Les Paresseux Curieux

Voir le monde à 270 degrès

Visiter Arequipa au Pérou : Couvent, gastronomie, Canyon de Colca, Volcans.. la ville blanche n’aura plus de secret pour vous
Amérique du Sud, Destinations, Pérou

Visiter Arequipa au Pérou : Couvent, gastronomie, Canyon de Colca, Volcans.. la ville blanche n’aura plus de secret pour vous

Bienvenue à la Ciudad Blanca ! Visiter Arequipa au Pérou nous a un peu donné l’impression d’être en vacances pendant notre voyage au long court. Pourquoi ? Du soleil, des terrasses et des rues blanches qui nous rappellent notre chère Andalousie. Pas étonnant qu’on surnomme la deuxième plus grande cité du Pérou “la ville blanche”.

Arequipa est une ville surprenante sur bien des aspects. L’éventail d’activités est adapté pour des visites en famille, sportive (voir extrême), en ville ou dans la nature. Mais alors, que faire pour visiter la deuxième ville la plus grande du Pérou ? Faut-il troquer ses chaussures de randonnée pour un magnifique chapeau en feutre ? Niveau gastronomie, ça donne quoi ? Faire un musée surprenant ? Oui, telle est la réponse à toutes ces questions. Retrouvez nos conseils dans ce guide que l’on voudra curieux (comme d’habitude).

🏃‍♀️ Faire un Free Walking tour pour visiter Arequipa

Premier conseil curieux, et pas des moindres. Vous savez que l’on est des grands aficionados des Free Walking Tour et que l’on essaie d’en faire au moins un par grande ville. Pourquoi ? On aime le principe qu’un guide local nous parle de sa ville, de son pays et nous en fasse découvrir les secrets. 

On recommande tout particulièrement de visiter Arequipa avec un Free Walking tour au Pérou. Si le centre historique n’est pas bien grand, les anecdotes et détails à son sujet sont nombreux. Beaucoup d’histoires curieuses qu’on ne soupçonnait pas? On prendra comme exemple qu’Arequipa fut un temps premier producteur de vin d’Amérique du Sud, que chaque année la ville célèbre la colonisation ou que le portail du Cloître de la Compagnie cache plus de choses qu’elle n’en a l’air. 

Le guide balaie toute la chronologie de la ville, des premières tribus aux dernières constructions espagnoles (qui ont vraiment un air d’Andalousie on vous assure !). Derrière des beaux murs en pierres blanches, nous nous sommes faufilé au travers de chouettes lieux culturels de la ville, un musée sur les lamas et avons passé des bons moments culinaires avec une dégustation de chocolat et de Pisco Sour. Pour les plus courageux, il est aussi possible de tremper vos lèvres dans de l’Anis Najar, de l’eau de vie locale qui goûte fort le Ricard (on aime ça par ici) !

👒 S’asseoir sur un banc à la Plaza de Armas (mais pas que !)

Si vous avez lu nos autres articles, ce comportement ne vous semblera pas si étrange. On adore s’asseoir là où la vie circule dans une ville et.. observer. Une fois n’est pas coutume au Pérou, nous l’avons fait plusieurs fois sur la Plaza de Armas pour visiter le quotidien d’Arequipa. En semaine ou jour de messe, chaque jour est différent. Un point commun cependant, les vendeurs de Tour continuent à tenter de nous vendre une excursion.

Prendre le temps de regarder la vie

La place est très agréable, bordée de belles arcades blanches, c’est un ballet incessant de petits marchands et de scènes de vie. Pas de dames au lama comme à Cusco cette fois-ci, c’est des photographes très bons vendeurs qui ont retenu notre attention. En effet, si vous avez envie de vous faire tirer le portrait devant la fontaine, c’est ici que ça se passe, pour 10 soles. Il semblerait que les Péruviens en soient très friands puisque les petits papys, armés de leur reflex, n’ont pas arrêté de mitrailler et de courir jusqu’à la boutique photo pour imprimer les clichés !

