n’avait pas tout joué au casino avant d’arriver là.  

Le bassin est l’endroit le plus « bas » du parc. C’était vraiment curieux de voir l’indication du niveau de la mer aussi haut ! Il est en effet possible de lire un panneau « sea level » perché sur la montagne quand on se retourne. L’immensité du bassin nous laisse pensif quant à la déception du cow boy devant tant d’eau non potable.

Derrière, on peut voir les montagnes « aux 7 couleurs » locales. Pour le 7, on n’est pas sûrs mais ça n’en reste pas moins très beau, contrastant avec le lac salé.

Les dunes (c’est un désert quand même)

Juste avant de devoir éteindre sa climatisation afin d’épargner son moteur et éviter de mourir sur la route d’une atroce chaleur, vous passez par les Mesquite Flat Sand Dunes de la Death Valley. Un moment de douceur au milieu de ce paysage rude. 

Personnellement, rien ne viendra détrôner la dune du Pyla mais on ne vous cache pas que ce moment est empreint d’une certaine poésie. Les dunes se sont installées à cet endroit de la vallée à cause de sa forme en Y a cet endroit là, qui facilite l’accumulation du sable.

La Death Valley est tellement grande qu’elle compte plus de 5 espaces de dunes. Le plus impressionnant serait les Eureka dunes qui s’élèvent à plus de 3000 feet.

La route (oui, tout simplement)

Quand on pense « road trip aux USA », on imagine toutes ces routes à n’en plus finir. Et bien mes amis, c’est vrai, ce n’est pas un énième photoshop posté sur Instagram ! 

Les routes sont vraiment longilignes, se perdant dans les confins du paysages et laissent penseurs quant à jusqu’où on peut aller avec sa petite voiture. L’occasion d’admirer mille nuances de ciel, et des paysages sublimes. Une source d’inspiration énorme pour faire des photos, on a envie de s’arrêter à chaque kilomètre !

memoji elisa 2

Le saviez vous ? Les rochers bougent tout seuls dans la Death Valley. Bon, en vrai c’est les rafales de vents mais ça peut déplacer des rochers jusqu’à plusieurs kilomètres, même si ces derniers pèsent le poids d’un éléphant !

⛺️ Notre conclusion : le désert américain, on aime ou on aime pas ?

Ce serait mentir que de dire que nous ne savions pas à quoi nous attendre en arrivant pour visiter Las Vegas et en découvrant notre premier parc national. C’est d’ailleurs une observation que l’on pourrait étendre à la plupart des endroits que l’on a visité sur le territoire américain pendant ce séjour. 

Est ce que notre idée préconçue a été challengée ? Oui. Visiter Las Vegas et l’extravagance de son strip versus les personnes tombées dans la drogue et le jeu que l’on voit à chaque sortie des casinos, ça ne ressemble pas à ce que l’on voit dans les James Bond. Cependant, l’énergie et la cohabitation de tout type de gens à Downtown Vegas crée une ambiance qui n’est pas pour nous déplaire. On vous recommande d’être préparer à dépenser de l’argent à Vegas. Les logements, le jeu, les activités coûtent cher. Mais on vient à Sin City pour dépenser son oseille non ?

On aurait aimé trouver un peu plus de casino vieille école. Les écrans à gogo ça va un moment. Cependant nous avons été sidérés de voir se détailler le tableau des “interdits” à chaque coin de rue : stripteaseuse, alcool, cannabis, jeu d’argent…

Quant à la Death Valley, une belle entrée en matière sur l’immensité du continent américain. Des paysages dignes de Star Wars… comment ça ils ont filmé l’épisode 4 et 5 ici, on a la liste des lieux en plus ?! C’est pour ça que cela me semblait familier ! Un parc que l’on recommande de ne pas manquer.

On espère que cet article sur Las Vegas et le désert vous aura donné envie d’y jeter un œil nouveau. La bisette !

🚦Epingle nous pour ne pas tout perdre aux machines à sous

epingle pinterest las vegas
death valley pinterest
paris las vegas visiter epingle
- 17 décembre 2021

1 commentaire

  • Visiter Los Angeles : les incontournables avec ou sans voiture ! 7 février 2022 at 11:06

    […] est bien trop souvent employé. A chaque fois nous sommes donc un peu sceptiques. Est-ce que nous allons être séduits comme à Las Vegas […]

    Reply
  • Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    1 jour 1 corail popup