Arrivés tôt après un bon bus de nuit, c’est un dimanche où nous avons fait nos premiers constats du génie créatif des vendeurs de rue. Une famille débarque en avance pour la messe. Ils s’assoient sur le banc mais quelque chose commence à les démanger : les moustiques. De nul part sort une petite dame avec un portant où trônent des sachets individuels d’anti-moustique et de crème solaire. La vente était gagnée d’avance, mais nous ne pouvons que saluer sa capacité à être là au bon endroit au bon moment.

Plus tard dans la semaine, les tenues traditionnelles se mêlent aux danseurs de Tik Tok, vendeurs de lunettes de soleil ou de chapeaux ainsi que les fameux rabatteurs de tour à la journée.. On pourrait y rester des heures.

Entrer dans la grande Cathédrale d’Arequipa

Le soleil commence à taper, on s’endormirait presque ! Rentrons ensemble dans la Cathédrale qui surplombe la place. Sur le parvis, COVID oblige, il est possible de se confesser entre deux planches de plexiglas. On a vu mieux pour l’anonymat mais on salue l’infrastructure que l’on trouve ingénieuse.

Ce n’est pas le seul édifice religieux à visiter à Arequipa (loin de là) mais c’est celui avec.. le plus beau des diables. En effet, c’est assez rare qu’une statue représentant Satan soit présente dans une église, encore moins qu’il soit aussi beau ! Lorsqu’il a été livré, cela a d’ailleurs fait scandale. Est ce que cela n’allait pas détourner les fidèles de la voie divine ?

memoji elisa 2

Si vous avez envie de monter au Campanile de la Cathédrale d’Arequipa, c’est à priori possible en visitant le musée. Il est ouvert du lundi au samedi de 10h à 16h. Le tour dure entre 45 minutes et une heure, le prix de 15 soles par personne (4€).

🥐Le couvent de Santa Catalina : l’incontournable à visiter à Arequipa

Un moment curieux dans un bâtiment hors du temps. Si vous voulez faire de belles photos tout en vous pensant à ChefChaouen au Maroc, il ne faut absolument pas manquer la visite du couvent de Santa Catalina. Probablement l’endroit le plus joli et coloré que l’on aie visité à Arequipa. Il y règne une atmosphère très particulière et on peut s’y balader librement pendant au moins 3h selon nous.

Un peu d’histoire

Le couvent de Santa Catalina a été construit au 16ème siècle. A l’époque, il était complètement fermé au public. Les nonnes étaient souvent issues de très bonnes familles puisqu’il fallait payer cher l’entrée au Couvent qui était très prestigieux (équivalent à 60000$ pour toute une vie). 

Plus grand couvent du monde, c’est une vraie fourmilière, une ville dans la ville de 2 hectares. Derrière les hauts murs d’enceinte, une infirmerie, des parcs, des cloîtres, des rues et des centaines d’habitations dont certaines privées. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, du sillar (roche volcanique) a été utilisée pour édifier les bâtiments de style coloniaux.

memoji elisa 2

Pourquoi y’a t-il plusieurs couleurs dans le couvent de Santa Catalina ? C’est surtout pour marquer la provenance de la roche utilisée. Le blanc est issue du volcan Misti tandis que le rouge du volcan Chachani.

Si les nonnes n’ont droit qu’à une visite encadrée par mois, elles ont des domestiques qui leur rapportent tous les ragots de la ville. Elles vivaient aussi dans le luxe avec des lits en bois massifs, de la vaisselle en argent et de la porcelaine. En 1861, Soeur Josefa Cadena change la donne. Les nonnes devront retourner à une vie simple, complètement isolée du monde extérieur. N’hésitez pas à rentrer dans leur anciennes chambres pour revenir des siècles en arrière ! Pour plus de détails curieux, lisez cet article de Escapades vers l’Horizon.

Aujourd’hui, seules une douzaine de nonnes vivent encore dans le couvent contre 500 à son apogée. Aussi, elles sont plus en contact avec l’extérieur, peuvent se faire soigner à l’hôpital..

Quelques informations pratiques pour votre visite

C’est le lieu le plus cher à visiter sur Arequipa. L’entrée plafonne à 40 soles, soit 10€. Nous avons trouvé que ça valait le coup et vous savez qu’on voyage sur le long terme, chaque dépense compte. On peut facilement passer 3h à visiter le couvent, beaucoup de reliques du passé sont conservées et l’endroit est très bien entretenu.

Il est ouvert de 9h à 17h mais on vous invite à y aller plutôt le matin. La lumière y sera plus jolie et le gens n’arrivent que vers 11h (en vacances on est feignant, mais en voyage on est malin !).

🍍 Manger au Marché San Camilo

Immersion garantie dans le quotidien des habitants d’Arequipa, direction le mercado San Camillo pour faire ses courses, ramener des souvenirs ou tout simplement déjeuner dans un comedor. 

A l’extérieur, ça grouille de monde. A l’intérieur, c’est pareil ! Encore une fois, tout est bien rangé par section, pratique pour s’y retrouver. Les comedors sont à l’étage. On vous fait une petite liste des spécialités à tester : 

  • lomo saltado : de la viande revenue qui est inspiré des recettes chinoises ramenées par les habitants de l’Orient;
  • picarones : des beignets de maïs trempés dans le caramel : alerte c’est SUPER sucré (sans blague..);
  • queso helado : on n’a pas trouvé le fromage dans cette recette et c’est normal puisque cette glace typique de Arequipa est faite de lait concentré, d’un épaississant à base de pomme de terre et de cannelle. Tout le monde veut vous la faire goûter sur la place principale ;
  • tanta wawas : un pain à la cannelle spécial fait à l’occasion de la fête des morts, souvent en forme d’enfant (il a d’ailleurs une petite tête !) ;
  • le rocoto relleno : un classique de la cuisine péruvienne et surtout à Arequipa. Pour faire simple, c’est un poivron (de l’espère Rocoto) farci avec un mélange de viande hachée, légumes et fromage. Il vient souvent accompagné d’un Pastel de Papa, un gratin de pomme de terre. A absolument tester.

Pour le comedor, choisissez comme d’habitude celui où il y a le plus de monde, c’est un gage de confiance (pour protéger votre estomac). Le plat du jour sera accompagné de sa traditionnelle soupe et vous en ressortirez comme d’habitude en roulant. Mais c’est aussi ça visiter Arequipa : se régaler ! Pour satisfaire vos papilles curieuses, on continue avec le paragraphe suivant.

🐹 Goûter de la cuy et d’autres delicias

Ici on mange de la cuy, prononcer “couille”. Passons sur le fait que c’est devenu rapidement (et trivialement) une bonne blague de voyage ! Derrière votre écran, je vois aussi votre air surpris ou amusé. Une cuy à Arequipa ne correspond pas aux attributs d’un homme mais d’un cochon d’Inde ! Si vos enfants ou vos petits cousins l’ont pour animal domestique, ici on le mange de bon cœur.

Les Picanterías de Arequipa

Visiter Arequipa (et le Pérou), c’est aussi goûter à plusieurs spécialités locales ! Si vous cherchez une bonne adresse pour en goûter plusieurs, on a ce qu’il vous faut. Les Picanterias sont des institutions de la ville de Arequipa. A la base, les habitants s’y rassemblaient pour boire de la chicha et grignoter.. les espagnols trouvaient la nourriture très épicée, de fil en aiguille, ce sont devenus des restaurants avec des portions plus généreuses à partager qui ont gardé cette spécificité car piquant se dit Picante en espagnol.

La Chicha est une boisson très répandue au Pérou mais aussi dans les pays alentours. Nous en avons retrouvé en Colombie et en Bolivie par exemple. Il s’agit de maïs fermenté (7 à 15 jours). Ce breuvage contient donc de l’alcool (vraiment peu). Ici, on parle de chicha morada à cause du type de maïs utilisé (violet), on retrouve aussi la chicha amarilla (en Colombie) qui n’a pas du tout le même goût ! Pour éduquer votre palais à ce nouveau goût, n’hésitez pas à vous rendre dans une “Chicharia” un bar spécialisé dans la chicha.

Nous sommes allés au Nuevo Palomino, un des plus populaires. Pour environ 10€ chacun, nous avons partagé du fromage frit, une jarre de Chicha et un super Picante. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas une maxi assiette de piments, c’est un plateau de viande, légumes, riz, pieds de cochon.. et nous en avions bien assez !

memoji elisa 2

Cette Picanteria est aussi connue pour ses très bonnes cuy (qui goûtent un peu comme le poulet avec plus de petits os). On les choisit directement dans leur enclos dans le restaurant, bien évidemment vivant,  et ensuite direction la brochette !

Où manger à Arequipa, nos suggestions

Si vous cherchez plus d’expériences culinaires intéressantes, nous en avons testées d’autres pour vous :

  • El Buda Profano : sushis végétaliens dans un cadre superbe (repas pour deux, 8€, soit 40 soles), on aurait aimé un peu de consistance ;
  • 3 Monjas : notre top 1 de Arequipa. Big up pour leur formule petit déjeuner : on y est retourné plusieurs fois tellement c’était délicieux et copieux (15€ pour deux soit 65 soles), bon café en plus;
  • Pasta Canteen : bon plat de pâtes où on peut choisir sa recette (22€ pour deux soit 100 soles) ;
  • Zigzag : non testé, mais recommandé par notre guide et beaucoup de blogs ! Si jamais, vous êtes prévenu !
  • Qochamama : un bar dansant bien sympa où se retrouve la jeunesse d’Arequipa. Où sortir pour faire la fête à Arequipa ? Sans aucun doute dans cette rue !
  • La Benita : un petit restaurant dans le grand cloître de la compagnie. D’après notre guide, le rocoto relleno y est fameux !

Où boire un café et travailler à Arequipa

Pour vous, et rien que pour vous, notre sélection spécial café bien cool pour travailler avec un bon wifi ou juste boire du bon café (assez rare au Pérou pour être souligné) :

  • Puku Puku : du bon café, un bon wifi, une petite terrasse bien tranquille, parfait pour travailler ;
  • 13 Monjas : une bonne option si vous voulez associer petit-déjeuner ou déjeuner avec un wifi correct ;
  • Chaqchao Chocolates : à l’étage, il y a une terrasse ainsi que des prises pour travailler. Nous n’avons pas testé car il était plein à ce moment là;
  • Lautrec Café : pour ceux qui sont en mal de France, ce café vous donnera l’arrière goût d’un bon café / bistrot du pays !

🧟‍♀️ Le Museo Santuarios Andinos : plongée dans l’Histoire pré-conquistadors

Si vous êtes intéressés par l’Histoire des Incas au Pérou, comme nous, visiter le Museo Santuarios Andinos nous semble être un incontournable. Attention, âmes sensibles, soyez prêtes, cette visite nous a un peu chamboulés.

L’utilisation des sacrifices humains chez les Incas

Dans ce musée, vous allez en apprendre plus sur les pratiques des Incas lors de catastrophes naturelles, perturbations climatiques ou du sacre d’un nouveau roi etc.. Tremblements de terre, inondations, tempêtes, éruptions volcaniques, tant de signes possibles de la colère de la Pachamama qu’il fallait apaiser. Un nouveau sacre, une nouvelle bataille, un équilibre à restaurer, vous voyez le principe.

Pour entrer en contact avec eux, et/ou les apaiser, on a vu par exemple des sacrifices d’animaux à Taquile, ou des offrandes de feuilles de coca pendant les marches en montagnes pendant le trek du Salkantay. Mais ici, on s’intéresse plus aux sacrifices humains. Au départ de Cusco, leur voyage durait des mois pendant lesquels ils parcouraient des centaines voir des milliers de kilomètres avec un équipement qui n’est pas celui d’aujourd’hui.

Juanita, la fille de glace

Les archéologues ont retrouvé pas moins de 140 squelettes d’enfants pendant leurs explorations des glaciers, volcans et montagnes de tout l’empire. En Argentine, en Bolivie, au Pérou, lors d’évènements majeurs étaient organisées des Capacochas. Des enfants, sélectionnés pour leur perfection (souvent de riches familles) et élevés pour cette cause, étaient sacrifiés. 

Lors de votre visite guidée du Museo Santuarios Andinos, vous croiserez donc Juanita, la fille de glace. C’est l’une de ces momies en excellent état car longtemps conservée dans la glace à plus de 5000 mètres d’altitude. Artefacts et vêtements retracent leur route de plusieurs centaines (millier?) de kilomètres ainsi que l’ascension finale. Feuilles de coca, chicha, ayahuasca, c’est ce qu’ils ont retrouvé dans son estomac. Nous avons été saisis, voire mis mal à l’aise par son observation tant elle est bien conservée. Les cheveux, les détails de la peau, on dirait juste une enfant qui s’est endormie..

La visite du Museo Santuarios Andinos coûte 20 soles (un peu moins de 5€) et le ticket inclut la visite guidée. Honnêtement, c’était super d’être avec le guide qui nous apprend beaucoup de détails sur le parcours des enfants, les objets retrouvés… Ouvert du mardi au samedi, 9h-18h.

🎖 Les lieux remarquables de Arequipa

Voici une petite liste non exhaustive des lieux qui nous ont marqué en nous baladant dans Arequipa : 

  • Le Centre Culturel UNSA : gratuit, cette ancienne maison de noble a été convertie en lieux d’expositions et culturel. Des élèves et artistes plus connus y exposent leurs œuvres. Les différents patios sont très beaux et ont été bien restaurés ;
  • La Plaza San Francisco : une belle église, des petites rues à explorer ainsi qu’une zone boisée au centre, c’est un chouette endroit à explorer. Attention le soir, c’est une zone où les locaux aiment célébrer une bouteille à la main ;
  • Le Cloître de la Compagnie associé à l’Eglise de la Compagnie : MAGNIFIQUE ! Surement l’un des plus beaux monuments de Arequipa. Cet ancien cloître Jésuite a été magnifiquement restauré. Plusieurs patios vous dévoilent les arcades aux colonnes sculptées de représentations de la culture indigène et espagnol. L’église accolée est tout aussi intéressante !

🌴 Randonner dans le Canyon de Colca

Parce que le Pérou pourrait être nominée aux élections du meilleur pays pour la randonnée, visiter Arequipa c’est aussi partir en caminata (randonnée). On vous raconte notre excursion dans le Canyon de Colca.

Départ matinal et rencontre de haute voltige

4h du matin, on décolle de notre hôtel, après un retard au pick-up. Tout le monde s’endort dans la navette tant bien que mal pour rattraper quelques précieuses heures de sommeil. C’est après 2h de route que l’on débarque pour notre premier arrêt. Enfin, pas exactement puisque notre chauffeur s’arrête devant un tunnel et nous dit de descendre. Le spectacle est à quelques mètres de nous. Un condor fait le beau, en faisant sécher ses ailes !

Quelques histoires de condor..

Il a vraiment l’air énorme et pour cause ! C’est presque le plus grand animal volant du monde (juste derrière l’Albatros hurleur).

Le condor des Andes est un animal monogame, voire sentimental. Il peut en effet arriver que, si l’un des membres du couple meurt, l’autre ne reprend parfois pas de partenaire et se laisse tomber. Aussi, il est très important dans la mythologie Inca, on le célèbre par exemple dans le village de Yawar. La cérémonie consiste à attacher un condor (symbole de l’Indien) à un taureau (symbole de l’espagnol). Dans le “meilleur des cas” le condor va tuer le taureau à coup de bec pour s’échapper. S’ il ne réussit pas, c’est symbole de malheur pour le village..

Le mirador officiel : vrai ou faux ?

Il est temps de le laisser tranquille et d’aller au mirador officiel. On verra aussi des condors planner dans le canyon à cet endroit là, utilisant les courants d’air chaud pour remonter. Vous aurez plus de chance de les observer le matin car les différences de températures sont plus importantes créant des courants ascendants. Mais on verra surtout.. la mascotte condor ! Beaucoup de touristes posent à ses côtés ce qui donne des scènes cocasses 🤣. Lorsque l’on a posté sur Instagram à son sujet, le blog Voyage au Pérou nous a dit que la première fois qu’elle est apparue, les gens ont paniqué, croyant à un vrai condor. On adore ce genre d’anecdotes !

C’est pas tout ça, mais il fait chaud au mirador, remontons dans le van !

Toucher le fond du canyon de colca

C’est le moment de faire les derniers ravitaillement et de laisser nos affaires “en plus” dans le van. Nos gros sacs sont quant à eux restés à l’auberge. Notre petit groupe part ensuite en direction de l’Oasis de Sangalle. Le chemin est abrupt, encore heureux que nous descendons. Arrivés en bas, on déjeune rapidement chez des habitants du coin avant de.. remonter ! Mimi nous avait dit que l’on ne monterait pas aujourd’hui, il s’était trompé. 2h de grimpette et descente avant d’arriver dans l’Oasis qui nous accueille avec une lumière absolument magique. On est subjugués par les éclats de doré qui fendent le ciel et rebondissent sur les parois rocheuses. Jusqu’à présent, la lumière a été très brute. 

L’Oasis de Sangalle et notre logement du jour nous ouvrent les bras. On se jette (plus ou moins) tous dans la piscine qui est très fraîche ! Mais nous serions fous de ne pas en profiter. 

Apéro autour du feu, petit repas et au lit. Le lendemain, on doit se lever à 4h du matin pour la partie la plus difficile : la montée finale.

1200m de dénivelé pour bien commencer la journée

4h du matin, il fait nuit. Tout le monde est sur le pied de guerre, énergisé au café du petit-déjeuner. Il faut arriver en haut avant le soleil pour ne pas se transformer en merguez après un long barbecue ! Devant nous, une route en serpentin qui grimpe sec la paroi de roche : 4 km et 1200m de dénivelé

Le secret ? Ne pas s’arrêter. Notre guide nous prévient avant de partir. Si une pause dure plus de 5 minutes, l’acide lactique produit par les muscles peut vous compliquer fortement la suite. Pourquoi ? Lorsque le muscle est soumis à un effort important et à une réduction de l’apport en oxygène, il produit des déchets : l’acide lactique. C’est ce petit plaisantin qui va vous donner des courbatures par exemple. Sous son nom mignon, on en prendrait clairement pas au ptit dej’. 

On arrivera en haut en même temps que le soleil. Parfait pour assister au spectacle du lever de l’astre dans le canyon. La montée se fait avec un bon rythme en moins de 2h. Si on est fiers d’être arrivés en haut, on est content aussi que ça se termine !

Pardon, nous avons pratiquement oublié le plus important : vous pouvez louer les services d’une mule pour monter. Parce qu’on est pas tous des experts de l’endurance ou de la randonnée, il faut que tout le monde profite de cette chouette expérience. 70 soles (17€) le service par mule. N’oubliez pas le cash avant de partir.

Visiter Arequipa et ses paysages alentours : retour du Canyon de Colca

Le paysage nous a ébloui, malgré une certaine fatigue, tout le long du trajet. On fait une petite pause aux sources d’eaux chaudes sur le retour (parfait pour notre acide lactique). Les eauxde Chachapi à presque 40° nous font presque suer et on change de bain passant de la température d’une friteuse à celle d’un congélateur industriel. Mimi aime bien passer du chaud au froid, quel drôle de personnage.

Après un arrêt au mirador des volcans (un panorama uniquement constitué de volcans), on continue notre chemin. La steppe est sublime, on a l’occasion de voir plusieurs troupeaux de vicunas pour notre plus grand bonheur. Des bébés, des plus vieux, des mâles et des femelles, c’est l’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur cet animal !

memoji elisa 2

La tonte du Vicuna est très encadrée. C’est un animal protégé, et seules les communautés locales ont le droit de récolter sa laine. Une fois par an, tout le monde se réunit pour créer une chaîne humaine et “capturer” les troupeaux. Seule la laine du plastron est récoltée. Maintenant que vous connaissez la difficulté de l’entreprise, vous comprenez mieux pourquoi Mimi vous expliquait dans l’article sur la Vallée Sacrée pourquoi cette dernière coûte aussi cher.

Randonner dans le canyon : avec ou sans guide ?

C’est avec un guide que nous avons choisi de visiter le Canyon de Colca depuis Arequipa. Pour décider ou non de le faire ainsi, nous avons répondu à la série de questions suivante. On vous invite à faire de même pour faire votre choix !

  1. Avez vous le temps ? Pour réaliser le canyon en autonomie, la plupart des témoignages parlent de 2 nuits sur place. Une à l’oasis de Sangalle et une au village de Cabanaconde. Il faut aussi compter le transport public qui peut être plus lent. Nous souhaitions optimiser notre temps et avons donc choisi l’excursion sur 2 jours.

  2. Y-a-t-il eu des événements climatiques ou sismiques qui auraient pu engendrer une destruction des sentiers ? Lors de notre visite, un séisme a secoué la zone, provoquant l’effondrement de certains morceaux de chemin. L’excursion sans guide peut alors être dangereuse, avec un risque de se perdre ou de glissements de terrains par exemple. Parfois, le balisage n’est pas présent et les chemins pas “évidents”. Carte obligatoire comme Maps.me pour se retrouver.

  3. Êtes vous seul ? Ou en groupe ? Il ne faut jamais partir randonner seul. Sans parler d’agressions (qui peuvent toujours arriver), si vous vous blessez ou tombez.. il n’y aura personne pour vous secourir. A moins d’être un professionnel de montagne on vous invite a, soit vous rapprocher d’une tour, soit contacter d’autres voyageurs pour partir à l’aventure ensemble. Une Belge a disparu en janvier 2022, après être partie seule (update : toujours pas retrouvée).

On ne vous demande pas si vous avez de l’expérience car la randonnée en soit n’est pas difficile. Votre ennemi principal ? Le soleil qui peut rendre le trajet très dur et éprouvant. Ainsi, quand vous entamez la remontée, il faudra partir avant le lever du soleil. Partez avec suffisamment d’eau, c’est sec et aride.

Quelle agence pour le trek de colca ?

Pour le trek de 2 jours dans le Canyon de Colca, nous avons choisi de partir avec les services de notre auberge pour 190 soles par personne. Les échos des voyageurs précédents que nous avons rencontrés étaient très bons et le tarif avantageux. 

Il faudra ajouter à ça 15 soles par personne pour profiter des sources d’eau chaude au retour du canyon ainsi que le ravitaillement eau / bière si vous le souhaitez.

🌋Admirer les volcans Misti, Chachani et Picchu Picchu au coucher du soleil

Un coucher de soleil aux premières loges

Qu’est ce qui est mieux qu’un beau coucher de soleil pour finir une journée passée à visiter Arequipa ? Un beau coucher de soleil sur des volcans bien sûr. Et pour en profiter, direction Plaza de Armas pour une vue splendide sur ces deux Géants. Nous avons essayer plusieurs terrasses et voici nos deux recommandations pour en profiter un Pisco Sour (le cocktail national) à la main  :

  • version luxe : le rooftop de l’Hotel Katari (le Ascai 360) , face à la Cathédrale, la vue est superbe et les cocktails très bons;
  • version pouf : direction le Waya Lookout, parfait pour faire des photos car il n’y a pas de barrières ! Vous êtes directement sur le toit des arcades de la Plaza de Armas ;
  • version intermédiaire : le Déjà Vu, une super terrasse, non pas sur la place des armes mais celle de San Francisco. Un autre point de vue intéressant !

Parce que vous êtes de bons curieux et que vous avez suivi ce guide à la lettre, vous êtes sûrement allés visiter le Museo de Santuario Andino… pas encore ?? Vous ne savez donc pas que les volcans sont sacrés pour les Incas et d’importants lieux de connexion avec les dieux.  C’est pour cela qu’ils réalisaient des sacrifices à leur sommet. On a d’ailleurs trouvé plusieurs momies sur ceux qui entourent Arequipa.

Mais vous pouvez encore plus vous en approcher !

Amateurs de randonnée extrême à faire pour visiter Arequipa et sa région, on a ce qu’il vous faut dans les lignes suivantes. L’ascension du volcan Misti ou Chachani est une des attractions phare de la ville. L’excursion se déroule sur deux jours. L’occasion pour vous de dépasser les 5800 m d’altitude et d’avoir un point de vue stupéfiant sur la vallée.

Grimper Misti nécessite une bonne acclimatation et quelques belles randos à son actif. Certains sites estiment le taux de réussite à 50%, ce n’est pas une randonnée facile. Chachani est plus accessible.

Comptez entre 200 et 300 soles (entre 50 à 70€) pour réaliser ces ascensions. Elles peuvent se réaliser en autonomie si vous avez l’expérience nécessaire et l’équipement adéquat. Si ce n’est pas le cas, passez par un guide. 

Autre petit conseil, passez du temps à choisir votre agence. Testez le matériel, posez des questions car la différence de compétence peut même s’avérer dangereuse ! Nous avons reçu deux témoignages de grimpeurs qui ont été très mal encadrés pendant leur ascension. Vous êtes quand même à plus de 5000m, il faut être bien préparé et ne pas prendre le mal d’altitude à la légère. Par exemple, évitez Quechua Explorer d’après un post sur le groupe Facebook des Français au Pérou. Ce groupe est une véritable mine d’or pour ce genre d’informations et trouver des camarades d’excursions.

😴 Où dormir à Arequipa ?

Une petite adresse que l’on ne peut que recommander : l’hostel Arequipay. Pas dans le centre, mais à 5 minutes à pied, son jardin et sa terrasse nous ont vraiment plu. Les chambres sont spacieuses, les douches très propres, il y a un petit coin muscu. Enfin la cuisine est plutôt bien équipée et le petit déjeuner plutôt bon !

Le personnel était vraiment agréable et on y a fait de très bonnes rencontres. Notons aussi que leur bureau d’excursions est pas mal, avec des prix très corrects. En comparaison, pour le tour du canyon de Colca, nous avons payé 90 soles VS d’autres voyageurs logeant au Selina qui ont payé 120 soles.

A partir de 15€ la nuit en chambre privée pour deux personnes et 7€ en dortoir.

✨ Conclusion : conseille-t-on de visiter Arequipa pour un séjour au Pérou ?

Si vous avez plus de deux semaines, on le conseille sans aucun doute. Arequipa est la deuxième plus grande ville du pays et le climat y est agréable. Parfait pour se préparer en montant progressivement en altitude (2500m vs 3400m de Cusco), la vie y est douce. Dans ce cas, on vous conseille de commencer par Arequipa. Nous avons trouvé la ville belle, mais avec moins de caractère que Cusco. Idem pour la randonnée du Canyon de Colca, si cette dernière passe après le Salkantay ou Huaraz, elle risque de souffrir la comparaison (alors qu’elle est aussi très jolie, et challenging !). 

Par contre, si vous venez uniquement 2 semaines au Pérou, nous vous conseillons d’aller seulement à Cusco, pour éviter de multiplier les longs trajets épuisants en bus. 

Nous avons beaucoup aimé rester plus d‘une semaine à Arequipa. Il y a beaucoup de cafés pour travailler, le soleil rend la vie plus agréable que la pluie de Cusco (dans notre cas). On vous conseille donc de prendre le temps de la découvrir et si vous avez le courage de vous lancez quelques challenges de randonnée !

🧷 Epingle nous pour visiter Arequipa lors d'un séjour au Pérou !

visiter arequipa au perou : randonner au canyon de colca
guide pour visiter arequipa au perou : le covento santa catalina
voir un coucher de soleil sur arequipa : une belle maniere de conclure la visite
- 25 mars 2022

3 Commentaires

  • OLLIER 8 août 2022 at 4:11

    Bonjour
    merci pour votre blog qui nous est très utile pour préparer notre voyage au Pérou en Octobre.
    Pourriez vous nous dire avec quel tour opérator vous êtes partis faire le Canyon de Colca.
    A la suite de ces 2 jours est il possible de recupérer un bus de nuit pour Puno.
    merci pour votre aide
    Antoine et Claudine

    Reply
    • Elisa Bonneau 29 août 2022 at 10:44

      Hello Antoine et Claudine!
      On espère que vous allez bien 🙂
      Pour le tour Opérator, nous sommes passés par notre auberge ( on était avec d’autres auberges donc je pense qu’ils passent tous par les mêmes guides haha)
      Pour le bus de nuit oui il me semble qu’il y a des bus de nuits 🙂 veillez à les prendre avant de partir pour vous garantir un siège confortable !
      Bon voyage !

      Reply
  • Guide voyage Perou : itinéraire et conseils pour explorer le pays des lamas 25 avril 2022 at 6:55

    […] bienvenue dans celle du Pérou ! Point de départ du trek du Canyon de Colca, c’est aussi une ville agréable à vivre ou gastronomie et histoire rythmeront vos […]

    Reply
  • Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    1 jour 1 corail popup